Sommaire

De l’aloe vera contre les coupures

De l’aloe vera contre les coupuresQue faire : "Faites une entaille en haut d’une feuille d’aloès et laissez couler le gel directement sur la peau", conseille le Dr Dominique-Jean Sayous, médecin homéopathe et auteur de Se soigner (Eyrolles). L’aloe vera permet d’arrêter l’écoulement du sang et favorise la cicatrisation. Pourquoi ça marche : Riche en sels minéraux comme le phosphore, le potassium ou le fer, l’aloe vera possède "des propriétés de cicatrisation, de régénération cellulaire et d’hydratation cutanée", selon le Dr Dominique-Jean Sayous. En plus : Passez la coupure sous l’eau et nettoyez au savon, afin d’éviter les risques d’infection.

Du miel contre les brûlures

Du miel contre les brûluresQue faire : Mettez la plaie sous l’eau froide pendant quelques minutes. Puis appliquez du miel "directement sur la partie brûlée", selon le Dr Dominique-Jean Sayous, médecin homéopathe et auteur de Se soigner (Eyrolles). Pourquoi ça marche : Le miel détend et ramollit la peau brûlée. Selon une étude néo-zélandaise de 2008, il accélère la guérison des brûlures superficielles. En plus : N’appliquez pas de corps gras de type beurre ou crème sur la brûlure. Ne percez pas les cloques, qui pourraient s’infecter. Attention : Si la brûlure est étendue ou qu’elle concerne le visage, les mains, les organes sexuels, consultez sans attendre.

Le saule pour les états douloureux

Le saule pour les états douloureuxQue faire : Versez 40 gouttes de teinture-mère d’écorce de saule dans un verre d’eau. Buvez ce mélange "3 fois par jour", expliquent les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris, auteurs de Phytothérapie (Vidal). Pourquoi ça marche : "L’écorce de saule possède des propriétés anti-inflammatoires, antirhumatismales, analgésiques et fébrifuges", d’après les phytothérapeutes. Elle s’avère très utile pour les états douloureux de toute sorte, notamment les maux de tête, les rhumatismes ou les états grippaux. Attention : Contre-indiqué aux personnes souffrant d’asthme, d’ulcère ou allergiques aux salicylates et pendant les règles. A forte dose, l’écorce de saule peut entraîner des troubles intestinaux.

Un mélange anti contusions

Un mélange anti contusionsQue faire : Mélangez 30 ml d’huile d’arnica, 30 ml d’huile de calendula, 30 ml d’huile de camomille, 5 ml d’huile de thym vulgaire et 5 ml d’huile de camphre. Appliquez trois à quatre fois par jour, selon la recette des médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris, auteurs de Phytothérarapie (Vidal). Pourquoi ça marche : L’arnica soulage les contusions en agissant "contre l’agrégation des plaquettes du sang et l’inflammation des tissus", selon les phytothérapeutes. En plus : Appliquez une poche de glace sur la zone tuméfiée. Attention : Consultez votre médecin si l’hématome est important ou ne se résorbe pas.

De l’origan pour désinfecter

De l’origan pour désinfecterQue faire : Versez quelques gouttes d’huile essentielle d’origan sur la compresse servant de pansement à la blessure, selon les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris, auteurs de Phytothérapie (Vidal). Pourquoi ça marche : L’huile essentielle d’origan est antiseptique, d’après les phytothérapeutes. En plus : Nettoyez la plaie sans attendre. Attention : Consultez un médecin si la plaie est profonde ou qu’elle a été provoquée par un objet sale, afin d’éviter les risques de tétanos. N’utilisez les plantes que si vous êtes à jour dans vos vaccins.

Une décoction contre la fièvre

Une décoction contre la fièvreQue faire : Mélangez 30 g de feuilles d’aspérule odorante, 30 g de petite centaurée et 30 g de sommités de reine-des-prés. Comptez une cuillère à café de ce mélange par tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 30 minutes. Buvez trois à quatre tasses par jour, selon les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris, auteurs de Phytothérapie (Vidal). Pourquoi ça marche : L’aspérule possède un effet antispasmodique. Anti-inflammatoire, la reine-des-prés est "préconisée pour traiter les états grippaux et la fièvre", selon les phytothérapeutes. Attention : Contre-indiqué en cas d’allergie à l’aspirine. Consultez un médecin si la fièvre persiste plus de 12 heures.

Des huiles essentielles anti rhume des foins

Des huiles essentielles anti rhume des foinsQue faire : Mélangez 1 goutte d’huile essentielle d’estragon et 1 goutte d’huile essentielle de ravintsara. "Appliquez vos deux gouttes sur les sinus, le thorax, le haut du dos ainsi que sur un mouchoir afin de le respirer régulièrement, 2 à 3 fois par jour jusqu’à amélioration", explique la pharmacienne Danièle Festy, auteur de Ma Bible des huiles essentielles (Leduc.s). Pourquoi ça marche : L’huile essentielle d’estragon est un "excellent antiallergique", en particulier sur les symptômes respiratoires, selon Danièle Festy. L’huile de ravintsara "renforce l’immunité" et "lutte contre l’écoulement nasal". Attention : Contre-indiqué pendant le premier trimestre de la grossesse.

De la camomille contre les migraines

De la camomille contre les migrainesQue faire : Laissez infuser une cuillère à café de fleurs de grande camomille dans 25 cl d’eau, d’après les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris, auteurs de Phytothérapie (Vidal). A prendre trois fois par jour en traitement de fond, après avis médical. Pourquoi ça marche : La grande camomille possède des vertus "antispasmodiques" utiles dans la prévention des crises migraineuses, selon les phytothérapeutes. En plus : Quand la migraine débarque, allongez-vous dans une pièce sombre et calme. Attention : A utiliser uniquement sur avis médical. Ne pas utiliser en cas de grossesse, ne pas poursuivre le traitement plus de 4 mois.

Une préparation anti coups de soleil

Une préparation anti coups de soleilQue faire : Mélangez 30 ml d’huile de millepertuis, 30 ml d’huile d’amande douce et 30 ml d’huile de calendula, selon les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris, auteurs de Phytothérapie (Vidal). A appliquer après l’exposition. Pourquoi ça marche : L’huile de millepertuis "calme les brûlures", explique le Dr Danièle Festy, auteur de Ma Bible des huiles essentielles (Leduc.s). L’amande douce est "hydratante et apaisante", le calendula convient parfaitement aux peaux "irritées ou enflammées". En plus : Utilisez une crème solaire anti UVA et UVB avant toute exposition.

De l’hélichryse contre les bleus

De l’hélichryse contre les bleusQue faire : "Appliquez une ou deux gouttes pures d’huile essentielle d’hélichryse italienne sur l’endroit du coup le plus rapidement possible et renouvelez 3 à 5 fois dans la journée", explique la pharmacienne Danièle Festy, auteur de Ma Bible des huiles essentielles (Leduc.s). Pourquoi ça marche : L’huile essentielle d’hélichryse italienne est l’anti hématome "le plus puissant actuellement connu", d’après la spécialiste. En plus : Pour les hématomes anciens, "appliquez quelques gouttes sur la zone concernée 3 fois par jour, pendant 2 à 3 mois", selon Danièle Festy.

Une solution anti mal de gorge

Une solution anti mal de gorgeQue faire : Mélangez une goutte d’huile essentielle d’arbre à thé, de menthe poivrée et de pin sylvestre. "Posez vos gouttes sur une toute petite cuillère de miel que vous laissez fondre dans une infusion de thym", conseille la pharmacienne Danièle Festy, auteur de Ma Bible des huiles essentielles (Leduc.s). Pourquoi ça marche : L’huile d’arbre à thé est une "essence antibactérienne majeure", selon Danièle Festy. La menthe poivrée est "anti infectieuse", le pin sylvestre est "un partenaire de choix pour traiter les bronchites, laryngites et autres sinusites". Attention : Contre-indiqué aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans. La menthe poivrée peut être toxique pour les personnes âgées.

De l’églantier contre la fatigue

De l’églantier contre la fatigueQue faire : Laissez infuser 2 à 2,5 g de cynorrhodon fragmenté d’églantier pour une tasse d’eau bouillante, pendant 10 minutes. Filtrez et buvez ce mélange à raison de "3 à 4 tasses par jour", selon les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris, auteurs de Phytothérapie (Vidal). Pourquoi ça marche : "Les préparations à base de cynorrhodon sont toniques et renforcent les défenses immunitaires", expliquent les phytothérapeutes. Ce fruit de l’églantier est en effet riche en vitamine C et en pectines. En plus : Tentez les activités de relaxation et un peu d’exercice physique. Attention : Si votre fatigue persiste, consultez un médecin.

De l’ail et de l’oignon contre les piqûres d’insectes

De l’ail et de l’oignon contre les piqûres d’insectesQue faire : Appliquez des lamelles fraîches d’ail et d’oignon sur les piqûres. Une opération "d’autant plus efficace qu’elle intervient rapidement après la piqûre", expliquent les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris, auteurs de Phytothérapie (Vidal). Pourquoi ça marche : L’ail est un "excellent antiseptique", l’oignon possède également une "action antibactérienne" et "antiseptique", selon le Dr Dominique-Jean Sayous, médecin homéopathe, auteur de Se soigner (Eyrolles). Attention : Chez certaines personnes, les piqûres d’insectes peuvent provoquer des réactions importantes. N’hésitez pas à consulter un médecin.

De l’huile d’olive contre la constipation

De l’huile d’olive contre la constipationQue faire : Prenez une cuillère à soupe d’huile d’olive à jeun tous les matins, selon les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris, auteurs de Phytothérapie (Vidal). Pourquoi ça marche : L’huile d’olive possède des "vertus laxatives légères", selon les phytothérapeutes. En plus : Buvez au moins deux litres d’eau dans la journée. Augmentez votre consommation de fibres, avec des fruits, des légumes et des céréales complètes. Attention : En cas de troubles intestinaux chroniques, consultez un médecin.

De la salicaire contre la diarrhée

De la salicaire contre la diarrhéeQue faire : Versez 50 gouttes d’extrait fluide de salicaire dans un verre d’eau. Buvez ce mélange "trois fois par jour, pendant deux jours au maximum", selon les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris, auteurs de Phytothérapie (Vidal). Pourquoi ça marche : La salicaire permet une rétention de liquide au niveau du côlon, d’après les phytothérapeutes. En plus : Buvez beaucoup pour éviter la déshydratation. Mangez du riz et buvez son eau de cuisson. Attention : En cas de troubles intestinaux chroniques, consultez un médecin.

De l’aneth contre les nausées

De l’aneth contre les nauséesQue faire : "En infusion, versez 2 cuillères à café de graines d’aneth par tasse d’eau bouillante puis laissez infuser dix minutes", explique le Dr Dominique-Jean Sayous, médecin homéopathe et auteur de Se soigner (Eyrolles). Ne dépassez pas trois tasses par jour. Vous pouvez également mâcher quelques graines d’aneth. Pourquoi ça marche : L’aneth a un effet antispasmodique sur les muscles lisses de l’intestin, selon le Dr Dominique-Jean Sayous. Elle contient également du potassium, qui stimule les fonctions d’élimination. En plus : Buvez beaucoup pour faciliter l’élimination, en particulier des eaux riches en minéraux.

Des huiles essentielles contre les gingivites

Des huiles essentielles contre les gingivitesQue faire : Mélangez une goutte d’huile essentielle de laurier, de giroflier, de myrte, de lavande et de ciste. Ajoutez trois gouttes d’huile de calendula et trois de millepertuis. "Massez les gencives et les zones lésées de la bouche avec ce mélange 3 à 4 fois par jour", explique Danièle Festy, pharmacienne et auteur de Ma Bible des huiles essentielles (Leduc.s). A renouveler pendant 3 à 4 jours. Pourquoi ça marche : Le giroflier calme les douleurs dentaires, le laurier possède des vertus cicatrisantes, la lavande est anti inflammatoire. Attention : Réservé aux adultes. Ne pas utiliser en cas de grossesse et d’allaitement. Consultez un dentiste si les soucis persistent.

De la menthe poivrée contre le mal des transports

De la menthe poivrée contre le mal des transportsQue faire : "Posez une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée sur un demi-sucre ou directement sur la langue", conseille la pharmacienne Danièle Festy, auteur de Ma Bible des huiles essentielles (Leduc.s). "Laissez fondre en bouche. Renouvelez autant de fois que nécessaire". Pourquoi ça marche : L’huile essentielle de menthe poivrée "lutte contre les vomissements", elle est "apaisante" et "rafraîchissante", selon la spécialiste. En plus : Respirez l’huile à même le flacon, selon la spécialiste. Attention : Contre-indiqué chez les femmes enceintes ou allaitantes. La menthe poivrée est toxique pour les bébés et parfois les personnes âgées.

De l’ail contre les durillons

De l’ail contre les durillons© thinkstockQue faire : "Ecrasez une gousse d’ail sur le cor ou le durillon. Appliquez un pansement et laissez poser toute la nuit. Renouvelez cette opération pendant une quinzaine de jours", explique le Dr Dominique-Jean Sayous, médecin homéopathe et auteur de Se soigner (Eyrolles). Pourquoi ça marche : L’ail ramollit les durillons et possède des vertus antibactériennes et antifongiques, selon le Dr Dominique-Jean Sayous. En plus : L’application en cataplasme de feuilles de poireau macérées dans du vinaigre permettrait également de ramollir les durillons.

Une décoction contre les démangeaisons

Une décoction contre les démangeaisonsQue faire : "Plongez 30 g de fleurs de camomille séchées dans un litre d’eau puis laissez bouillir une dizaine de minutes", explique le Dr Dominique-Jean Sayous, médecin homéopathe et auteur de Se soigner (Eyrolles). "Utilisez cette décoction en compresses sur les zones de démangeaisons pendant une vingtaine de minutes." Pourquoi ça marche : La camomille contient des traces de chamazulène, une substance qui calme les irritations et diminue les effets inflammatoires, d’après le Dr Dominique-Jean Sayous. Attention : Si vous avez des difficultés à respirer ou le visage gonflé, consultez en urgence.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.