Le top 8 des fromages les plus sales

Le sel est un minéral ambivalent. Il est nécessaire pour le bon fonctionnement de l’organisme, mais il peut s’avérer dangereux si vous en consommer en excès (il favorise la rétention d’eau, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension artérielle…).

Il est également difficile à "détecter." Outre le fameux sel de table - facilement identifiable grâce à la salière disposée à côté de votre steak-frites - le sel se cache dans de nombreux aliments... comme le fromage

Si vous êtes un fan de fromage, il est recommandé de bannir ceux les plus salés (grâce à notre diaporama) et de privilégier ceux pauvres en sel, comme l'emmental ou encore la mozzarella.

Sel : les recommandations pour réduire sa consommation

Selon l’Organisation mondiale de la santé, pour réduire sa consommation de sel, il faut suivre certaines recommandations. 

Pour un adulte, il est conseillé d’avoir un apport quotidien inférieur ou égal à 5 grammes soit l’équivalent d’un peu moins d’une cuillère à café.

Concernant les enfants, la consommation de ce minéral dépend de l’âge. Pour un bébé de 0 à 2 ans, l’apport idéal est de 2,3 grammes maximum au quotidien.

Pour ceux dont l'âge varie entre 3 et 17 ans, selon l'Anses, la consommation moyenne de sel est de 5,9 g/j chez les garçons et de 5,0 g/j chez les filles.

Sel : comment réduire votre apport ?

Pour réduire votre consommation en sel, regardez les étiquettes nutritionnelles des produits que vous achetez (Dans le cas de 1,5 g de sodium pour 100 g d'un produit de 300 g, la teneur dépasse les 11 g en sel, soit deux fois la dose journalière recommandée, ndlr).

Vous devez également privilégier les plats faits maison, car ils sont moins salés.

Il est également recommandé de ne pas mettre de salière sur la table pendant le repas. Le grignotage d’aliments salés entre les repas est également déconseillé.

Sel : par quoi peut-on le remplacer ?

Si vous êtes une personne qui a tendance à saler tous ses plats, qui apprécie les saveurs relevées, mais que vous voulez réduire votre apport en sel, voici par quoi vous pouvez le remplacer :

  • de l’ail ;
  • des échalotes ;
  • des poivrons ;
  • des oignons ;
  • de la moutarde sans sel ;
  • des algues nori (utilisées dans la cuisine japonaise pour les makis et les temakis) ;
  • du piment ;
  • des herbes aromatiques (ciboulette, basilic, persil, coriandre…) ;
  • du jus de citron ;
  • de la vinaigrette ;
  • des épices (cumin, gingembre, paprika, curcuma…).

Nous vous invitons à consulter notre diaporama pour plus d’informations. Encore merci à Alexandra Retion pour ses conseils en nutrition.

En recherche d'emploi, Retraité ou Actif ? Envie de se reconvertir et de lancer son projet ? Découvrez la formation à 0€ pour y parvenir en cliquant ici >

Sources

Réduire la consommation de sel, Organisation mondiale de la santé, 29 avril 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.