Nez bouché : le bon réflexe en homéopathie

Publicité

Le nez bouché : voici un mal bénin… mais très désagréable ! Parce que l’on sait aujourd’hui que les décongestionnants classiques ne sont pas sans danger, plus que jamais la solution homéopathique apparaît comme le réflexe à adopter. 

Publicité

Homéopathie et nez bouché : bien observer ses symptômes

Concrètement, en cas de nez bouché, le résultat est le même : la respiration est difficile, les nuits agitées, et l’on a beau se moucher, impossible de déboucher ce nez ! Pour que l’homéopathie soit efficace, il est cependant essentiel de bien observer ses symptômes afin de choisir le bon médicament. Le nez bouché est-il associé à une toux sèche ? A une sensation de pesanteur à la racine ? Cette auto-observation est garante de l’efficacité des petits granules.

Publicité
Homéopathie et nez bouché : notre prescription

En cas de rhume, prenez systématiquement Kalium bichromicum 9 CH + Arsenicum iodatum 9 CH + Mercurius solubilis 9 CH, 3 granules chacun, 3 fois par jour jusqu’à la guérison. Puis ajoutez : - Sambucus nigra 5 CH, 2 granules 3 fois par jour, si le nez est bouché le jour comme la nuit ; - Nux vomica 5 CH, 2 granules 3 fois par jour et au coucher, si le nez est bouché la nuit et coule la journée ; - Ammonium carbonicum 5 CH, 2 granules 3 fois par jour, si le nez bouché vous gêne pour respirer et vous empêche de dormir ; - Sticta pulmonaria 5 CH, 2 granules 3 fois par jour, si le nez bouché s’accompagne d’une toux sèche ; - Cinnabaris 5 CH, 2 granules 3 fois par jour, si le nez bouché s’accompagne d’une pesanteur au niveau des sinus.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité