Sommaire

Les effets des festivités de fin d’année sur la santé ne sont plus à prouver. Selon une étude parue en 2018 au sein du BMJ, les infarctus connaissent un pic de 37% le soir de Noël, aux alentours de 22 heures. De manière plus générale, le risque de crise cardiaque est en hausse de 15% pendant les fêtes de fin d'année.

Aussi effrayant que cela puisse paraître, l’infarctus n’est pas le seul à frapper les convives à Noël, semble-t-il. Les fêtes de fin d’année sont également propices au mauvais cholestérol, aux indigestions, à l’hypertension ainsi qu’aux troubles du sommeil, nous expliquait Véronique Liesse diététicienne-nutritionniste et auteure (Les erreurs qui vous empêchent de maigrir éd. Alpen, Hormones arrêtez de vous gâcher la vie, éd. Leduc.s), au cours d’une interview.

"En effet, qu’il s’agisse du diabète, de l’hypertension ou d’une dyslipidémie (élévation du cholestérol), ces pathologies ont tendance à s’aggraver durant la période de Noël", estimait la spécialiste.

Le mauvais cholestérol 6 fois plus élevé à Noël

Plusieurs études scientifiques nous ont déjà mis en garde face à la hausse des infarctus et des taux de mauvais cholestérol le soir de Noël. Alors que les crises cardiaques explosent de 37% à la veillée de Noël, les taux de cholestérol ont tendance à être six fois plus élevés durant cette période. Ce deuxième constat provient d’une recherche scientifique danoise, publiée le 29 décembre 2018.

Phénomène tristement logique lorsque l’on sait qu’un cholestérol en excès, surtout lorsqu’il est dense et oxydé, augmente le risque d'infarctus. En effet, un taux élevé de mauvais cholestérol conduit les artères à s’encrasser, ce qui va provoquer un rétrécissement des artères, et ainsi provoquer la crise cardiaque (ou accident vasculaire cérébral).

"Ce sont tous les aliments hyperglycémiants qui font monter le taux de mauvais cholestérol"

Les chercheurs sont unanimes : ces chiffres s’expliquent par les excès d’alcool et de nourritures courant durant les fêtes.

"Sur 100% de votre cholestérol, vous avez 25% qui provient directement de l’alimentation d’origine animale (viande, œuf, fromage…) et 75 % que vous fabriquez, précisait Véronique Liesse. En fait, c’est à partir des glucides et lipides (sucres et corps gras) que vous le fabriquez. Ce sont tous les aliments hyperglycémiants (à index glycémique élevé, riches en glucides, ndlr) qui font monter le taux de mauvais cholestérol. Donc, fatalement, pendant les fêtes, il explose à cause de vos excès alimentaires".

Concrètement, les produits les plus néfastes pour votre santé cardiaque à Noël vont être les gâteaux apéritifs ainsi que les blinis et la charcuterie, mais aussi le foie gras, les viandes en sauce ou farcies et les bûches pâtissières.

"On peut manger de tout en quantités raisonnables. Et si le reste de l’année, on a une alimentation équilibrée, les excès des fêtes n’auront pas trop d’impact sur la santé. C’est la répétition qui est mauvaise. Donc mon conseil, profitez du moment, mangez avec plaisir en dégustant pour ne pas exagérer les quantités et reprenez une alimentation équilibrée ensuite. Bougez, buvez de l’eau !", recommande de son côté Alexandra Retion, diététicienne et auteure de SOS Nutrition (éd. First)

Les infarctus et le mauvais cholestérol ne sont pas les seules conséquences des fêtes sur votre santé en cas d'excès. Prise de poids, sommeil, tension… on aborde pages suivantes les autres troubles qui peuvent survenir si vous enchaînez les excès.

Sources

Christmas, national holidays, sport events, and time factors as triggers of acute myocardial infarction: SWEDEHEART observational study 1998-2013, BMJ, 2018

Merci à Véronique Liesse, diététicienne nutritionniste, auteure de Hormones arrêtez de vous gâcher la vie, éd. Leduc.s et Les erreurs qui vous empêchent de maigrir, éd. Alpen, interviewée en décembre 2019

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur de Je me soigne avec les mésonutriments (éd. Leduc.S)

Merci à Alexandra Retion, diététicienne et auteure de SOS Nutrition (éd. First)

mots-clés : Rétention d'eau
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.