Toux sèche : reconnaître une laryngite

Publicité

La toux est un symptôme très commun qui peut être associé à de nombreuses pathologies. Alors comment peut-on savoir si une toux sèche traduit une laryngite ? Et quel remède à la toux sèche peut-on proposer lorsqu’on est assuré qu’il s’agit bien d’une inflammation du larynx ?

Publicité

© Istock

Qu’est-ce qu’une laryngite

Les laryngites sont des inflammations du larynx (l’organe dans lequel se trouvent les cordes vocales) qui sont relativement fréquentes. Ce type d’affection concerne autant les enfants que les adultes et on observe une recrudescence de cette pathologie principalement au cours de l’hiver et du printemps. Les laryngites se traduisent par une gêne au niveau de la gorge, une toux sèche, et bien souvent une modification de la voix. Cette dernière devient rauque ou enrouée. Une petite fièvre accompagne généralement cet ensemble de symptômes. Ce tableau clinique est caractéristique, et si la toux est grasse, vous pouvez être certain qu’il ne s’agit pas d’une laryngite.

Publicité
Remède à la toux sèche

Les toux sèches peuvent être combattues avec des solutions naturelles, à commencer par la phytothérapie. Vous pouvez notamment réaliser des tisanes de thym ou d’eucalyptus qui sont à la fois antiseptiques et antitussives. Elles permettent également d’hydrater la gorge, ce qui est essentiel, et vous pouvez y ajouter du miel. Les inhalations d’eucalyptus (feuilles ou huile essentielle) sont aussi des remèdes simples et efficaces en cas de toux sèche. De même, pour éviter un air trop sec, mettez un humidificateur en place dans la chambre (ou à défaut déposez un linge humide ou des bols d’eau près des sources de chaleur).

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité