Longevite : 10 epices a adopter

Curcuma, piment, coriandre, thym... Et si les épices étaient la clé de la longévité ? Non seulement, elles ont l'avantage de rehausser le goût des plats, ce qui évite d'avoir recours au sel, mais surtout leurs innombrables vertues préviennent aussi le vieillissement de l'organisme.

Une étude internationale publiée au sein du BMJ en 2015 avait démontré que la consommation très régulière de nourriture épicée serait associée à une plus grande longévité et à un risque limité de cancers, maladies coronariennes et respiratoires. Cette recherche  n'est pas la seule à vanter les mérites des épices. Loin de là.

De nombreux professionnels de la santé recommandent d'agrémenter vos plats avec des épices et herbes aromatiques. En Asie, les épices sont utilisées en médecine depuis la nuit des temps. Anti-inflammatoires, antioxydantes, anti-cancer ou encore anti-infectieuses, certaines d'entre elles seraient vos alliés si vous espérez rester en bonne santé le plus longtemps possible. La preuve par 7 à découvrir dans notre diaporama avec Raphaël Gruman, nutritionniste (https://lamethodegruman.com/) et auteur de Je me soigne avec les mésonutriments (éd. Leduc.s). Notre liste n'est pas exhaustive.

Diabète, obésité, endométriose, cancer, arthrose, psoriasis... : les mille et une qualités des épices

Une autre étude relativement récente parue au sein du Journal of Nutrition, a également mis en avant le pouvoir des épices. Les arômes contribueraient à réduire l’inflammation dans l'organisme.

Les épices constituent des aliments anti-inflammatoires, ce qui leur permet de prévenir certaines maladies chroniques comme le diabète, l'obésité et les troubles cardiovasculaires. Elles luttent également contre les signes des pathologies inflammatoires du côlon, des articulations comme l'arthrose, ainsi que du psoriasis ou de l'endométriose.

Des scientifiques ont en effet démontré que les épices avaient un impact sur la perte de poids. Les arômes favorisent l 'impression de satiété, ce qui prévient les fringales plus tard dans la journée.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste (Instagram : lamethodegruman)

Consumption of spicy foods and total and cause specific mortality, BMJ, 2015

Curcuma, Fondation contre le cancer.

Alimentation, Institut National du Cancer.

Spices in a High-Saturated-Fat, High-Carbohydrate Meal Reduce Postprandial Proinflammatory Cytokine Secretion in Men with Overweight or Obesity: A 3-Period, Crossover, Randomized Controlled Trial, Journal of Nutrition, 25 mai 2020

McCormick Science Institute Science Summit—Spices and Herbs: Improving Public Health Through Flavorful Eating—A Call to Action, Nutrition Today, 2014

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.