Sommaire

Une raclette : on oublie

<span style="background-color: transparent;">Une raclette : on oublie</span>© IstockRaclette, fondue... Les plats à base de fromages sont de retour en hiver mais mieux vaut les éviter tout de suite après les fêtes... Au risque sinon d'être vraiment incommodé au niveau digestif.

Le mieux : "Eviter d’en consommer en trop grandes quantités" rappelle la nutritionniste Alexandra Retion.

Les + du fromage (consommé modérément) :

  • Riche en protéine et en graisses, il fournit des acides aminés (protéines) et des acides gras (lipides) qui sont des éléments de construction importants pour notre organisme.
  • Riche en vitamines et minéraux, ces éléments sont nécessaires pour rester en bonne santé.

Chocolats : on fait un break !

<span style="background-color: transparent;">Chocolats : on fait un break !  </span>© IstockQui dit fêtes de fin d'année, dit chocolats ! Mais attention à ne pas en abuser.

Comme l'indique la nutritionniste Alexandra Retion :

  • Il convient pour les diabétiques d’être prudents sur la consommation de chocolats, même si les diabétologues considèrent que du chocolat à plus de 70 % de cacao ne présente qu'un risque très limité.
  • Si certaines personnes ont tendance à avoir des reflux gastro-œsophagiens, il faut l’exclure.
  • Le beurre de cacao favorise le relâchement du sphincter supérieur de l'estomac et entraîne des remontées gastriques dans l'œsophage.
  • En cas de coliques hépatiques, la consommation de chocolats renforce l'influence néfaste des excès de sucre et de graisse.
  • Dans certains cas, le chocolat peut générer des allergies.

A savoir : la plupart des chocolats disponibles dans la grande distribution sont réputés pour contenir des matières grasses végétales comme l’huile de palme. Depuis les années 2000, la loi interdit de fabriquer des chocolats avec plus de 5% de ces graisses.

Des pâtes ? Pas tout de suite !

Des pâtes ? Pas tout de suite ! © IstockCertains aliments raffinés comme les pâtes (qui contiennent en plus du gluten) sont trop lourds pour la digestion. Donc mieux vaut ne pas les consommer immédiatement après les fêtes.

A limiter voire éviter : "Les légumineuses (haricots blancs, lentilles, pois chiches), le soja non fermenté, les aliments frits, les aliments qui contiennent du gluten pouvant être à l’origine de ballonnements douloureux, de gaz intestinaux, de constipation, voire de reflux gastriques et d’insomnies notamment lorsqu’ils sont consommés le soir", rappelle notre nutritionniste.

Conseils de la nutritionniste pour bien digérer : il faut "manger calmement en mastiquant le plus possible les aliments. Il est fortement déconseillé de manger trop rapidement et bruyamment".

Une mayonnaise ? Maison alors !

Une mayonnaise ? Maison alors ! © IstockOn les adore dans nos plats ou en accompagnement d’une bonne pièce de viande ou d’un morceau de poisson, cependant après les fêtes il faut tirer un trait sur les sauces pendant quelques temps parce qu'elles sont trop riches en calories.

Le pire : la mayonnaise . Elle est redoutable car elle affiche presque 700 calories / 100g. Son apport en graisses saturées pose souci si sa consommation est exagérée car elle a un impact sur les maladies cardio-vasculaires. Vous vous devez de rester modérés dans votre consommation.

Le mieux : "Il serait préférable d’opter pour une mayonnaise maison plutôt qu’une mayonnaise industrielle qui contient plus de sucre, de conservateurs et de colorants."

La friture : à bannir

La friture : à bannir © IstockEnvie de frites après les fêtes ? Attendez un peu, pensez à votre système digestif ! Sans oublier votre coeur : l'huile utilisée dans la friture participe à la hausse du cholestérol et au dépôt graisseux dans les artères. Faire frire ses aliments c'est remplacer l'eau par l'huile. Par exemple pour la pomme de terre au lieu de se gorger d'eau, elle va absorber de l'huile, ce qui est considérablement plus gras et néfaste pour la santé.

A noter : une cuisson au four serait est plus judicieuse pour la santé, elle réduit l'apport excessif de mauvaises graisses.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Remerciements à Alexandra Retion, nutritionniste

Vidéo : Top 3 des aliments detox

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.