Tartre sur les dents : comment se forme-t-il et l'enlever ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLe tartre est dû à la calcification de la plaque dentaire, à la surface des dents. C’est un phénomène très fréquent, favorisé par une mauvaise hygiène bucco-dentaire et une alimentation déséquilibrée. Il peut être éliminé simplement par un détartrage, réalisé lors des visites régulières chez le dentiste. Le point avec le Dr Christophe Lequart, chirurgien dentiste.

Définition : qu'est-ce que le tartre dentaire ?

Le tartre correspond à l’épaississement et la calcification de la plaque dentaire. Cette dernière est composée principalement de bactéries, de protéines salivaires, de sucres et d’acides, qui s’accumulent sur les dents. Le tartre est plus souvent présent sur les incisives inférieures, mais il peut toucher l’ensemble des dents en cas de mauvaise hygiène bucco-dentaire. La formation de la plaque dentaire et du tartre dépend de la qualité de la salive, du pH buccal, et des bactéries présentes sur les dents à causes des débris alimentaires non éliminés par le brossage.

Quelle est la composition du tartre dentaire ?

Le tartre dentaire composé :

  • de substances minérales (75%) comme le carbonate de calcium, le phosphate de calcium et de magnésium, les sels de zinc, le manganèse, le cuivre, etc… ;
  • de substances organiques (15%) comme les produits des bactéries, les éléments d’origine sanguine et salivaire ;
  • d'eau.

Chiffres : le tartre dentaire est-il fréquent ?

Le tartre dentaire est extrêmement fréquent dans la population. Ses conséquences sont les gingivites puis les parodontopathies. On estime que 50% de la population adulte française serait atteinte de parodontopathie.

Symptômes : comment reconnaître le tartre ?

Le tartre se manifeste par un dépôt blanchâtre d’abord au niveau des incisives inférieures. En l’absence de traitement, il se répand sur toutes les autres dents. Une mauvaise haleine peut accompagner ces symptômes, de même que des douleurs dentaires.

On peut distinguer deux types de tartre :

  • le tartre supra-gingival : il est visible à l'œil nu, de couleur blanchâtre ;
  • le tartre sous-gingival : il se dépose sur la racine de la dent au niveau des poches parodontales. Il est de couleur plus foncée et plus à même de se compliquer de parodontopathie.

Photo de tartres importants sur les dents de la mâchoire inférieure

Photo de tartres importants sur les dents de la mâchoire inférieure

Crédit : l'auteur de la photo DRosenbach a placé son travail dans le domaine public. Licence : https://en.wikipedia.org/wiki/File:MandibularAnteriorCalculus.JPG

Quelles sont les causes du tartre sur les dents ?

La principale cause de formation de tartre sur les dents est la mauvaise hygiène bucco-dentaire. Il existe cependant d’autres causes liées à la formation du tartre. Il s’agit :

  • d’une alimentation trop sucrée, trop acide, avec de nombreux colorants ;
  • de la consommation de café et de thé ;
  • du tabagisme.

Tartre dentaire : quels sont les facteurs de risques ?

Les facteurs de risque de développement du tartre sont :

  • le tabagisme ;
  • la prise de certains médicaments comme les antidépresseurs ou les anticholinergiques, qui en diminuant la production de salive, augmentent la formation de plaque dentaire ;
  • l’exposition à des radiations, comme la radiothérapie par exemple ;
  • la mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Tartre dentaire : y a-t-il des personnes à risque ?

Les personnes à risque d'avoir du tartre sur leurs dents sont :

  • les personnes âgées ;
  • les personnes souffrant de sécheresse buccale (xérostomie) provoquée par des maladies chroniques ou secondaire à des médicaments ;
  • les personnes en situation précaire, qui n’ont pas une bonne hygiène bucco-dentaire ;
  • les sujets dont l’émail dentaire est faible et les dents mal positionnées : on peut citer les patients atteints de pathologies de l’occlusion dentaire ou de bruxisme).

Tartre sur les dents : qui, quand consulter ?

En cas de présence de tartre, il est nécessaire de consulter un dentiste qui va procéder à un détartrage. Des consultations régulières au moins annuelles chez le dentiste sont recommandées. Cela sans attendre la formation de tarte.

Le remboursement des soins bucco-dentaires

Le bilan dentaire annuel ou le détartrage, chez le diabétique sont remboursés à 100% par l’Assurance Maladie.

Des programmes de consultations gratuites sont également proposés par l’Assurance Maladie pour les enfants et les adolescents.

Durée : le tartre dentaire peut-il disparaître ?

En l’absence de traitement, le tartre se développe sur l’ensemble des dents et ne disparait pas spontanément. Il va, au fur et à mesure, se compliquer de gingivite et de parodontopathie. La bonne hygiène bucco-dentaire et les détartrages réguliers permettent d’éliminer totalement le tartre.

Le tartre sur les dents est-il contagieux ?

Le tartre sur les dents n'est pas contagieux.

Quelles sont les complications du tartre dentaire ?

La formation et l’accumulation de tartre sur les dents peut favoriser l’apparition de complications parodontales. Ce trouble peut provoquer :

  • des caries dentaires ;
  • des gingivites, accompagnées d’inflammation et de saignements récurrents des gencives ;
  • de la parodontite, qui peut entrainer la destruction totale des ligaments et de l’os qui porte les dents et pouvant aller jusqu’à la chute des dents ;
  • d'une mauvaise haleine chronique ou halitose ;
  • des abcès dentaires ;
  • des douleurs dentaires.

Les complications de la parodontite

Par la suite les parodontites non traitées peuvent avoir un impact sur le plan général en augmentant le risque :

  • de maladies respiratoires par la dissémination des bactéries devenues pathogènes présentes dans la bouche vers les voies respiratoires et pouvant aggraver un état respiratoire pathologique préexistant ;
  • d’accouchement prématuré ou de naissance de bébés de faible poids par contamination des bactéries pathogènes de la cavité buccale de la mère vers le liquide amniotique, via le placenta ;
  • d’une difficulté à l’équilibration d’un diabète en raison de la présence de bactéries pathogènes et d’inflammation chronique. C’est pourquoi le suivi du diabétique par le dentiste est primordial ;
  • d’aggravation de maladies cardio-vasculaires. Toutefois, cette hypothèse est encore controversée. Néanmoins, les abcès dentaires peuvent être à l’origine d’endocardite, s’ils ne sont pas traités correctement, notamment chez les sujets à risque cardio-vasculaires.

Tartre dentaire : les examens et analyses possibles

Aucun examen complémentaire ni analyse n’est nécessaire au diagnostic de tartre. En cas de sécheresse buccale, une maladie chronique peut être recherchée.         

Une radiographie et/ou un prélèvement dentaires peuvent être parfois réalisés en cas de complications.

Photo : radiographie d'un dépôt de tartre sur des dents

Photo : radiographie d'un dépôt de tartre sur des dents© Creative Commons

Crédit : travail d'Anug placé sous licence Creative Commons CC BY-SA 4.0 - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Calculus_deposit_on_x-ray_image.jpg

Traitement : comment enlever le tartre des dents ?

La plaque dentaire peut disparaitre grâce à un bon brossage des dents. Toutefois, le tartre nécessite d’être éliminé par un détartrage effectué par un professionnel.

La consultation annuelle chez le dentiste est recommandée et peut s’accompagner du détartrage. Cet acte est généralement plus désagréable que douloureux. Il peut néanmoins provoquer quelques saignements gingivaux passagers. Par ailleurs, plus il est fait régulièrement, moins le tartre se reforme et moins le geste est désagréable.

Les dentifrices anti-tartre ont un intérêt pour les sujets à risque, de même que les bains de bouche anti-bactériens.

Le détartrage est-il remboursé par la sécurité sociale ?

Réponse du dr Christophe Lequart, chirurgien dentiste : "un détartrage par an est un minimum à réaliser. La Caisse Primaire d’Assurance Maladie rembourse un détartrage annuel à tous les assurés. Dans certains cas particuliers, il est recommandé de le faire tous les 6 mois. Ces actes semestriels sont remboursés par la Sécurité Sociale pour les sujets atteints de pathologies cardiaques chroniques et les diabétiques".

Prévention : comment éviter le tartre sur les dents ?

Il existe de nombreuses mesures hygiéno-diététiques permettant de limiter la formation de tartre sur les dents. Il s’agit :

  • d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire, pour éviter la plaque dentaire, précédant la formation du tartre : il est recommandé de se brosser les dents au moins deux fois par jour avec une brosse à dent adaptée à la taille de la bouche et pas trop dure ainsi qu'un dentifrice fluoré et/ou anti-tartre ;
  • d’avoir une alimentation saine pour éviter la formation de la plaque dentaire avec peu de sucres pour éviter les caries ;
  • de passer le fil de soie dentaire régulièrement au moins 2 fois par jour ;
  • de consulter régulièrement un dentiste pour un examen buccodentaire et un détartrage ;
  • de ne pas fumer ;
  • de ne pas hésiter à se faire conseiller par un professionnel sur la bonne pratique du brossage dentaire.

Quelle alimentation pour éviter la formation du tartre ?

Mon conseil de médecin généraliste : "il est recommandé de manger des fruits et des légumes crus régulièrement pour éviter la formation de tartre dentaire. Le brossage des dents après chaque café ou thé permet de limiter la formation de tarte et de jaunissement des dents".

Sites d’informations et d’intérêt

Des sites d’informations et d’intérêt sur le tartre dentaire et sur l’hygiène bucco-dentaire sont disponibles sur internet. Il s’agit :

  • du site de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) : la section l’UFSBD qui présente différentes informations sur la prévention en santé bucco-dentaire : www.ufsbd.fr ;