7 aliments toxiques pour le foie

Indispensable au bon fonctionnement de l'organisme, le foie a diverses fonctions : il filtre et purifie le sang, transforme et stocke certaines substances absorbées par le tube digestif, fabrique la bile et la plupart des protéines. Il joue un rôle dans le métabolisme des sucres, des graisses et des protéines et permet l'élimination des toxiques tels que l'alcool. 

Si le foie est malade, les conséquences peuvent donc être graves. Or, un certain nombre d'aliments ont tendance à surcharger le foie de toxines ou à le faire trop travailler. En excès et sur le long terme, ils peuvent donc nuire au bon fonctionnement de cet organe. La diététicienne Alexandra Retion et le Dr Philippe Godeberge, gastro-entérologue, nous en ont listé sept, que nous vous dévoilons dans ce diaporama. 

Maladie du foie : les symptômes d'alerte

"Il n’y a pas de signe très spécifique alertant sur une mauvaise santé du foie", indique la Société française d'Hépatologie (AFEF). "Néanmoins certains symptômes peuvent alerter". À savoir : 

  • une fatigue ;
  • une fièvre ;
  • une sensation de gêne, voire une douleur abdominale à droite ;
  • des troubles digestifs ; 
  • une augmentation du volume abdominal (qui se remplit de liquide) ;
  • une coloration jaune de la peau ou des yeux (ictère). 

L'AFEF précise qu'il faut distinguer l'atteinte hépatique aigüe, qui "correspond à une affection dont l'agent causal est éliminé en moins de six mois", et l'atteinte hépatique chronique, qui persiste au-delà de cette durée.

Si l'atteinte aigüe n'est pas trop sévère, le foie est capable de se régénérer et de retrouver un fonctionnement normal. En revanche, "une hépatite chronique peut engendrer des lésions irréversibles". Agressé en permanence, le foie doit sans cesse cicatriser, ce qui engendre des lésions de fibrose dans cet organe. À terme, cela peut entraîner une cirrhose

Le saucisson charge le foie en graisse

1/8
7 aliments toxiques pour le foie

Le saucisson, la charcuterie et toutes les graisses animales associées au surpoids et à l’obésité, si elles sont consommées à l’excès, constituent un risque pour le foie.

Pourquoi ? Lorsque la quantité de graisse ingurgitée est trop élevée par rapport aux besoins du corps, "les cellules du foie ou hépatocytes, normalement chargées de métaboliser les aliments, ne font pas face", explique la nutritionniste Alexandra Retion. Elles se chargent anormalement en graisse. Ce phénomène est appelé la "maladie du foie gras non alcoolique" ou stéatose hépatique. "Non traitée, cette accumulation de lipides expose à une inflammation chronique qui détruit les cellules hépatiques", précise le Dr Philippe Godeberge. Dans ce cas et dans les formes les plus actives, elle peut évoluer vers la formation d’une cicatrice fibreuse du tissu hépatique (fibrose) voire vers la cirrhose.

À partir de quelle quantité de graisse le foie est-il en danger ? Lorsqu’elle représente au moins 5 à 10% du foie, la graisse commence à être toxique pour l’organe selon la Fondation canadienne du foie. "A plus de 20 à 30 grammes de graisse ingurgitée par jour, le sujet commence à être surchargé en poids" spécifie de son côté le Dr Godeberge.

De plus : Ce foie gras survient surtout chez les personnes obèses et il est constant en cas de surpoids majeur. "Il est souvent associé à une graisse abdominale sous la peau du ventre, mais aussi autour des viscères. Le métabolisme de l’insuline est perturbé par cette masse graisseuse ce qui favorise le diabète. Foie gras, excès de graisses dans le sang, obésité abdominale et diabète constituent ce que les médecins appellent le "syndrome métabolique", précise le gastro-entérologue.

La cause principale d"hépatite E ? Le 11 septembre 2018, Santé Publique France publiait un rapport épidémiologique alertant sur la recrudescence de cas d"Hépatite E en France entre 2002 et 2016. Pour rappel : cette maladie touche le foie est due au virus de l"hépatite E (VHE) qui se répand dans l"organisme via les selles depuis les intestins. "En quinze ans (2002-2016) de surveillance de l’hépatite E, le nombre de personnes pour lesquelles des échantillons ont été adressés pour un diagnostic d’hépatite E a augmenté de façon exponentielle (209 vs 76 000)", explique Santé Publique France. Après avoir mené une étude sur le sujet, les experts expliquent dans le rapport que l"une des causes principales seraient l"alimentation et principalement "les saucisses de foie cru de porc". La viande de porc crue fait partie des principaux vecteurs de la maladie, surtout chez les personnes immunodéficientes et celles qui ont déjà eu des troubles hépatiques. 

Le beurre peut conduire à une inflammation chronique

2/8
7 aliments toxiques pour le foie

Le beurre et tous les aliments riches en acides gras saturés peuvent conduire le foie à un état de stéatose hépatique.

Pourquoi ? Les lipides en surcharge dans le foie sont accumulés dans les cellules hépatiques, ce qui peut conduire à une inflammation chronique, puis à la cirrhose.

Le conseil : "On va chercher à limiter les graisses saturées et privilégier les huiles végétales, les fruits secs, la volaille (sans la peau !) et les poissons (même gras)", souligne Alexandra Retion.

Le riz blanc augmente la glycémie

3/8
7 aliments toxiques pour le foie

Le riz blanc et tous les aliments à index glycémique élevé peuvent altérer les fonctions du foie, à l’excès.

Pourquoi ? Une accumulation de ce type d’aliments provoque la hausse du sucre dans le sang, car le foie est débordé par l’afflux de sucre. Il stocke l’excès dans ses propres cellules après l’avoir transformé en graisse, ce qui peut conduire à leur inflammation et donc à la maladie du "foie gras". La hausse de la glycémie incite de son côté les cellules à la résistance aux effets de l’insuline.

C’est également le constat d’une étude britannique qui avait noté un fort niveau de l’enzyme gamma-GT (dont le niveau élevé suggère que le foie est engorgé) au niveau du foie des patients nourris au sucre et aux féculents. "La solution est simple", avait souligné le Dr Unwin, auteur de l’étude : "un régime faible en glucides. Cela signifie moins de glucose dans le foie et ainsi moins de matières grasses".

La viande rouge élève le taux de fer

4/8
7 aliments toxiques pour le foie

La viande rouge est à surveiller en sa qualité d’aliment riche en fer, tout comme le vin rouge.

Pourquoi ? "L’excès de fer dans le foie est souvent le résultat d’une dysfonction de l’absorption du fer, qui s’accumule dans les tissus et peut mener à la fibrose, puis la cirrhose", explique le Dr Godeberge. Cette dysfonction résulte d’une maladie génétique appelée "hémochromatose". Dans ce cas les aliments riches en fer comme la viande rouge et le vin rouge sont proscrits.

Hors maladie génétique, la toxicité dans le foie peut venir d’un fort excès en fer, par exemple une surconsommation de vin rouge.

Le sucre blanc se transforme en graisse

5/8
7 aliments toxiques pour le foie

Le sucre blanc, mais aussi les sodas, les pâtisseries et tous les aliments à base de glucide et/ou composés de glucose sont à surveiller.

Pourquoi ? "Tous les glucides en surcharge sont accumulés sous forme de graisse dans le foie", précise la nutritionniste Alexandra Retion. "Le sucre lui-même est transformé en lipide, car la graisse produit plus d’énergie que le glucose", précise le Dr Godeberge. Or, trop de graisse peut conduire à une stéatose hépatique.

De plus : "Si vous favorisez des aliments glucidiques à index glycémique élevé, le foie, qui ne peut pas stocker tout le sucre, augmente la concentration de glucose dans le sang", précise Alexandra Retion. La production d’insuline, chargée de maîtriser le taux de sucre dans le sang, est alors majorée. Cela conduit à l’insulinorésistance, car les cellules deviennent résistantes aux effets de l’insuline, et peut mener vers un début de diabète.

La vitamine A peut être toxique

6/8
7 aliments toxiques pour le foie

En grande quantité, la vitamine A (rétinol) ne peut être qu’issue de compléments alimentaires et s’avère dangereuse pour le foie.

Pourquoi ? À l’excès, le stockage hépatique de cette vitamine acide est toxique et peut entraîner une inflammation des cellules, à l’origine de maladies graves.

L’alcool altère le fonctionnement des cellules

7/8
7 aliments toxiques pour le foie

L’alcool, même s’il n’est pas considéré comme un aliment à proprement parler, est incontournable dans un sujet sur le foie. Ici, toutes les boissons : bière, alcools forts, vin (et le vin rouge d’autant plus qu’il peut être toxique de part sa composition en fer), sont impliquées et doivent être consommées avec modération.

Pourquoi ? "L’alcool détourne le métabolisme du foie vers le stockage des graisses" explique le Dr Godeberge. De plus, son métabolisme entraîne une toxicité qui peut "altérer le fonctionnement des cellules hépatiques et conduire à une stéatose arrosée", précise le spécialiste. Tous les alcools sont équivalents. "Même si certains déclarent en consultation "je ne bois pas d’alcool, que du vin, et du bon !", le bon et le mauvais vin ont en commun de contenir le même toxique dans les proportions identiques : l’alcool", souligne le spécialiste.

 

8/8
 

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Remerciements à la nutritionniste Alexandra Retion et au dr Philippe Godeberge, gastro-entérologue, pour leur collaboration à cet article. 

https://afef.asso.fr/le-foie/le-connaitre/les-fonctions-du-foie/

https://afef.asso.fr/le-foie/le-connaitre/la-sante-du-foie/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.