Microbiote intestinal : 15 aliments riches en tryptophane pour le preserver

Des chercheurs de l’Université Augusta, en Géorgie (États-Unis), ont mis en évidence un lien entre le tryptophane et le système immunitaire chez les seniors. Cet acide aminé préserve le microbiome intestinal, régule la réponse inflammatoire et permet également de maintenir l’humeur et de bons niveaux d’énergie. Dans ce diaporama, nous vous listons les aliments à mettre au menu pour en faire le plein.

Le tryptophane protège contre la dépression

“Les personnes âgées souffrent généralement de malnutrition ou ont un régime alimentaire inadapté, ce qui pourrait potentiellement altérer leur microbiote intestinal”, écrivent les chercheurs dans leur étude, publiée dans l’International Journal of Molecular Sciences. D’après ces travaux, il semble que les besoins de l’organisme en tryptophane augmentent avec l’âge… Des carences pourraient donc expliquer l’occurrence plus élevée de maladies chroniques chez les personnes âgées.

Les scientifiques expliquent que “le tryptophane (TRP) est l'un des neuf acides aminés essentiels et est responsable de la modulation des réponses physiologiques au stress, de la santé neuropsychiatrique, des systèmes oxydatifs et du système immunitaire”. Des travaux antérieurs ont déjà montré qu’une carence favorise la dépression, réduisent la résistance à la fatigue et compromet la réponse immunitaire.

La carence en tryptophane favorise l’inflammation

Cette nouvelle étude cherche à mieux définir le rôle du tryptophane dans la réponse immunitaire et son effet sur le microbiome intestinal, notamment en fonction de l'âge. Les chercheurs ont nourri des souris âgées avec un régime pauvre en TRP (0,1 %), d’autres avec les apports recommandés (0,2 %) et un troisième groupe avec une alimentation riche en tryptophane (1,25 %), pendant huit semaines. À l’issue de cette période, ils ont observé l’impact sur la flore intestinale et sur les réponses inflammatoires.

Résultats : de faibles niveaux de tryptophanes entraînent des niveaux réduits de la bactérie Clostridium sp., qui métabolise cet acide aminé et permet la production de certaines hormones dans l’intestin, notamment la sérotonine (l’hormonue du bonheur). Les niveaux de bactéries Mucispirillum et Blautia ont été également diminués, or ces dernières sont importantes pour préserver la bonne santé du microbiote. À l’inverse, les taux de la bactérie Acetatifactor, qui favorise l’inflammation intestinale, étaient multipliés par trois.

Des taux élevés de tryptophane ralentissent le vieillissement du microbiote

“Nous montrons que le microbiome joue un rôle important dans le processus de vieillissement et identifions l'un des acteurs majeurs du vieillissement « microbiotique », le tryptophane, qui produit des métabolites indispensables au bon fonctionnement des organes”, décrypte le Dr Carlos M. Isales, endocrinologue et auteur principal de l’étude. “Nous observons que la composition des bactéries qui utilisent le tryptophane change avec l’âge. Ainsi, même si vous consommez plus de tryptophane, vous risquez de ne pas l’exploiter correctement”.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

A Tryptophan-Deficient Diet Induces Gut Microbiota Dysbiosis and Increases Systemic Inflammation in Aged Mice, International Journal of Molecular Sciences, mai 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.