Sommaire

Combien de kilos perd-on ?

Le régime Starter est un programme alimentaire sur 4 semaines. Il promet une perte de poids entre 4 et 8 kg. Il peut donner lieu à plusieurs cas de figure :

On perd entre 4 et 6 kg : on peut faire 1 mois de plus maximum pour atteindre les 8 kilos.

On perd entre 6 et 8 kg : on stoppe le programme à 4 semaines, on fait une pause de 4 semaines, puis on reprend pendant un mois pour atteindre les 8 kilos si nécessaire.

"Si l'on perd rapidement, l'organisme a besoin de faire une pause pour deux raisons", explique le Dr Delabos. "D'abord parce que le corps a besoin de temps pour que la peau se retende, et deux parce qu'en perdant du poids trop rapidement, on puise dans les réserves musculaires, ce qui est dangereux (fatigue...)."

Starter : comment ça marche ?

Le régime Starter reprend les bases de la chrononutrition...

Ce qu'on peut manger : de tout ! Tout aliment est bénéfique, à condition de le consommer au bon moment de la journée.

En clair : on mange gras le matin, "dense" à midi, sucré en fin d'après-midi et léger le soir. Une seule interdiction : les produits à base de lactose (lait, yaourts, fromage blanc...) dont les adultes, selon le Dr Delabos, n'auraient pas vraiment besoin... La prise quotidienne de compléments vitaminiques le matin et d'un sachet de protéines l'après-midi (pour éviter la fatigue...) est conseillée durant tout le régime.

Les quantités autorisées : la méthode fixe les portions autorisées en fonction de la taille de la personne lorsqu'elle avait entre 20 et 30 ans (taille adulte). Si l'on mesure 1,60 m, on doit moins manger que si l'on fait 1,70 m.

Au petit déjeuner : pain et fromage !

Au petit déjeuner, on privilégie les aliments gras et les sucres lents pour éviter le coup de pompe avant midi. "Ce repas gras en début de journée apporte aussi au corps les graisses dont il a besoin, ainsi il n'en stocke pas le reste de la journée", explique le Dr Alain Delabos.

Dans l'assiette : fromage (pâte fleurie, pâte pressée, pâte molle...) ou 1 oeuf et des charcuteries + 1 cuillère à soupe d'huile d'olive + pain (de campagne, de son, de céréales, de noix...) + boisson à volonté (café, thé, tisane, eau plate... sans lait, miel, édulcorant ou sucre).

Quantités : fromage et charcuterie = taille en cm moins 100 g (ex : une personne de 1,70 m prendra 70 g de fromage), pain = la moitié de la portion de fromage ou de charcuterie (ex : si on a droit à 70 g de fromage, on prendra 35 g de pain).

Au déjeuner : viande et féculents !

Avec le régime Starter, le midi, on opte pour un repas "dense", c'est-à-dire viande, féculent et boisson. Ils fournissent à l'organisme les protéines dont les muscles ont besoin pour fonctionner et ne pas fondre en période de régime.

Dans l'assiette : viande (côtes de porc, filet mignon, andouillette, viande rouge braisée... au choix) ou fromage et poisson + féculents (riz blanc, pâtes, semoule, légumes secs, pommes de terre) + boisson (eau plate, eau gazeuse).

Quantités : Viande ou poisson = taille en cm (ex : 160 g de viande pour une personne mesurant 1,60 m), fromage = taille en cm moins 100 g, féculent = 1 cuillère à soupe pour une taille de 150 cm ou moins, 2 cuillères à soupe pour 160 cm, 3 cuillères à soupe pour 170 cm, 4 cuillères à soupe pour 180 cm.

Attention : entrée, salade, fromage (en plus du plat principal), dessert, vin et pain ne sont pas autorisés au déjeuner.

Goûter : chocolat et fruits !

En fin d'après-midi, on fait une place au sucré. Le sucre "carburant rapide et merveilleux défatiguant", explique le Dr Delabos, évite le coup de pompe, les frustrations et les fringales de la fin d'après-midi.

Dans l'assiette : des graisses végétales (chocolat noir minimum 52% de cacao, amandes, noisettes...) + fruits (tous sauf la banane qui est trop riche, à moins de pratiquer une activité physique juste après).

Quantités : 30 g de chocolat noir ou 2 cuillères à soupe de noix, noisettes... + 1 bol de 25 cl de fruits frais ou une compote ou 1 verre de jus de fruits frais.

A noter : Avant le goûter, Alain Delabos conseille la prise d'un sachet de protéines ou d'une barre protéinée.

Au dîner : poissons et légumes

Le soir, on mange léger (pour préserver le sommeil) : "Digérer est un effort pour le corps. Si l'on mange trop lourd, ou trop en quantité, le corps se mobilise pour digérer le repas et on passe une mauvaise nuit. De plus, le corps stocke tout ce que l'on mange le soir", explique le Dr Alain Delabos, inventeur de la méthode Starter.

Dans l'assiette : poisson ou viande blanche + légumes verts + boisson (eau)

Quantités : poisson = taille en cm (ex : une personne qui mesure 1,60 m pourra prendre 160 g de poisson), viande blanche = taille en cm moins 60 g, légumes = 1 cuillère à soupe pour une taille de 150 cm ou moins, 2 cuillères à soupe pour 160 cm, 3 cuillères à soupe pour 170 cm, 4 cuillères à soupe pour 180 cm.

Comment améliorer l’efficacité du régime Starter ?

Le premier conseil du Dr Delabos pour améliorer l'efficacité du régime starter est de parfaitement respecter les quantités évaluées en fonction de la taille de chacun. Bien noter tout ce que l'on doit manger peut aider. Deuxième conseil : se faire plaisir.

Pouvoir choisir les aliments que l'on préfère (chocolat, poisson...) limite la frustration et favorise la réussite.

Enfin, pour améliorer l'effet du régime Starter, il est aussi recommandé d'avoir un peu d'activité physique tous les jours (30 min à 1h), plutôt en fin de matinée, ou en fin d'après-midi.

Le régime Starter est-il difficile à tenir ?

La clé du régime Starter d'après le Dr Delabos est la motivation (comme toujours !). D'après lui, à partir du moment où motivation et volonté sont au rendez-vous, la difficulté est moindre. Les restrictions du régime Starter se font sur les quantités et à certains moments de la journée.

En revanche, le choix des aliments est relativement libre, donc un peu moins frustrant. C'est pourquoi la méthode autorise un "lâchage complet" une fois par semaine durant le programme.

Ce repas "joker" permet de se nourrir sans restrictions : on mange ce que l'on veut, comme on veut. Enfin, le Dr Delabos précise qu'il est important de bien prendre les compléments de vitamines et de protéines qu'il recommande, pour ne pas ressentir de fatigue.

Est-ce qu'on reprend du poids ?

Après le programme alimentaire du régime Starter qui se déroule sur 4 à 8 semaines, le Dr Delabos conseille de suivre la méthode chrononutrition classique, moins restrictive, pour assurer une bonne stabilisation de la perte de poids.

"Le bon aliment, au bon moment, c'est une alimentation à vie, explique-t-il. Il ne s'agit pas d'un régime, mais d'une façon de manger, pour fournir au corps ce dont il a besoin au bon moment, sans risque de stockage."

Aussi, la chrononutrition permet deux repas "joker" dans la semaine, ce qui permet de manger ce que l'on veut, comme on veut, de façon régulière sans avoir le sentiment de faire attention à ce que l'on mange en permanence.

> Maigrir avec la chrononutrition

Est-ce le régime qu’il vous faut ?

Les plus : Le régime Starter permet une perte de poids rapide, c'est une bonne solution pour perdre les kilos accumulés pendant l'hiver par exemple. Il y a peu de restrictions (sauf le lactose et les bananes). Les compléments alimentaires qu'il intègre à son programme évitent les grosses fatigues.

Les moins : Le lactose étant proscrit, on peut faire une croix sur le café au lait du matin ; il n'est pas non plus facile pour tout le monde de faire une croix sur les sucres rapides le matin (confiture...) et de les remplacer par du fromage ou de la charcuterie de si bonne heure. Le format "plat unique" et les quantités très limitées peuvent en laisser plus d'un sur sa faim surtout après 4 semaines !

Attention : Le régime Starter est contre-indiqué aux personnes souffrant de diabète de type 1 (insulino-dépendant). Il est autorisé aux diabétiques de type 2 (non insulino-dépendant). En cas d'hypercholestérolémie, le régime Starter n'est pas contre-indiqué, mais devra faire l'objet de précautions : pas de restriction sur le pain et le fromage le matin...

Est-ce une méthode équilibrée ?

Est-ce une méthode équilibrée ?© Istock

"Oui, à condition de bien prendre les compléments !", précise le Dr Delabos. "Il n'y a pas de restriction qualitative sur les aliments, et donc sur les apports." "Quant à la quantité, les compléments alimentaires apportent ce qui peut manquer à l'organisme" évitant ainsi des problèmes de fatigue excessive et empêchant l'organisme de puiser trop profondément dans les réserves musculaires.

Rappelons ici que pour les spécialistes de la nutrition, l'équilibre de l'alimentation doit avant tout passer par la richesse nutritionnelle des aliments eux-mêmes, non par celle de "compléments".

Régime Starter : des risques de carences ?

D'après le Dr Delabos, le régime Starter permet de perdre jusqu'à 8 kilos en 4 semaines. Mais il peut être risqué de le faire au-delà de 4 semaines si la perte de poids est rapide (affaiblissement, carence, fatigue...).

C'est la raison pour laquelle selon le Dr Delabos : "Les compléments sont impératifs !" Ils permettent de "compenser la perte de tissus graisseux contenant certaines vitamines" et "d'empêcher l'organisme de puiser dans les muscles pour compenser cette perte".

Sans les compléments, le régime peut s'avérer très fatigant, et à terme provoquer des carences dangereuses.

Sources

Le régime Starter, Dr Alain Delabos, ed. Albin Michel, 2006

Vidéo : Les secrets du régime chrononutrition

mots-clés : Perdre du poids
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.