Un dossier à peaufiner, une série prenante à la télé, des achats en ligne à faire… Il est assez facile de laisser son quotidien grignoter sur ses heures de sommeil. Un noctambule qui dort en moyenne 5 heures par nuit, s’est inquiété de cette habitude auprès du Dr Zac Turner qui tient une rubrique sur le site News.com.au. L’expert australien lui a détaillé les conséquences des nuits courtes sur la santé.

Deux heures de sommeil supplémentaires font la différence

Pour le Dr Zac Turner, il n’y a pas de doute : 5 heures de sommeil sont loin d’être suffisantes ! Il faut au moins dormir 2 heures de plus. Il écrit : "Si vous passez de cinq heures à sept heures, c'est 730 heures de sommeil supplémentaires que vous gagnerez chaque année".

Et ce temps en plus fait une grosse différence, selon lui. Le médecin rappelle que les personnes en manque de sommeil peuvent montrer "les mêmes réactions et signes" que les individus alcoolisés. Les symptômes immédiats de la privation de sommeil comprennent le manque de concentration, l'irritabilité, l'oubli, l'anxiété ou encore la baisse de productivité.

"Votre cerveau fonctionne à un rythme nettement inférieur et vous en ressentirez les conséquences. Cela pourrait conduire à un échec dans vos relations ou à la perte de votre emploi. Le manque de sommeil a aussi été lié à la dépression et à l'anxiété. Des études ont montré que la privation de sommeil entraîne une capacité réduite à reconnaître les signaux sociaux et à traiter les émotions", précise l’expert.

Fatigue : des effets nocifs aussi sur la santé physique

De très nombreuses hormones sont régulées pendant le sommeil, perturber le cycle circadien (rythme veille-sommeil sur 24 heures) a donc aussi un impact sur la santé physique "Un effet secondaire courant du manque de sommeil est une augmentation des hormones de stress comme le cortisol, qui à son tour peut entraîner une prise de poids et éventuellement l'obésité. Des études ont montré que les adultes qui ne dorment pas suffisamment sont 89% plus susceptibles de développer une obésité que ceux qui dorment régulièrement", explique l'expert.

"Parallèlement à cette privation de sommeil, votre corps augmente la production de l'hormone ghréline, qui stimule l'appétit et diminue le niveau de leptine dans votre corps, ce qui supprime l'appétit", prévient le Dr Zac Turner. Par ailleurs, le manque de sommeil a aussi été lié à une hausse des risques de développer la maladie d’Alzheimer, des cancers ou encore des problèmes cardiaques.

Comment bien préparer sa nuit ?

Le professionnel de la santé australien a donné ses astuces pour avoir des nuits assez reposantes. "Vous devez planifier vos journées, définir une heure pour vous coucher et une heure pour vous réveiller - en vous assurant que cela implique au moins sept heures de sommeil", conseille le médecin avant d’ajouter "et mon dernier conseil : ne consultez pas Internet sur votre téléphone au lit avant d'aller vous coucher. Cela aura un effet profond sur la qualité de votre sommeil".

Sources

Doctor reveals perfect hours of sleep per night, News.com.au, 7 décembre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.