Sommaire

Le tarte c’est quoi ?

Le tartre désigne de la plaque dentaire qui s’est calcifiée. "La plaque dentaire est un enduit mou et collant formé à partir de la salive, des bactéries et des débris alimentaires" explique le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l’UFSBD. Elle se constitue après chaque prise alimentaire solide ou liquide.

Tartre : limiter les bananes

Pour réduire la formation du tartre sur les dents, il peut être bon de réduire sa consommation d’aliments collants. Pourquoi ? "Parce qu'ils favorisent la formation de la plaque dentaire et augmentent le risque de dépôts tartriques" répond le Dr Lequart.

Parmi les aliments à risque : la banane. "Hyper sucrée et collante, ses débris stagnent sur la surface dentaire, ils sont ensuite colonisés par des bactéries ce qui est propice au développement du tartre" justifie le chirurgien-dentiste.

A savoir : il existe des aliments protecteurs qui peuvent agir contre les bactéries responsables des caries ou des maladies gingivales. Il s’agit par exemple du chocolat noir sans sucre (grâce à ses tanins) et des aliments riches en fluor, qui renforcent l'émail des dents, comme les poissons, les pois chiches ou les haricots blancs.

Tartre : limiter les bananes© Fotolia

Faire des bains de bouche

Utiliser un bain de bouche avant ou après le brossage peut limiter les dépôts de tartre. Il faut simplement différencier avant :

  • les bains de bouche à usage quotidien qui peuvent avoir un intérêt pour diminuer la présence de tartre en agissant en amont sur la plaque dentaire. "Ils la déstructurent et diminuent son adhésion sur la surface des dents ce qui favorise son élimination au brossage" explique le Dr Christophe Lequart. En éliminant la plaque avant qu’elle ne se calcifie, on l’empêche de devenir du tartre.
  • les bains de bouche à visée thérapeutique prescrits par le chirurgien-dentiste et qui ne doivent pas être utilisés au long cours.

Le plus efficace : le détartrage pour atteindre les zones difficiles

Le plus efficace : le détartrage pour atteindre les zones difficiles

Le détartrage c’est LE moyen le plus efficace de se débarrasser du tartre. "Quand une personne vient faire sa visite annuelle chez le dentiste, dans 99,9% des cas, il y a toujours du tartre, indique le Dr Lequart. Notamment dans des zones préférentielles au développement du tartre, mais difficiles à brosser : l’arrière des incisives inférieures et le côté des molaires supérieures."

Durée du détartrage : 20 à 30 minutes.

Fréquence : au moins 1 fois par an. Plus si le patient présente des problèmes de gencives (parodontites…).

Efficacité : tout dépend ensuite du brossage.

Remboursement : la sécurité Sociale prend en charge deux détartrages par semestres.

A noter : "Le détartrage n’abîme pas les dents et les gencives" souligne notre interlocuteur. Et moins il y a de tartre sur les dents, moins il y a de risques de maladies gingivales et de caries.

Boire du jus canneberge, anti tartre !

La canneberge est une plante qui peut être utilisée pour prévenir la plaque dentaire, donc à terme le développement du tartre.

Mode d’emploi selon le Vidal des plantes : boire 50 cl à 1 litre de jus de canneberge par jour (généralement dilué à 30% de jus de fruits et 70% d'eau).

Brossage, fil dentaire : bien nettoyer les dents

Brossage, fil dentaire : bien nettoyer les dents

Se brosser les dents ne retire pas le tartre des dents. Par contre, cela permet de prévenir sa formation. Lors de chaque prise alimentaire, solide ou liquide, la plaque dentaire se forme sur les dents. Elle doit être éliminée lors du brossage. Sinon, elle se calcifie et se transforme en tartre.

Fréquence du brossage : "Une bonne hygiène correspond à deux brossages par jour, matin et soir, pendant 2 minutes" rappelle le Dr Lequart.

Matériels : une brosse à dents souple et un dentifrice contenant du fluor.

Technique : il faut brosser les dents en effectuant des mouvements de rouleau du rouge vers le blanc, toujours dans un sens. Le soir, il est conseillé de compléter le brossage par le passage du fil dentaire et/ou des brossettes interdentaires.

Quand la salive est responsable du tartre

Quand la salive est responsable du tartre

La salive peut jouer un rôle dans la formation du tartre dentaire. Par exemple "si elle est plus visqueuse, elle adhère plus facilement à la surface de la dent et favorise la formation de la plaque" explique le Dr Lequart. Or, plus la plaque se forme, plus il y a de risques qu’elle se calcifie et se transforme en tartre. Autre possibilité : que la salive diminue, comme chez les personnes âgées.

S’il y a moins de lubrification dans la bouche, les dents sont moins protégées. Enfin, la prise de certains médicaments influence la production de la salive ce qui favorise la formation de la plaque dentaire. C’est le cas notamment des antidépresseurs.

Une astuce : en prenant le temps de mastiquer, on augmente la production de salive ce qui réduit le risque de tartre.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : Pourquoi le tartre est vraiment dangereux

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.