Sommaire

Que ce soit l'été en terrasse ou l'hiver devant un bon feu de cheminée, il est toujours agréable de se retrouver entre amis pour prendre l'apéro. Mais attention ! Toutes les boissons n'ont pas le même effet sur notre ligne, ni sur notre santé. Il est néanmoins possible de se faire plaisir tout en gardant un ventre plat, la règle numéro une étant d'éviter d'abuser de certains types de boissons.

L'alcool ballonne et fait prendre du gras

L'alcool est la star des dîners en famille et des apéritifs entre amis. Toutefois, il est aussi dangereux pour votre santé que pour vos poignées d'amour. "L'alcool contient beaucoup de sucre. Cela entraîne une augmentation de la glycémie qui, en excès, provoque une prise de poids", prévient Valérie Mery-Mandeville, diététicienne-nutritionniste.

Néanmoins, tous les types d'alcool ne se valent pas, en ce qui concerne leur teneur en sucre. "Dans le vin, par exemple, le sucre est fermenté, donc on n'en retrouve pas dans le produit final", explique Véronique Liesse, diététicienne, nutritionniste et micro nutritionniste, auteure de Hormones, arrêtez de vous gâcher la vie ! (éd. Leduc.s Pratique).

Attention au fameux "ventre à bière"

"La bière, en revanche, contient de l'alcool ET du sucre. Elle est, de plus très hyperglycémiante : son index glycémique est à 105. Cette boisson favorise donc particulièrement la prise de gras au niveau du ventre", met en garde la spécialiste. Cela explique donc le fameux "ventre à bière" des consommateurs réguliers.

En outre, cette boisson – comme toutes celles qui pétillent – est remplie de dioxyde de carbone. Celui-ci se diffuse dans l'organisme et provoque des ballonnements. La spécialiste précise que, de manière générale, l'alcool est aussi très mauvais pour le microbiote intestinal. "Si vous altérez la qualité de votre microbiote, vous allez potentiellement ballonner". En agressant les muqueuses, l'alcool augmente également le risque de nombreux cancers, dont celui de la bouche et de l'œsophage.

Les sodas favorisent l'insulinorésistance

Les sodas favorisent l'insulinorésistance

Le dioxyde de carbone, qui fait gonfler le ventre, est également présent dans les sodas. Mais ce qui les rend véritablement dangereux pour la ligne comme pour la santé, c'est leur teneur élevée en sucres ajoutés, qui entraîne un excès de graisses dans le corps. Ce dernier ne sait plus quoi en faire et les stockent : c'est comme ça que se forment les fameux bourrelets et plus particulièrement dans la sangle abdominale.

"Avec les sodas, vous avez gagné au tirage et au grattage", souligne Véronique Liesse. "Vous avez la problématique du sucre, qui module le microbiote et rend insulinorésistant, mais aussi celle des bulles, qui provoquent des ballonnements".

Et si vous pensiez échapper à ces risques en consommant des sodas lights, détrompez-vous. "On le sait aujourd’hui, l’aspartame - au même titre que le sucralose – rend insulinorésistant", prévient la nutritionniste. "Donc même avec zéro calorie, vous grossissez".

Pourquoi la résistance à l'insuline fait-elle grossir ?

"L'un des rôles de l'insuline, c'est de faire rentrer le glucose dans les cellules pour le brûler. Lorsque l'insuline ne fonctionne pas correctement, d'une part, vous en fabriquez plus et, d'autre part, le glucose est davantage stocké – sous forme de gras", explique la spécialiste. "Et plus vous grossissez, plus vous perdez de la sensibilité à l'insuline... C'est un horrible cercle vicieux".

Véronique Liesse précise que certaines personnes sont tout de même plus enclines que d'autres à prendre du ventre. "La génétique joue un rôle, on a ce qu'on appelle des morphotypes". Certaines femmes auront donc une culotte de cheval de mère en fille, tandis que d'autres vont plutôt stocker en haut du corps. "Cela dépend de la localisation des adipocytes".

L'insulinorésistance favorise le diabète et les maladies cardiovasculaires

"Néanmoins, les grands buveurs de bière ou de soda auront tout de même tendance à prendre du ventre, même sans le facteur génétique". La nutritionniste ajoute également que pouvoir manger n'importe quoi sans grossir n'est pas forcément un cadeau. "Au contraire, ces personnes risquent de manger plus mal, et c'est tout aussi mauvais pour eux à l'intérieur. Même s'ils ne prennent pas de poids, ils peuvent développer d'autres problèmes de santé comme le diabète ou une maladie cardiovasculaire (AVC, infarctus...)".

Elle rappelle d'ailleurs que le diabète de type 2 augmente lui-même le risque de maladies cardiovasculaires et de maladies neurodégénératives. L'insulinorésistance est donc particulièrement dangereuse, puisqu'elle le favorise. "Avoir un diabète n'est pas anodin, et beaucoup de gens l'ignorent".

L'eau pétillante provoque des ballonnements

L'eau pétillante provoque des ballonnements

Si vous pensiez échapper aux calories en misant tout sur l'eau pétillante, mauvaise idée ! Même si c'est l'alternative la moins sucrée, l'eau gazeuse est faite de bulles qui entraîne des gonflements à l'intérieur du ventre, des ballonnements et des gaz. Pas vraiment la meilleure solution quand on veut de garder un ventre plat.

Le lait, vecteur de ballonnement chez les intolérants

"Le lait est également une boisson réputée pour faire ballonner, en fonction de sa tolérance propre", ajoute Véronique Liesse. "Il y a pas mal d'intolérants au lactose. Et moins on en boit, moins on le tolère". L'intolérance au lactose est due à un manque de lactase, enzyme qui digère le lactose.

Ce dernier est, en effet, constitué de deux molécules de sucre accolées : le glucose et le galactose. La lactase le découpe en deux et permet donc son absorption. "Quand on en manque, le lactose descend tout entier dans le côlon, où les bactéries s'en donnent à cœur joie", précise l'experte. D'où la création de gaz... "Le lactose reste néanmoins un prébiotique, et donc plutôt sain pour notre microbiote".

La nutritionniste rappelle d'ailleurs que l'hyperfermentation n'est nullement dangereuse. Elle peut provoquer des douleurs abdominales et un inconfort, de même que faire gonfler le ventre. "Mais dès que le gaz est parti, on retrouve un ventre plat". L'insulinorésistance, provoquée par les boissons sucrées, est bien plus néfaste pour la santé.

Quelles boissons choisir pour se faire plaisir sans grossir ?

Quelles boissons choisir pour se faire plaisir sans grossir ?

Pour Véronique Liesse, il n'y a pas de secret, la seule boisson à consommer sans modération, c'est l'eau. Mais il est néanmoins possible de se faire plaisir de temps en temps. "En fonction de la récurrence, tout est permis. Un bon verre de vin rouge, si c'est pour se faire plaisir, pourquoi pas. De même qu'un soda light, si ça reste exceptionnel. C'est vraiment une question de fréquence".

"Détox water" : les eaux aromatisées ont le vent en poupe

Et si vous cherchez une alternative à déguster un peu plus fréquemment, misez sur les eaux aromatisées maison (parfois appelées "détox water"). "Vous pouvez y faire macérer des fruits ou des légumes. Concombre, citron, basilic, menthe... Il y a plein de recettes sympas". Ces eaux détox se conservent au réfrigérateur pendant 24 heures.

Des boissons fermentées, comme le kombucha, présentent aussi des bienfaits santé. "Mais attention, elles contiennent quand même du sucre, il ne faut donc pas en boire des litres". Misez aussi sur le thé vert : celui-ci a un effet prébiotique qui nourrit le microbiote sans fermenter, souligne l'experte.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Merci à Véronique Liesse, diététicienne, nutritionniste et micronutritionniste, auteure de Hormones, arrêtez de vous gâcher la vie ! (éd. Leduc.s Pratique). 

Vidéo : 3 astuces pour avoir un ventre plat

mots-clés : Perdre du poids
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.