"Le poids de forme, c'est un poids avec lequel on se sent bien physiquement et psychologiquement et que l'on maintient dans le temps", explique la Dr Nina Cohen-Koubi, médecin nutritionniste. La stabilité de ce poids doit être obtenue sans effort, avec une alimentation équilibrée et une activité physique normale.

Un poids de forme propre à chacun

"Il existe différents outils de calcul pour savoir si notre poids correspond aux normes médicales, dont l'IMC qui fut pendant longtemps notre référent, mais ces méthodes sont très limitées, car elles ne prennent pas en compte l'aspect psychologique, la génétique, le métabolisme, l'activité physique, certaines pathologies ou encore la prise de médicaments", détaille la médecin nutritionniste.

En l'occurrence, pour calculer l'Indice de Masse Corporelle, il faut utiliser son poids en kilogrammes et le diviser par sa taille en mètre, élevée au carré. (exemple : une personne d'1m60 pesant 58 kg possède un IMC = 58/(1,6x1,6) = 22,7). Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, un individu doit avoir un indice compris entre 18,5 et 25 pour être en bonne forme. En dessous, il est en insuffisance pondérale, et au-delà, il en surpoids, avec obésité quand l'indice est supérieur à 30.

"Pour résumer, il faut que la personne se sente bien dans son corps et dans son esprit, tout en essayant de se rapprocher le plus des normes médicales. Mais plus que le poids, c'est le tour de taille qui est important pour éviter les problèmes de santé : il doit être inférieur à 88 cm chez la femme et 100 cm chez l'homme", insiste la Dr Nina Cohen-Koubi. Ce tour de taille se mesure en position debout, jambes légèrement écartées, à l'endroit le plus creux de l'abdomen et juste à la fin d'une expiration normale.

Maintenir le poids sans difficulté

"Pour garder son poids de forme, il faut prendre en compte trois éléments que nous apporte l'alimentation : une bonne énergie physique et mentale, le plaisir de cuisiner et l'apaisement", assure la médecin nutritionniste. "Il faut aussi respecter au maximum le rythme biologique et ne pas manger après 21h30 le soir", ajoute-t-elle, tout en déconseillant les régimes souvent trop drastiques et non adaptés aux besoins de chacun. "Il faut aussi prendre en compte l'âge de la personne, car au fil du temps, la fonte musculaire fait chuter le métabolisme. Le maintien d'un bon apport protéique et d'une activité physique est alors primordial", conclue la Dr Nina Cohen-Koubi.

Pour aller plus loin, le Programme National de Nutrition Santé recommande de :

  • consommer au moins 5 portions de fruits et légumes par jour ;
  • intégrer si possible deux fois par semaine au minimum une portion de légumes secs (lentilles, haricots, poids chiches, etc) ;
  • préférer les féculents complets aux céréales blanches ;
  • privilégier l'huile d'olive et de noix pour les matières grasses ajoutées ;
  • limiter l'alcool (2 verres par jour occasionnellement), les boissons sucrées, les aliments ultra-transformés, les produits salés et la charcuterie ;
  • pratiquer une activité physique dynamique pendant au moins 30 minutes chaque jour (marche rapide, course à pied, vélo, etc).

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Sources

Merci au Dr Nina Cohen-Koubi, médecin nutritionniste

10 faits sur l'obésité, OMS

Manger Bouger

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.