Pizzeria : ces plats qu’il vaut mieux éviter !

Certifié par nos experts médicaux MedisiteVous aimez la pizza et les pâtes à la carbonara ? Les restaurants italiens sont très appréciés en France. Hélas certaines spécialités italiennes sont loin d'être idéales pour le tour de taille et la santé en général. Le point avec Béatrice de Reynal, docteur en nutrition.
Pizzeria : ces plats qu’il vaut mieux éviter !Istock
Sommaire

Cuisine italienne : des mets savoureux, mais riches

Qui n’a jamais franchi le seuil d’un restaurant italien, pour savourer l'une de ces délicieuses pizzas croustillantes et parfumées dont certains pizzaiolos ont le secret ?

« Les Italiens, comme les Espagnols et les Français, aiment l’exigence d’une cuisine bien faite, familiale, traditionnelle, très variée et préparée avec soin. Grâce à cette proximité culinaire, la pizza est ainsi devenue l’un des plats préférés des Français après le gigot d’agneau, le cassoulet et le couscous. C’est aussi celui qui est le plus consommé, grâce aux livraisons en ville », explique Béatrice de Reynal, docteur en nutrition.

Seulement voilà, savoureux est aussi souvent synonyme de... lipides. Il faut savoir se méfier de certains classiques italiens à la carte !

Antipasti : les légumes sont baignés dans l’huile !

Ce sont des entrées classiques et traditionnelles italiennes, composées souvent de légumes, de charcuterie, de morceaux de fromage… que l'on sert en collation ou en apéritif juste avant le plat principal.

Le bémol : les légumes qui pourraient être très appréciés pour leur note de fraîcheur baignent souvent dans l’huile d’olive. « L'huile a un rôle très important sur les légumes cuits car elle permet d’extraire les pigments vitaminiques (lutéine, zéaxanthine, lycopène, anthocyanes…) et de les rendre bioassimilables, mais n'en abusez pas. ».

Le mieux : privilégiez les courgettes, les aubergines grillées et les tomates cerise riches en provitamine A ou carotènes. Les poivrons marinés sont riches en vitamine C, mais préférez-les frais ou cuits sur la pizza. Lorsqu’ils sont marinés, ils sont souvent trop imbibés d’huile d’olive. Oubliez aussi les beignets de légumes dont la panure absorbe l’huile comme une éponge et en font des bombes caloriques.

Scampis à l’italienne : elles sont trop grasses !

On ne s’imagine pas que derrière quelques crevettes, on peut y trouver autant de graisses. Il s’agit d’un plat préparé avec du beurre et de l’ail en grandes quantités. Une assiette de 200 grammes peut totaliser jusqu’à plus de 300 calories. Idem pour les calamars en beignets, qui sont un véritable délice, mais fournissent 250 calories pour 100 grammes et 14 % de lipides. Méfiance si vous surveillez votre ligne !

L’escalope de veau milanaise : une hérésie culinaire

On fera l’impasse sur ce plat typique du sud de l’Italie ! La viande recouverte de panure abondante (2 fois son propre poids au moins) est gorgée d’une huile de friture chauffée. Le tout servi avec des frites ou des pâtes. « Laissez ce plat au folklore car il a aujourd’hui complètement dégénéré. », estime Béatrice de Reynal.

> Sommeil - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Vidéo : Pourquoi vous ne devriez pas choisir ces plats au restaurant

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Remerciements à Béatrice de Reynal, docteur en nutrition et directrice de l’agence NutriMarketing 

« Les aliments, amis de votre santé » de Béatrice de Reynal.