Mal de gorge et rhume : le lien

Le rhume touche les individus essentiellement du début de l’automne à la fin du printemps. Son origine virale explique sa grande contagion et sa propagation facile. Mal soigné, il peut entraîner une surinfection bactérienne. Pourquoi s’accompagne-t-il souvent d’un mal de gorge ?

Publicité
Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

Mal de gorge et rhume : les liens directs

Lors d’un rhume ou d’une rhinite virale, les fosses nasales sont contaminées par un virus. Dès lors, la muqueuse du nez va se mettre à produire une quantité anormalement importante de mucus (liquide épais). Cela va se traduire par un écoulement nasal et une congestion du nez (sensation de nez bouché). Faute de pouvoir être évacué correctement, le mucus va se répandre dans l’arrière-gorge, s’épaissir au point de former des glaires. D’où l’apparition d’un mal de gorge.

Publicité

Mal de gorge et rhume : les liens indirects

Le rhume a entre autres conséquences de fragiliser les muqueuses et donc de les rendre plus vulnérables aux infections bactériennes. Il est alors question de surinfection bactérienne. L'écoulement nasal, les éternuements, céphalées, toux, maux de gorge peuvent alors perdurer au-delà d’une dizaine de jours et des infections à la gorge de type pharyngite apparaître.

Prévention et traitement du rhume

Publicité

Des conseils simples permettent de limiter la contagion du rhume : toujours mettre sa main devant sa bouche avant d’éternuer, se laver les mains très souvent, ne pas porter les mains au visage, ni partager de verre, brosse à dents ou couverts avec une personne enrhumée. Enfin, bien gérer son stress, ne pas fumer, avoir une alimentation saine et équilibrée, aide à limiter les risques d’attraper un rhume et un mal de gorge.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité