Kombucha : 7 bienfaits de cette boisson riche en probiotiques

Plébiscité par les adeptes d’une alimentation saine, le kombucha est LA boisson tendance de cet été. Tant et si bien que de nombreux cafés et restaurants l’ont ajouté à leur carte. On peut donc désormais le siroter en terrasse, où ils remplaceront intelligemment les sodas et la bière. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et quels sont ses bienfaits ? Nous avons posé la question à Sophie Janvier, diététicienne-nutritionniste à Paris et auteure de La méthode douce pour mieux manger, 33 microchangements pour rééquilibrer votre alimentation sans vous priver (éditions Leduc.s, disponible en pré-commande).

Le kombucha : une boisson fermentée à base de thé

“Le kombucha est préparé en faisant fermenter du thé sucré avec un mélange de bactéries et de levures appelées “mère de kombucha”, explique la diététicienne. Ces dernières vont produire des composés acides et du gaz carbonique, qui confère son côté gazeux à cette boisson. Il faut compter environ deux semaines pour atteindre le bon niveau de fermentation.

Peu sucré (comptez entre 1 et 4 g de glucides pour 100 ml), ce breuvage est aussi riche en probiotiques, ce qui le rend très intéressant sur le plan nutritif. “Les probiotiques sont des bactéries vivantes qui vont ensemencer notre microbiote, donc le renforcer, voire le diversifier”, précise Sophie Janvier. Bien sûr, leur qualité et leur quantité peuvent varier en fonction de la recette et du mode de fabrication du kombucha.

Kombucha acheté ou fait maison : lequel choisir ?

“La réponse est difficile”, pointe la diététicienne. “Si on le fabrique soi-même, on peut ne pas être assez rigoureux sur le plan hygiénique, le laisser trop fermenter ou pas suffisamment”. En effet, il faut être prudent lorsqu’on fabrique son propre kombucha. “Quelques cas d’intoxication alimentaire ont été reportés suite à l’ingestion de kombucha maison”, rapporte le Journal de Montréal. Il faut donc s’assurer de la propreté de son plan de travail et des ustensiles utilisés, pour éviter toute contamination avec des bactéries présentes dans l’environnement. Pour ces mêmes raisons, mieux vaut privilégier les contenants en verre plutôt que le plastique. Vous voyez des moisissures se former en surface ? Jetez la boisson et recommencez votre recette.

Le kombucha acheté au supermarché, quant à lui, peut contenir du sucre ajouté après la fermentation, et donc s’avérer plus calorique. De plus, “les produits du commerce sont souvent pasteurisés, ce qui tue une partie des bactéries bénéfiques”, note Sophie Janvier. L’idéal est donc de bien lire les étiquettes et de choisir les recettes les plus saines et “naturelles” possibles.

Kombucha : comment est-il fabriqué ? 

La préparation du kombucha suit toujours plus ou moins le même processus :

  • préparer un thé sucré ;
  • y ajouter une mère de kombucha ;
  • le laisser fermenter ;
  • éventuellement, l'aromatiser ;
  • l'embouteiller. 

Où trouver une mère de kombucha ? 

La mère de kombucha, également appelée SCOBY (culture symbiotique de bactéries et de levures), est une colonie de bactéries et de levure indispensable au processus de fermentation. Elle prend la forme d'un disque gélatineux dont la couleur oscille entre le crème et le brun, accompagnée d'un liquide qui est tout aussi important - il ne faut donc surtout pas le jeter, mais bien l'ajouter à sa préparation. 

Vous pouvez vous en procurer auprès d'un proche qui brasse lui-même son kombucha : "il suffit de détacher une pellicule de la mère qui s’est dédoublée, et d’ajouter 500ml (2 tasses) de kombucha liquide bien vivant dans un pot", précise le site Révolution Fermentation. Une autre option consiste à en acheter auprès d'un producteur - on en trouve notamment sur Internet. Renseignez-vous au préalable sur ce dernier, afin de vous assurer de la qualité du SCOBY. Enfin, il est possible de le fabriquer soi-même, en ajoutant un kombucha non pasteurisé et non aromatisé dans du thé sucré. Au bout de quelques semaines, une nouvelle mère de kombucha devrait se former à la surface. 

Découvrez sans tarder 7 bonnes raisons de boire du kombucha... 

Il est bon pour la flore intestinale

1/8
Kombucha : 7 bienfaits de cette boisson riche en probiotiques

Comme évoqué précédemment, le kombucha est riche en probiotiques naturels, utiles à la santé de notre microbiote. Autrement dit, il renferme “une multitude de micro-organismes potentiellement intéressants pour notre santé”, souligne Sophie Janvier. On sait, en effet, que la flore intestinale est un composant essentiel de notre système immunitaire. 

Il facilite la digestion

2/8
Kombucha : 7 bienfaits de cette boisson riche en probiotiques

Les probiotiques facilitent l’assimilation des nutriments dans le tube digestif et produisent des enzymes qui favorisent la décomposition des nutriments. Ainsi, ils simplifient le processus de digestion

Il régule la glycémie

3/8
Kombucha : 7 bienfaits de cette boisson riche en probiotiques

“La fermentation produit des acides organiques favorables à notre digestion, mais aussi à la régulation de notre glycémie”, décrypte la diététicienne. 

Il est riche en antioxydants

4/8
Kombucha : 7 bienfaits de cette boisson riche en probiotiques

“Le kombucha est riche en antioxydants, véritables alliés de la lutte contre le vieillissement cellulaire”, indique Sophie Janvier. 

Il contient des vitamines

5/8
Kombucha : 7 bienfaits de cette boisson riche en probiotiques

Contrairement aux sodas, cette boisson pétillante est une source de vitamines B1, B2, B6, B12 et C. On y trouve également une petite quantité de minéraux ainsi que des composés organiques bénéfiques, tels que l’acide glucuronique (qui aurait des effets protecteurs sur le foie). 

C’est une boisson peu sucrée

6/8
Kombucha : 7 bienfaits de cette boisson riche en probiotiques

“La fermentation utilise et transforme les sucres naturellement présents en alcool et acides acétiques”, explique la diététicienne-nutritionniste. Rassurez-vous toutefois : le kombucha n’est pas une boisson alcoolisée à proprement parler. Celui du commerce n’excède pas 0,5 %, puisqu’il est vendu comme une boisson non-alcoolisée. Quant au kombucha maison, il peut avoir un taux d’alcool situé entre 1 % et 2,5 %. 

C’est une bonne alternative aux boissons sucrées pétillantes

7/8
Kombucha : 7 bienfaits de cette boisson riche en probiotiques

Vous raffolez de la limonade, du cola et des sodas en général ? “Le kombucha représente une alternative plus saine à ces boissons (très) sucrées… à condition d’aimer son goût surprenant !”, conclut notre experte. 

La méthode douce pour mieux manger

8/8
Kombucha : 7 bienfaits de cette boisson riche en probiotiques

Dans cet ouvrage, la diététicienne Sophie Janvier décrypte 33 micro-changements à mettre en place dans votre routine quotidienne, pour rééquilibrer votre alimentation sans vous priver. Qui a dit qu'il fallait nécessairement se faire violence pour améliorer le contenu de son assiette ? Au contraire, il est possible de se faire plaisir tout en améliorant sa santé ! 

La méthode douce pour mieux manger, Sophie Janvier, Editions Leduc.s, 18 € (disponible en pré-commande). 

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Merci à Sophie Janvier, diététicienne-nutritionniste à Paris. 

https://www.journaldemontreal.com/2018/04/22/le-kombucha-sous-la-loupe 

https://revolutionfermentation.com/blogs/kombucha/ou-trouver-mere-de-kombucha/

https://revolutionfermentation.com/blogs/kombucha/bienfaits-kombucha-maison/ 

https://www.optimyself.com/bienfaits-kombucha/ 

https://www.protegez-vous.ca/sante-et-alimentation/kombucha

https://passeportnutrition.org/supplements/probiotiques/le-kombucha-elixir-de-longevite/ 

https://revolutionfermentation.com/blogs/kombucha/combien-alcool-kombucha 

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.