Sommaire

Fringales = prise de poids ?

Fringales = prise de poids ? Si vous n’avez qu’une ou deux fringales par semaine, êtes physiquement active et si votre poids est stable, vous avez le droit de craquer ! Le problème, ce sont les écarts fréquents. Ils peuvent avoir des conséquences sur la ligne (les aliments consommés étant souvent caloriques). Ces écarts augmentent aussi les risques d’hypertension artérielle (les chips, cacahuètes ou biscuits apéritifs sont salés), ainsi que d’œdème des jambes. Les acides gras trans et saturés des produits incriminés (charcuteries, fromage) ont un impact cardio-vasculaire. Enfin, les sucres rapides (céréales, biscuits) accentuent ou déséquilibrent les diabètes. Heureusement, il y a un truc pour ne pas grossir !

Fringales : le truc pour ne pas grossir !

Fringales : le truc pour ne pas grossir ! Quand on s’autorise quelques écarts de temps en temps, il y a un truc pour ne pas grossir. Lorsque vous avez envie d’un aliment gourmand (biscuits, chocolat, saucisson, fromage…), équilibrez vos apports grâce à un aliment complémentaire, plus léger. Cela évite de grossir ! En pratique : avec un morceau de fromage ou des tranches de saucisson, croquez une tomate ; avec un carré de chocolat, dégustez une pomme ; avec des biscuits, mangez un yaourt. Intérêt de ces collations riches en fibres et/ou en protéines : vous rassasier et réguler votre appétit. Vous mangerez naturellement moins au repas suivant.

Sur quoi craquer ?

Sur quoi craquer ? Les fringales sont fréquentes en fin de matinée ou vers 17 heures. Evidemment, il faut les satisfaire puisqu’elles correspondent à un besoin physiologique (une sensation de faim). Mais plutôt que de craquer pour une barre chocolatée ou un paquet de chips, essayez de reporter vos envies sur un mélange à base de laitage et de fruits : - Fromage blanc + framboises ou un kiwi - Yaourt à la fraise + pomme - Yaourt nature avec un peu de miel + deux clémentines - Un verre de lait + une banane

Biscuits apéritifs : par quoi les remplacer ?

Biscuits apéritifs : par quoi les remplacer ? Mélanges gras de produits sucrés ou salés, les classiques de l’apéritif sont un piège côté kilos ! Non seulement c’est à eux qu’on pense en premier, mais la seule vue de ces denrées suffit à réveiller l’appétit avant ou en dehors des repas. En pratique, tâchez de les remplacer par un mélange de légumes et de protéines, si besoin consistant : - Tomates cerises + un œuf dur - Cornichons + une tranche de jambon de Paris - Radis + un blanc de poulet froid - Chou-fleur + fromage blanc parfumé à la ciboulette ou aux fines herbes - Carottes crues + saumon fumé.

Fringales : gare aux sucres cachés !

Fringales : gare aux sucres cachés ! Si vous êtes sujette aux fringales, il faut éviter les excès de sucres rapides. Ils apportent de l’énergie pour un bref instant, mais, en retour, déclenchent une brusque sécrétion d’insuline avec apparition d’un "coup de pompe" une heure après. D’où le cercle vicieux suivant : j’ai une fringale, je bois sucré, j’ai une nouvelle fringale, je bois sucré… Et je grossis ! Vous savez en partie identifier, donc éviter ces sucres rapides. Sauf que… certains sont cachés ! Ils ne sont pas seulement présents dans le sucre de table et les aliments sucrés (confiseries, sodas, jus de fruits), mais aussi dans la baguette ordinaire, le pain de mie, les biscottes, les biscuits salés et la plupart des céréales pour le petit déjeuner.

Fringales : les aliments à éviter !

Fringales : les aliments à éviter ! En cas de fringale, on recherche des aliments facilement disponibles comme les biscuits secs ou au chocolat, le pain, le jambon, le fromage, les chips... Ces aliments sont le plus souvent riches en calories (ils sont bourrés de graisses et/ou glucides). Ils sont également très salés (chips, saucisson, biscuits salés) ou très sucrés (biscuits, chocolat, etc.). Or, le sucre appelle le sucre, le sel appelle le sel et tous deux stimulent l’appétit. Lorsqu’on commence à en manger, il est bien difficile de s’arrêter. Essayez donc de ne prendre qu’une seule chips ou qu’un seul biscuit…

Y a-t-il des fringales inévitables ?

Y a-t-il des fringales inévitables ? Les fringales sont normales lorsque le corps manque d’énergie ! Encore faut-il ne pas confondre fringale et pulsion alimentaire ! Une fringale c’est un creux au niveau de l’estomac, une certaine nervosité, puis, si l’on ne mange pas, un coup de pompe accompagné d’un sentiment de faiblesse et des sueurs. Si on tarde trop, on risque un malaise lié à l’hypoglycémie (manque de sucre). Cet état survient après un repas trop léger ou lorsqu’on exclut longtemps les glucides lents. Paradoxalement, la consommation de glucides rapides (aliments à index glycémique élevé) peut aboutir au même phénomène : ces aliments déclenchent un excès d’insuline, puis une hypoglycémie une ou deux heures après.

Comment faire quand on a faim ?

Comment faire quand on a faim ? Pour prévenir ce type de fringales, il faut se garder : - de l’excès de sucres rapides ; - des régimes sans glucides trop stricts (sans pain, sans féculents, sans fruits) et/ou trop prolongés. En cas de "crise" : ne paniquez pas, mangez, mais soyez prévoyant(e). Prenez une collation associant fibres (fruits, cornichons, petites tomates, etc.) et protéines (œufs, jambon, surimi, yaourt…) Cette association est idéale pour caler sans vous surcharger, pour vous donner du tonus sans déclencher une importante sécrétion d’insuline.

Que faire en cas de fringale sans faim ?

Que faire en cas de fringale sans faim ? Certains facteurs ou situations favorisent les fringales sans que l’on ait vraiment faim : - Le stress et/ou l’anxiété, car manger permet de penser à autre chose. - La déprime ou la dépression, car manger des aliments que l’on apprécie stimule la synthèse par le cerveau de sérotonine, une hormone qui agit comme un antidépresseur. - L’ennui, car manger occupe et distrait. Conseil : lorsque l’origine de la fringale paraît psychologique, tournez vous vers une autre activité agréable (lire, prendre un bain, se promener…). Au besoin, faites-vous aider par un médecin ou un psychologue.

Comment maîtriser ses fringales ?

Comment maîtriser ses fringales ? Pour bien résoudre un problème, et le résoudre sur le long terme, il convient d’en connaître les causes. Si vous avez souvent des fringales, commencez par les analyser. Aidez-vous d’un carnet alimentaire où vous noterez : - Les aliments que vous mangez entre les repas. - Le caractère plus ou moins impérieux de cette consommation. - Le lieu et l’horaire de ces prises de nourriture. - Vos pensées, votre moral avant, pendant et après. - Le niveau de faim (ou de rassasiement) avant et après la fringale.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.