Vous avez tendance à consommer des boissons allégées en espérant garder la ligne ? Attention, cette habitude pourrait s'avérer contre-productive. Les sodas et toutes autres boissons light pourraient en réalité favoriser les fringales en augmentant l'appétit, et ce, particulièrement chez la gent féminine. C'est le résultat d'une nouvelle étude menée par des chercheurs de la Keck School of Medicine de l'USC et publiée dernièrement au sein du JAMA Network Open.

Ce phénomène serait lié aux édulcorants. Ces sucres de substitution (aussi appelés faux-sucres) sont des additifs alimentaires au goût sucré ajoutés par les industriels dans les produits censés être "meilleurs pour la ligne". Ils sont de plus en plus utilisés dans les produits alimentaires, car ils apportent moins de calories que le sucre.

Les personnes qui ont consommé les boissons allégées ont mangé davantage après

"Il existe une controverse autour de l'utilisation d'édulcorants artificiels, car de nombreuses personnes les utilisent pour perdre du poids, a déclaré Kathleen Page, MD, auteure correspondante de l'étude et professeure agrégée de médecine à la Keck School of Medicine. Alors que certaines études suggèrent qu'ils peuvent être utiles, d'autres montrent qu'ils peuvent contribuer à la prise de poids, au diabète de type 2 et à d'autres troubles métaboliques. Notre étude a examiné différents groupes de population pour déterminer certaines des raisons de ces résultats contradictoires".

L'équipe de chercheurs dirigée par Kathleen Page a donc étudié 74 participants (hommes et femmes à IMC normal ou considéré comme en surpoids) qui, au cours de trois visites différentes, ont consommé 300 millilitres d'une boisson édulcorée au saccharose (sucre de table), une boisson édulcorée au NNS (édulcorant non nutritif, donc boisson allegée) ou de l'eau.

Deux heures après, les chercheurs ont analysé l'activation des régions du cerveau responsables de l'appétit et des fringales en réponse à des images d'aliments riches en calories comme un hamburger et un beignet à l'aide. Pour ce faire, ils ont utilisé une technique d'imagerie appelée imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf).

Les chercheurs ont également analysé le taux de glucose (glycémie), d'insuline et d'autres hormones métaboliques dans le sang. Enfin, il est observé la quantité de nourriture consommée lors d'un buffet mis à disposition des participants à la fin de chaque session.

Boisson light : les femmes seraient plus sensibles aux édulcorants artificiels

La technique d'imagerie (IRMf) a montré une activité accrue dans les régions du cerveau responsables des fringales et de l'appétit chez les personnes ayant consommé des boissons allégées (par rapport à celles qui ont eu des boissons contenant du vrai sucre). L'étude a également montré une diminution des niveaux d'hormones de satiété chez les mêmes participants. Cela suggère que les boissons sucrées artificiellement avec des édulcorants ne sont pas efficaces pour réguler la faim, bien au contraire.

Et par-dessus tout, les participantes qui ont consommé les boissons allégées ont mangé davantage au buffet. Un résultat qui a toutefois été observé chez les femmes seulement.

"En étudiant différents groupes, nous avons pu montrer que les femmes peuvent être plus sensibles aux édulcorants artificiels. Pour ces dernières, consommer des boissons sucrées artificiellement peut inciter le cerveau à avoir faim, ce qui peut à son tour entraîner une consommation de calories plus importante", conclue Kathleen Page.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2784545

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.