Ali Boolani, professeur agrégé de physiothérapie à l'Université Clarkson (Etats-Unis), a réalisé plusieurs études sur le lien entre le microbiote et la personnalité. Lors de précédentes recherches, il a ainsi prouvé que l'énergie mentale, la fatigue mentale, l'énergie physique et la fatigue physique étaient quatre humeurs biologiques distinctes. Dans une nouvelle étude, il révèle que le microbiote aurait une influence sur ces traits de personnalité. Medisite fait le point.

Microbiote intestinale et processus métabolique et inflammatoire

Selon les premières conclusions de l’étude menée par Ali Boolani : “les bactéries et le métabolome associés au métabolisme étaient associés à l'énergie mentale ou physique, tandis que les bactéries associées à l'inflammation étaient associées à la fatigue mentale ou physique”. Le chercheur a également précisé que : “ces nouvelles découvertes appuient mes travaux précédents dans lesquels nous signalons que les sensations d'énergie sont associées à des processus métaboliques, tandis que les sensations de fatigue sont associées à des processus inflammatoires.”

Changer de personnalité grâce au microbiote ?

Le chercheur Ali Boolani souhaite aujourd’hui aller plus loins : “puisque nous en apprenons encore sur le microbiome intestinal, nous ne savons pas si en changeant notre trait de personnalité, nous pourrions voir un changement dans le microbiome intestinal ; ou si nous essayons de changer notre microbiome intestinal, nous pourrions également changer notre trait de personnalité”. Il a ainsi décidé de continuer son étude avec plus de participants afin d’étudier cette question qui pourrait être révolutionnaire.

Le rôle du microbiote essentiel pour l’organisme

Selon l’Inserm, “un microbiote est l’ensemble des micro-organismes – bactéries, virus, parasites et champignons non pathogènes, dits commensaux – qui vivent dans un environnement spécifique. Le microbiote intestinal est le plus « peuplé » d’entre eux, abritant 1012 à 1014 micro-organismes. Il est principalement localisé dans l’intestin grêle et le côlon, réparti entre la lumière du tube digestif et le biofilm protecteur formé par le mucus intestinal qui recouvre sa paroi intérieure.” Selon les chercheurs de l’Inserm, le microbiote intestinal joue un rôle dans les fonctions digestives, métaboliques, immunitaires et neurologiques.

Un microbiote propre à chaque personne

Tout comme les empreintes digitales, le microbiote intestinal est unique, que ce soit sur le plan qualitatif ou quantitatif. Selon les chercheurs de l’Inserm : “Parmi les 160 espèces de bactéries que comporte en moyenne le microbiote d’un individu sain, seule la moitié est communément retrouvée d’un individu à l’autre. Il existerait cependant un socle commun de 15 à 20 espèces présentes chez tous les êtres humains, en charge des fonctions essentielles du microbiote.”

De nombreuses recherches sont en cours concernant le lien entre le microbiote et l’apparition de certaines maladies. Des scientifiques travaillent également sur la transplantation fécale qui suscite de nombreux espoirs pour le traitement de certaines maladies digestives notamment. S’il n’a pas livré tous ses secrets, le microbiote intestinal fait donc l’objet de nouvelles recherches et avancées scientifiques.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.mdpi.com/2072-6643/14/3/466

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.