Pomme de terre, fromage, pignon… Palmares des soupes les plus caloriques

Alternative idéale pour se réchauffer en hiver, les soupes peuvent être de vrais réconforts. Légumes, pommes de terre, poissons, châtaignes… Il y en a pour tous les goûts. La méfiance s’impose toutefois. Contrairement à ce que vous pensez, les soupes ne sont pas toujours les alliés de votre ligne, surtout si vous vous les procurez en supermarché.

"Les soupes industrielles sont beaucoup plus caloriques et grasses que celles que vous allez préparer vous-même, nous explique Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur de Ma bible de la préménopause et de la ménopause (éd Leduc.S). Elles ont tendance à contenir énormément de crème et d’huile. Les fabricants les ajoutent pour donner au velouté un effet onctueux".

En outre, la différence se joue également au niveau des ingrédients. Certains vont transformer votre soupe en véritable bombe calorique. "Sur l’étiquette, sachez que les ingrédients vont être listés par ordre de quantité, décrit le nutritionniste. Par exemple, si vous voyez d’abord eau ; puis pomme de terre ; puis légumes, cela signifie que vous aurez majoritairement de l’eau, des pommes de terre, et peu de légumes".

L’expert attire aussi notre attention sur les soupes particulièrement riches en sel. "Si vous faites de la rétention d’eau, certaines vont faire gagner un kilo de plus le lendemain", ajoute Raphaël Gruman. Quels sont ces soupes qui nous font grossir à notre insu ? On vous fait une sélection dans notre diaporama. Attention, cette liste n’est pas exhaustive.

"Les industriels ont tendance à charger les soupes en sel"

Lorsque vous décidez de déguster une soupe, il y a plusieurs aspects sur lesquels il faudra être vigilant. Les calories certes, mais aussi leur teneur en sel. "Souvent, les soupes industrielles sont particulièrement salées, mentionne l’expert. Je pense notamment aux soupes en brique. Le sel permet aux soupes industrielles d’avoir du goût. Les fabricants auront donc la possibilité d’obtenir un produit avec moins d’ingrédients. C’est pour cette raison qu’ils ont tendance à charger les soupes en sel".

Pour rappel, réguler notre consommation de sel est essentiel. Les personnes qui ingèrent du sodium en excès s’exposent à la rétention d’eau, à l’hypertension, à l’infarctus ou à certains cancers.

Outre, les calories et le sel, le nutritionniste nous met en garde par rapport à tous les additifs présents dans les soupes pour assurer leur conservation. On cite les exhausteurs de gout, les texturant, les épaississants, les stabilisants ou les colorants, utilisés "pour donner un bel aspect à la soupe", insiste Raphaël Gruman.

"Lorsque mes patients me demandent, je leur préconise plutôt la soupe surgelée. Celle en brique sera plus salée et contiendra plus d’additifs (pour la conservation), partage le nutritionniste. Les soupes surgelées ne sont pas pour autant moins caloriques, mais préférables d’un point de vue santé".

On passe en revue dans notre diaporama les soupes à limiter cet hiver si vous voulez éviter de prendre du poids, et particulièrement si vous souffrez de rétention d’eau.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.