Depuis décembre 2019, l'épidémie de Covid-19 fait rage dans le monde entier. La Covid-19 est une maladie à coronavirus provoquée par le virus SARS-CoV-2. Si les symptômes peuvent être très différents d’une personne à l’autre, les effets à long terme ne sont pas encore bien connus. Cependant, une nouvelle étude fait état de perte de matière grise et autres tissus cérébraux chez des personnes ayant été positifs au coronavirus.

Covid-19 : une grande étude d'imagerie cérébrale

La UK Biobank est une vaste étude réalisée au Royaume-Uni depuis 2006. Cette dernière suit environ 500 000 volontaires, âgés de 40 à 69 ans. Ces derniers seront suivis pendant au moins 30 ans par la suite.

La UK Biobank a réalisé plusieurs types d’IRM sur plus de 40 000 participants avant la pandémie de Covid-19. Trois types d'IRM structurelles ont été utilisés, ainsi que des IRM fonctionnelles et au repos. Ceux-ci ont été effectués pour évaluer la connectivité fonctionnelle entre les régions du cerveau. Des centaines de participants ont été invités à renouveler ces examens avec trois ans d’intervalle entre les visites. Sur 782 volontaires, 394 ont été testés positifs au Covid-19 entre leurs deux examens. Or, sur les résultats des personnes testées positives, une perte de matière grise a été observée.

Coronavirus : des pertes de matière grise similaire à la maladie d’Alzheimer

Les volontaires testés positifs à la Covid-19 ne présentaient que des symptômes légers ou modérés. Certains étaient même asymptomatiques. En revanche, après analyse de leurs IRM, les chercheurs ont observé une perte de matière grise entourant le système olfactif et gustatif. Plus inquiétant, les mêmes IRM montraient également des pertes de tissus cérébraux dans les régions liées à la mémoire. Des résultats parfois comparables à ceux observés chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence.

Perte de mémoire : les effets à long terme de la covid-19

Les scientifiques ayant mené cette étude craignent donc qu’un des effets à long terme du coronavirus incluent les pertes de mémoire et autres troubles cognitifs. Cette dernière donnée s’ajouterai-t-elle à la longue liste des effets à long terme du covid-19 tels que la fatigue, la perte d’odorat, les courbatures, les maux de tête, la toux persistante, etc ? En effet, certains symptômes subsistent chez les personnes souffrant d’un covid long et nécessitent un suivi médical particulier. Notons tout de même que les résultats de cette étude publiée sur medRxiv n'a pas encore été évaluée par d’autres scientifiques.

SARS-CoV-2 : des consultations spécialisées post covid

Si depuis le début de l’épidémie, les hôpitaux ne désemplissent pas, certaines structures médicales ont ouvert des consultations spéciales “post covid” comme c’est le cas à l’hôpital de l’Hôtel Dieu de Paris depuis décembre 2020 ou encore à l’hôpital Foch à Suresnes. Ces consultations permettent de prendre en charge des patients atteints de covid long et aident également à réaliser des études sur les potentielles séquelles liées au coronavirus.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Etude de UK Biobank

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.