Sommaire

Se laisser envahir par le stress

Se laisser envahir par le stressLe stress et les émotions intenses sont l'un des facteurs favorisants et aggravants des bouffées de chaleur. "C'est un cercle vicieux, car les bouffées de chaleur sont elles-mêmes génératrices de stress", rappelle le Dr Christelle Charvet, gynécologue homéopathe.

La solution : Toutes les méthodes douces qui aident à mieux gérer son stress (méditation, sophrologie, yoga...) sont donc intéressantes, l'idéal étant de pratiquer régulièrement. Vous pouvez également vous appuyer sur les plantes relaxantes et anxiolytiques (aubépine, passiflore, valériane) ou des médicaments homéopathiques comme Passiflora composé, notamment en cas de difficultés à s’endormir le soir, en demandant conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Abuser de la climatisation

Abuser de la climatisation"Les bouffées de chaleur sont liées à un problème de 'thermostat' interne : le corps ressent une (fausse) impression de froid et augmente sa température pour y faire face. Et lorsqu'il fait chaud, l'organisme peut avoir encore plus de difficultés à bien se réguler, ce qui explique que les femmes se plaignent souvent d'avoir plus de bouffées de chaleur l'été", explique la gynécologue. L'ennemi n'est donc pas forcément la chaleur elle-même mais plutôt les variations brutales de température, qui perturbent encore plus l'organisme.

Sortir par exemple d'une voiture très climatisée dans une chaleur écrasante peut suffire à déclencher des bouffées de chaleur.

La solution : Au bureau, à la maison ou en voiture, réglez la climatisation de manière raisonnable : pas plus de 6/7°C d'écart avec la température extérieure, même s'il fait très chaud. Et ayez toujours sur vous un gilet et un foulard à enlever ou à remettre lorsque vous passez d'un endroit chaud à un endroit plus frais.

Porter des vêtements en synthétique

Porter des vêtements en synthétiqueCôté vêtements, les fibres synthétiques ont tendance à davantage retenir la chaleur et à aggraver la transpiration.

La solution : Pour mieux "respirer", tournez-vous plutôt vers les fibres naturelles et légères type coton, lin, bambou, etc. Même chose la nuit : si vous êtes sujette aux sueurs nocturnes et vous réveillez trempée, évitez les draps et housses de couettes en matières synthétiques. Idem pour votre pyjama ou chemise de nuit : privilégiez le coton, la soie naturelle...

S'enfermer dans une pièce sans courant d'air

S'enfermer dans une pièce sans courant d'airIl ne faut pas rester enfermée dans une pièce sans courant d'air, dans laquelle la température monte. Au contraire, "les mouvements d'air frais aident souvent à faire redescendre la température et à calmer la sudation", note le Dr Charvet.

La solution : N'hésitez pas à recourir à l'éventail, à garder en permanence dans votre sac à main, à ouvrir les fenêtres ou à utiliser un ventilateur, notamment la nuit si vous avez tendance à avoir des sueurs nocturnes.

Manger des plats trop épicés

Manger des plats trop épicésEn vacances à l'étranger ou au restaurant, ne vous laissez pas tenter par les plats les plus relevés, surtout si vous constatez que cela augmente vos bouffées de chaleur. "Les épices font en effet partie des aliments vasodilatateurs, qui ont tendance à augmenter les bouffées de chaleur", rappelle la spécialiste. C'est le cas également des boissons alcoolisées, à consommer avec beaucoup de modération, mais également de toutes les boissons chaudes type thé et café.

Abuser des plats préparés et sucreries

Abuser des plats préparés et sucreriesSans qu'on sache exactement pourquoi, une alimentation riche en produits industriels et transformés (plats préparés, biscuits, sucreries...) semble être liée à des bouffées de chaleur plus fréquentes et plus gênantes.

La solution : Mieux vaut miser au maximum sur des produits simples, frais et de saison : salades composées, poissons, viandes et légumes grillés, fruits frais...

Ne pas bouger assez !

Ne pas bouger assez !"Les femmes qui pratiquent une activité physique régulière vivent souvent mieux le tournant de la ménopause, avec moins de manifestations gênantes, notamment de bouffées de chaleur", rappelle le Dr Charvet.

La solution : Pour espérer voire diminuer un peu les bouffées de chaleur, l'idéal est de pratiquer au moins 30 minutes 2 à 3 fois par semaine, au minimum de la marche rapide. Bouger aide aussi à réguler son poids, or en cas de surpoids, une perte de quelques kilos peut parfois suffire à atténuer les bouffées de chaleur.

Fumer

Fumer"La cigarette est l'ennemi numéro un : d'une part, le tabac peut avancer l'arrivée de la ménopause de 2 à 3 ans en moyenne, d'autres part les fumeuses souffrent souvent davantage des bouffées de chaleur et de sueurs nocturnes", note la gynécologue.

La solution : Dans l'idéal, il faudrait arrêter de fumer le plus tôt possible avant la ménopause pour échapper aux symptômes gênants, mais sachez qu'il n'est jamais trop tard et que vous y trouverez toujours un bénéfice, même après la ménopause.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : L'astuce pour bien dormir en cas de chaleur

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.