Curcuma : les maladies que cette épice peut soigner

Publié le 24 Décembre 2018 par La Rédaction Médisite
Le curcuma n’est pas seulement une épice destinée à colorer vos plats, elle est aussi un aliment aux vertus santé extraordinaires. Utilisée depuis des siècles en Asie en médecine douce, elle est de plus en plus plébiscitée en Occident. Les bienfaits du curcuma sont en effet multiples, que ce soit pour lutter contre l’inflammation des intestins, le cancer du côlon, le cancer du pancréas ou encore le cancer du poumon, mais aussi pour réduire le cholestérol.
Publicité
Curcuma : les maladies que cette épice peut soignerIstock

Les bienfaits du curcuma pour lutter contre l’inflammation des intestins et les troubles digestifs

C’est la racine du curcuma, appelée rhizome, que l’on utilise une fois séchée et réduite en poudre. Elle contient en effet de la curcumine, laquelle est un protecteur du foie, un antioxydant, un hypocholestérolémiant et un anti-inflammatoire. Le curcuma est particulièrement efficace pour soigner les troubles digestifs et les inflammations des intestins. En effet, la curcumine permet de restaurer l’équilibre de la flore intestinale en luttant contre la prolifération de la bactérie Helicobacter pylori, bactérie à l’origine des ulcères gastriques. Les brûlures gastriques et douleurs abdominales sont ainsi apaisées. En outre, ses vertus anti-inflammatoires permettent de lutter contre le syndrome de l’intestin irritable. C’est donc un allié de l’appareil digestif dans son ensemble.

Publicité

Le curcuma, une épice efficace dans la prévention et le traitement du cancer du côlon, du cancer du pancréas et du cancer du poumon

Le curcuma a fait l’objet de plusieurs études sur sa possible action dans le traitement des cancers, en complément de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Ces études ont montré qu’il réduit les effets secondaires toxiques dus à la chimiothérapie et à la radiothérapie, de même qu’il limite la formation de métastases. En outre, il booste l’autodestruction des cellules cancéreuses et combat le stress oxydatif à l’origine de la dégénérescence cellulaire. C’est donc un aliment aux vertus santé très utiles pour lutter contre le cancer du côlon, le cancer du pancréas et le cancer du poumon. Précision importante toutefois, il existe plusieurs types de chimiothérapie et l’efficacité du curcuma dépend du type de chimiothérapie utilisée. C’est pourquoi il vaut mieux demander conseil à son médecin avant de le consommer.

Publicité

Le curcuma et ses vertus dans la lutte contre l’hypercholestérolémie

L’hypercholestérolémie est une des causes principales des maladies cardiovasculaires. Le cholestérol provient du foie et de l’alimentation et se compose de bon cholestérol (HDL) et de mauvais cholestérol (LDL). Le but de la consommation de curcuma est d’aider à réduire le taux de LDL tout en augmentant celui de HDL. Le curcuma évite que des lipides ne se déposent sur la paroi des artères (plaques d’athérome) et ne les obstruent.

Il est important de noter que faire une cure de curcuma ne signifie pas ensevelir ses aliments sous des couches épaisses de curcuma. La posologie journalière conseillée est en effet de 1,5 à 2 grammes. Enfin, il ne faut pas l'utiliser en cas de calculs biliaires.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X