Sommaire

Pour rester en bonne santé, il est recommandé de limiter sa consommation de viande à 500 g par semaine, ce qui correspond à environ 3 ou 4 steaks, recommande le Programme National de Nutrition Santé (PNS). En effet, pour prévenir les risques de surpoids, de cancer et de maladie cardiovasculaire, il vaut mieux ne pas en consommer tous les jours.

Loin de là l'idée de supprimer la viande de notre alimentation. Si les nutritionnistes préconisent de privilégier les viandes maigres avec un taux de lipides inférieurs ou égal à 5 %, elles demeurent toutes indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, même durant un régime. Les viandes rouges, comme les viandes blanches, sont une source indispensable de protéines, vitamines B12, de fer, de zinc et d’oligoéléments.

Contrairement aux idées reçues, la viande a aussi sa place dans une alimentation light. Le tout est de savoir la cuisiner et de bien la choisir.

"Oui, la viande peut faire partie d'une alimentation light. Ou du moins certaines viandes, gibiers et volailles qui apportent notamment des protéines indispensables à l’organisme. L’idée est bien entendu de privilégier les viandes maigres. On parle de viande maigre à partir du moment où elle affiche un maximum de 10 % de matières grasses", nous partage Alice Delvaille auteure de Repas Light (éd. Alpen).

Recette de viande light : misez sur les épices et herbes aromatiques

"Il est vrai que, dans l’esprit commun, la viande est rarement associée à une alimentation saine et light, souligne Alice Delvaille. Et c’est logique. Souvent, dans nos contrées, les viandes sont consommées trop souvent et en trop grandes quantités. De plus, elles sont souvent enrichies de sauces qui n’ont pas grand-chose à voir avec une alimentation équilibrée et légère".

En effet, ce n’est pas tant la viande qui est grasse, mais souvent la sauce et les féculents qui l'accompagnent. Pour conserver les atouts de vos viandes, sans faire hurler votre balance, privilégiez ces 5 modes de cuisson :

  • la cuisson en papillote ;
  • la cuisson à la vapeur ;
  • la cuisson au grill ou à la plancha ;
  • la cuisson au court-bouillon.

Ces modes de cuisson sans matières grasses ajoutées vous permettront aussi de découvrir de nouvelles saveurs.

"À condition de respecter des quantités raisonnables (maximum 500 g de viande rouge par personne et par semaine – poids cuit) et d’éviter les sauces trop riches et lourdes, ainsi que les pièces de viande naturellement riches en graisse, la viande peut parfaitement être associée à une alimentation légère, saine et équilibrée", nous assure Alice Delvaille.

Si vous aimez déguster la viande, remplacez vos sauces grasses ainsi que le sel par des épices ou herbes aromatiques. Si vous êtes en quête d'idée, découvrez nos recettes light à base de viande, pages suivantes.

Boulettes à la roquette, sauce yaourt et coriandre

  • 4 Personnes
  • Préparation : 15 min
  • Marinade : 15 min
  • Cuisson : 15 min
  • 170 Cal/Pers.

Passez la viande, la roquette et le poivre de Jamaïque au hachoir. Assaisonnez de sel et de poivre, puis façonnez 16 boulettes avec cette préparation. Battez le yaourt et le vinaigre dans un bol et roulez-y les boulettes. Laissez-les mariner pendant un quart d’heure.

Disposez ensuite les boulettes et leur marinade dans la lèchefrite du four. Faites chauffer sous le gril du four pendant 10 minutes, en retournant les boulettes pour qu’elles cuisent sur toutes les faces et en les badigeonnant régulièrement de marinade.

Préparez la sauce en mélangeant le jus de cuisson des boulettes, le yaourt, le vinaigre balsamique, la coriandre et une pointe de sel. Servez les boulettes chaudes avec la sauce proposée à part, en saucière.

Ingrédients

• 500 g de viande de porc maigre
• 30 g de roquette
• 1/2 cuil. à café de poivre de la Jamaïque, moulu
• 4 cuil. à soupe de yaourt nature
• 2 cuil. à café de vinaigre balsamique
• sel, poivre pour la sauce au yaourt :
• 4 cuil. à soupe de yaourt nature
• 2 cuil. à café de vinaigre balsamique
• 1 cuil. à café de graines de coriandre, grillées et concassées
• sel

Carpaccio veau et truffes

  • 4 Personnes
  • Préparation : 20 min
  • Marinade : 12 h
  • Repos : 30 min
  • Pas de cuisson
  • 110 Cal/Pers.

La veille de la préparation, mélangez dans un bol l’huile de pépins de raisins et les pelures de truffes. Glissez ce mélange dans le réfrigérateur et laissez ainsi mariner pendant environ 12 heures (ou toute une nuit). Le jour de la préparation, détaillez la viande de veau en très fines tranches. Répartissez celles-ci, en corolles, sur des assiettes de service. Assaisonnez de sel et de poivre. Nappez de jus aux truffes et servez aussitôt.

Ingrédients

• 4 cuil. à soupe d’huile de
pépins de raisins
• 4 cuil. à soupe de pelures de
truffes
• 400 g de viande de veau
• sel, poivre

Émincé de volaille, au parfum d’estragon

  • 4 Personnes
  • Préparation : 15 min
  • Cuisson : 15 min
  • 145 Cal/Pers.

Détaillez les blancs de volaille en fines lanières. Assaisonnez-les de sel et de poivre, puis roulez-les dans l’estragon ciselé de manière à bien les enrober, mais sans excès. Disposez-les ensuite dans le bol inférieur du cuit-vapeur. Versez la crème fraîche dans une casserole et mélangez-y la moutarde. Faites chauffer à feu doux. À la fin de leur cuisson, disposez la volaille sur des assiettes de service et nappez de sauce. Servez chaud.

Ingrédients

• 4 blancs de volaille
• quelques brins d’estragon
frais, ciselé
• 4 cuil. à soupe de crème
fraîche
• 1 cuil. à soupe de moutarde
• sel, poivre

Sources

Merci à Alice Delvaille, Repas Light (éd. Alpen)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.