Taches sur la peau : quand faut-il s’inquiéter ?

Brunes, rouges, violacées… les taches sur la peau sont courantes et souvent bénignes. Mais elles peuvent aussi signaler un problème sous-jacent, voire même s’avérer cancéreuses. Comment reconnaître une lésion suspecte et quand faut-il s’inquiéter ? On fait le point avec le Dr Hanène Boudabous, oncologue.

Taches sur la peau : quand faut-il s’inquiéter ?© Istock

La peau peut être un excellent indicateur de votre état de santé. En effet, des signes précurseurs de nombreuses maladies peuvent se manifester sur l’épiderme : boutons, plaques, rougeurs, pâleur, taches… Ces dernières sont d’ailleurs à surveiller tout particulièrement, car elles peuvent être le symptôme d’une grave pathologie, comme l’hypermélanose, la septicémie ou le cancer.

Taches brunes : le signe d’une hyperpigmentation

Les taches brunes, parfois appelées taches de vieillesse, de soleil ou lentigo, sont liées à une hyperpigmentation de la peau, qui peut résulter d’un excès de mélanine, explique le Dr Hanène Boudabous, oncologue au sein de l’Hartmann Oncology Radiotherapy Group, et membre du Comité Scientifique de l'Institut Rafael. On parle alors d’hypermélanose.

Ces petites taches apparaissent généralement sur les mains, le visage, le cou, la poitrine, les épaules ou les bras, après des années d’exposition au soleil. “L'hyperpigmentation linéaire focale est souvent due à une phytophotodermatite, qui est une réaction phototoxique due à la lumière ultraviolette”, explique la spécialiste.

Les taches brunes peuvent révéler une maladie cancéreuse

La mélanine va alors se concentrer à certains endroits, et prendre une pigmentation plus foncée. Il ne s’agit donc pas d’une marque de vieillesse à proprement parler, même si ces taches brunes apparaissent le plus souvent après la quarantaine.

Le plus souvent, elles sont bénignes et ne nécessitent pas de traitement. Néanmoins, elles peuvent parfois être confondues avec un mélanome, ou être révélatrices de maladies cancéreuses. C’est pourquoi “il est indispensable de les surveiller et de faire une consultation au moindre changement de l’aspect de la tache brune”, recommande le médecin.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Dr Hanène Boudabous, oncologue au sein de l’Hartmann Oncology Radiotherapy Group, et membre du Comité Scientifique de l'Institut Rafael. 

Épidémiologie des cancers cutanés, Institut National du Cancer, 8 mars 2019.