Sommaire

Les viandes importées : vous ingérez des hormones de croissance

Les viandes importées : vous ingérez des hormones de croissance© Istock

Il vaut mieux vous méfier des viandes importées haut de gamme comme le fameux bœuf de Kobe, l’entrecôte d’Argentine ou le porc Kurobata. Ces viandes sont souvent boostées aux hormones et autres promoteurs de croissance chimique. Ces substances sont interdites en Europe.

Les animaux sont susceptibles d’être boostées en hormones et antibiotiques

"En France, nous avons la chance d’avoir une règlementation très stricte sur les produits d’origine animale. Donc très contrôlée. Or, si vous vous aventurez en Europe, il y aura moins de contrôle. On contrôle moins la façon dont les animaux sont élevés, note le nutritionniste. Les animaux sont donc susceptibles d’être boostées en hormones et antibiotiques". En outre, les conditions d’élevage et d’abatage sont également moins bien contrôlé qu’en France.

Viande boostée aux hormones : quels impacts sur notre santé ?

"L’impact sur notre santé est énorme, estime le spécialiste. Quand vous ingérez les hormones de croissance des animaux, vous allez avoir des modifications hormonales. Les hormones ont pour but de faire grossir l’animale. Donc imaginez sur les humains. Cela aura une incidence sur la prise de poids".

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur de Je me soigne avec les medonutriments, (éd. Leduc.S)

Merci à Alexandra Retion, diététicienne et auteure de SOS Nutrition (éd. First)

Cancérogénicité de la consommation de viande rouge et de viande transformée, OMS, octobre 2015

La viande : privilégier la volaille et limiter les autres viandes (porc, bœuf, veau, mouton, agneau, abats) à 500 g par semaine, PNS

mots-clés : Cancer
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.