Rhinite aiguë : le rhume de cerveau

La rhinite aiguë, aussi appelée rhume de cerveau ou encore coryza, peut être provoquée par pas moins d’une quarantaine de virus différents. Quels sont les symptômes du rhume de cerveau ? Comment soigner la rhinite aiguë ?

Publicité
Publicité

vignette-focus-500x334.jpg© Istock

Les symptômes du rhume de cerveau

Le virus de la rhinite aiguë sévit surtout entre le début de l’automne et la fin de l’hiver. Un contact avec la salive avec les écoulements nasaux ou oculaires peut suffire à la contagion. Les symptômes du rhume de cerveau sont une irritation des muqueuses du nez (écoulements, nez bouché), des éternuements, des larmoiements, des céphalées et une fatigue générale parfois accompagnée de fièvre.

Publicité

Le traitement du rhume de cerveau

Mieux vaut prévenir que guérir. Pour éviter la contamination, il faut bien se laver les mains, ne pas porter les mains à son visage, ne pas partager de brosse à dents ou de vaisselle avec une personne touchée par le virus, bien gérer son stress et avoir une alimentation équilibrée particulièrement riche en vitamine C. Si on craint vraiment la contagion, on peut porter un masque dans les transports en commun ou dans les lieux à forte concentration de population. Si néanmoins le virus vous a rattrapé, il existe des médicaments pour soulager les symptômes. Le paracétamol atténuera les céphalées tandis qu’un spray nasal à base d’eau de mer décongestionnera et désinfectera les fosses nasales. Une boisson chaude à base d’eau frémissante, de jus de citron et de miel, vous aidera de même à combattre la rhinite aiguë. Bien s’hydrater et se reposer achèvera de vous débarrasser du virus en une semaine environ.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité