Soda light : 5 profils de personnes qui ne devraient jamais en boire

Coca-Cola zéro, Pepsi Max, 7up Free, Schweppes Zéro, Fanta sans sucre… Qui n’a jamais acheté l’une ou l’autre de ces boissons ? Depuis de nombreuses années déjà, les sodas light prennent une place de choix dans les rayons du supermarché. Et pour cause : ils trouvent largement leur public ! Selon un rapport de Grand View Research, la taille du marché mondial des boissons gazeuses dites “diététiques” devrait atteindre 5,2 milliards de dollars d'ici 2025.

Pourtant, et en dépit de leur promesse “zéro calorie”, les sodas allégés ne devraient pas faire partie de votre alimentation quotidienne. Et tout particulièrement si vous souffrez de certaines maladies. Un récent article du média américain Eatthis.com liste les profils de personnes qui ne devraient jamais boire de soda light, sous peine d’aggraver leurs problèmes de santé. Nous vous les listons ci-dessous, en images.

Les boissons light et leurs édulcorants, dangereux pour la santé

De manière générale, et même si vous êtes en bonne santé, mieux vaut éviter au maximum de consommer ces boissons. En effet, plusieurs études ont mis en lumière leurs méfaits. La faute reviendrait en partie aux édulcorants de synthèse qu’elles contiennent, qui leur permettent d’avoir un goût sucré… sans sucre.

Ainsi, une étude publiée l’année dernière dans l’International Journal of Molecular Sciences a montré que les édulcorants pourraient rendre pathogènes les bactéries naturellement présentes dans nos intestins. Ces dernières pourraient alors occasionner des lésions de la paroi intestinale. Et ce n’est pas le seul danger de ces sodas. En raison de leur acidité, ils pourraient aussi endommager l’émail des dents et contribuer à l’érosion dentaire, selon une étude parue en 2021 dans le JDR Clinical and Translational Research. D’autres travaux encore ont montré que ces sodas peuvent engendrer des maux de tête, favoriser la perte osseuse, ou encore avoir des effets nocifs sur la glycémie et sur le cœur.

Les sodas light peuvent vous faire grossir !

Vous pensez qu’en dépit de leurs dangers pour la santé, les boissons light présentent au moins l’avantage de ne pas vous faire prendre du poids ? Détrompez-vous ! Au contraire, en raison de leur goût sucré, elles ont tendance à augmenter l’appétence pour le sucre. Une étude publiée dans le JAMA Network Open a aussi montré qu’elles augmentent l’appétit, réduisent la satiété et favorisent les fringales.

Découvrez sans tarder les cinq profils qui devraient, plus encore que les autres, renoncer à boire des sodas light.

Les personnes qui souffrent du syndrome de l’intestin irritable

1/5
portrait young woman hands on stomach having bad aches pain isolated on gray wall background food poisoning, influenza, c...

Le soda light est largement connu dans la communauté gastro-intestinale pour irriter l'intestin. Les personnes atteintes du syndrome du côlon irritable devraient donc rester à l'écart de ces boissons gazeuses populaires. "Les édulcorants artificiels utilisés dans les sodas light sont souvent difficiles à digérer ou à absorber par l'intestin humain, ce qui entraîne des ballonnements, de la diarrhée et des douleurs abdominales chez de nombreux patients", explique le Dr Jonathon Kung, gastro-entérologue à Mount Sinai, à nos confrères de Eatthis.com. Ces mêmes édulcorants “sont également connus pour modifier la population bactérienne intestinale chez l'homme, entraînant une aggravation des symptômes gastro-intestinaux”. 

Les personnes souffrant de migraines ou de maux de tête chroniques

2/5
frustrated handsome young man touching his head and keeping eyes closed while sitting on the couch at home

Selon la Mayo Clinic et l'American Migraine Foundation , les édulcorants artificiels comme l'aspartame, que l'on trouve couramment dans les sodas light, peuvent être un déclencheur de migraine. Ils ont aussi été associés “à une aggravation des maux de tête chroniques et à l'irritabilité", explique le Dr Kung.

Les personnes sujettes aux brûlures d’estomac ou au RGO

3/5
woman suffering from acid reflux or heartburn-isolated on white background

"Les boissons gazeuses, comme le soda, sont connues pour affaiblir la capacité de fermeture du sphincter inférieur de l'œsophage (qui sépare l'estomac de l'œsophage), ce qui entraîne une inversion de l'acide dans l'œsophage, provoquant ainsi des symptômes de brûlures d'estomac", explique le Dr Kung. 

De même, les personnes souffrant de reflux gastro-oesophagien (RGO) devraient contourner ces boissons. "Le RGO correspond à la remontée de l'acide gastrique de l'estomac vers l'œsophage, provoquant souvent des symptômes de brûlures d'estomac, de reflux acide et d'indigestion", explique la diététicienne Nicole Lindel. "Ceux qui souffrent de RGO peuvent avoir des problèmes avec l'acide citrique [que l'on trouve couramment dans le soda], car il est acide. L'acide sur l'acide produit… plus d'acide !" Les personnes souffrant de brûlures d’estomac récurrentes ou de RGO devraient aussi éviter l’alcool, les tomates et le café. 

Les personnes ayant un diabète ou un prédiabète

4/5
measuring blood sugar on finger - diabetes and glicemia concept

En raison de votre diabète, vous avez remplacé les sodas classiques par leur version sans sucre ? Mauvaise idée… "Les édulcorants artificiels que l'on trouve couramment dans les sodas light ont été associés à un risque plus élevé de diabète de type 2 et à une augmentation de la résistance à l'insuline", met en garde le Dr Kung. Par ailleurs, une étude publiée dans la revue Clinical and Experimental Ophthalmology a montré un lien entre la consommation de sodas light et le développement de la rétinopathie diabétique. 

Les personnes atteintes de phénylcétonurie

5/5
soft drink on wooden table and men sitting

La phénylcétonurie (PCU) est une maladie héréditaire rare qui provoque l'accumulation d'un acide aminé appelé phénylalanine dans le corps. "Trop de phénylalanine peut être dangereux et entraîner de graves problèmes de santé", déclare Nicole Lindel. "Les personnes atteintes de PCU suivent un régime qui limite la consommation de phénylalanine et d'aspartame, qui sont tous deux des ingrédients du soda light”. 

Sources

https://www.eatthis.com/drinking-diet-soda-bad-for-you-doctors/

https://www.grandviewresearch.com/industry-analysis/diet-soft-drinks-market

https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2784545

Artificial Sweeteners Negatively Regulate Pathogenic Characteristics of Two Model Gut Bacteria, E. coli and E. faecalis,International Journal of Molecular Sciences, mai 2021

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34622687/#affiliation-1

https://www.acc.org/about-acc/press-releases/2020/10/26/18/35/artificially-sweetened-drinks-may-not-be-heart-healthier-than-sugary-drinks

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.