Il arrive souvent qu'une soupe soit trop liquide. En cause ? Il se peut que certains légumes libèrent beaucoup d’eau lors de la cuisson.

Même en suivant à la lettre une recette, il est possible que la texture finale paraisse bien trop liquide à votre goût. Si vous vous en rendez compte avant de mixer, rien de plus simple, il suffit de retirer une partie du liquide avec une louche. Si vous avez déjà mixé, il existe quelques astuces pour épaissir votre soupe, tout en gardant le côté sain de la recette originelle.

Misez sur les légumineuses pour épaissir votre soupe

Il est par exemple possible d’avoir recours aux légumineuses. Généralement, nos grand-mères recommandent de rajouter une pomme de terre à votre potage pour l’épaissir. Cependant, certaines personnes préfèrent limiter leur consommation de féculents et cette option est alors loin d’être idéale. Les légumineuses peuvent ainsi être une très bonne option. Selon vos goûts, vous pouvez ajouter des pois cassés, des lentilles corail ou vertes, voire des fèves. Ajoutez-les cuites à votre soupe avant de mixer une nouvelle fois. Votre soupe devrait rapidement s’épaissir. Les légumineuses aussi appelées "légumes secs" possèdent des vertus nutritionnelles importantes. Tout d’abord, elles sont riches en protéines végétales (entre 20 et 35 %). Les légumineuses sont également riches en fibres. Ces dernières favorisent la satiété, permettent de réguler le transit et de nourrir les bactéries du microbiote intestinal. Enfin, les légumes secs sont composés de vitamines et de minéraux. Ils contiennent ainsi du potassium, du cuivre, du manganèse, de la vitamine E et B9.

L’astuce tapioca

Connaissez-vous le tapioca ? Il s’agit d’une fécule produite à partir du manioc, réduit en poudre puis séché et traité. Généralement, on le trouve sous forme de petites billes blanches de 3 mm qui deviennent transparentes à la cuisson. C’est parce qu’elles sont riches en amidon qu’elles ont tendance à gonfler à froid. En cuisine, elles sont utilisées pour épaissir les soupes ou les desserts. En plus d’être utiles par leur action, ces petites graines ont de nombreux bienfaits.

Le tapioca est riche en vitamine C, fer non-héminique, potassium et magnésium. Il regorge de bienfaits. En contenant une grande quantité de fer, essentiel à la création de cellules du sang, le tapioca permet d’améliorer la circulation sanguine et de favoriser les cellules saines. Le tapioca a également comme réputation d’améliorer la digestion. Riches en fibres et en protéines, il aide à réguler le transit intestinal et prévient les inflammations et les douleurs abdominales. Enfin, gros avantage : le tapioca ne contient pas de gluten. Il peut ainsi être utilisé et consommé sans crainte par les personnes souffrant de maladie cœliaque. Le fer végétal a une absorption moins importante que le fer d’origine animale. Il faut donc prendre un aliment qui contient de la vitamine C pour augmenter l’assimilation du fer du tapioca.

Pour le cuisiner, il suffit de le faire chauffer une quinzaine de minutes dans de l'eau pour qu'elles donnent de l'épaisseur à votre soupe.

Misez sur la fécule de maïs

Face à une soupe trop liquide, nombreux sont les cuisiniers qui ont le réflexe d’utiliser de la fécule de maïs. Celle-ci se présente sous la forme d’une poudre blanche, très fine, obtenue par la mouture de grain de maïs. Elle est encore plus fine que la farine de maïs, c’est pourquoi elle est généralement utilisée pour ses propriétés épaississantes qui permettent de réaliser sauces, crèmes et soupes.

Si l’on regarde du côté des micronutriments, la fécule de maïs contient du sodium, du potassium, du fer non héminique, du calcium ainsi que de la vitamine A en quantité satisfaisante. Elle contient également des fibres alimentaires qui favorisent le transit intestinal. Si vous l’utilisez dans un autre contexte, la fécule de maïs permet également de réduire la quantité de farine et donc d’alléger certaines de vos préparations.

En bref, la fécule de maïs va vous permettre de donner une texture plus épaisse et veloutée à votre soupe. Pour cela, il faut la diluer dans un peu d’eau froide. Cela vous permet notamment d’éviter les grumeaux. Une fois bien délayée, vous pouvez ajouter votre fécule à votre soupe chaude et la remuer quelques minutes. L’amélioration s’observe assez rapidement et vous pouvez adapter la quantité en fonction de vos besoins. Il est également possible d’utiliser de la fécule de pomme de terre. La fécule de maïs a pour avantage d’être sans gluten.

Enfin, il est aussi possible d’utiliser une poignée de noix de cajou nature. Préalablement trempées dans de l’eau chaude, elles sont ainsi ramollies et peuvent se mixer facilement. Cela rend la préparation crémeuse et apporte des nutriments intéressants.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Merci à Mathilde Gibeaux, diététicienne 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.