Une bactérie résistante aux antibiotiques fait deux victimes en Belgique

Une bactérie résistante aux antibiotiques a été découverte au sein de l’hôpital Epicura à Hornu, en Belgique. Elle a déjà fait deux victimes et quatre autres cas sont traités dans le même établissement.

C’est une bactérie qui inquiète les autorités. Très résistante dans le milieu extérieur, en particulier sur les surfaces hospitalières, elle est responsable d’infections nosocomiales (pneumopathies, bactériémies).

L’hôpital d’Hornu s’organise pour contrer l’éventuelle propagation de la bactérie

La bactérie “Acinetobacter baumannii” a été détectée au sein du service de pneumologie d’Hornu, après le transfert d’un patient infecté.

Ce dernier ainsi qu’une autre personne sont décédés.

Quatre autres personnes, elles aussi infectées par cette bactérie (Acinetobacter baumanii), ont été placées sous traitement. Leur état serait stable, selon le média local DH.

Depuis la découverte de la bactérie, les équipes concernées par les patients infectés ont été renforcées.

Des traitements issus des dernières recommandations internationales ont été administrés aux patients infectés.

Par mesure de précaution, l’établissement a également fermé ses services de soins intensifs et de pneumologie. “Nous avons pris de mesures d’isolement et de dépistage, avec notamment des frottis multiples réalisés de façon régulière, a indiqué Sammy Place, infectiologue à l’hôpital. Les patients sont traités par des antibiotiques multiples et à large spectre mais nous savons que le germe est résistant.”

Une bactérie qui ne présente aucun risque pour les personnes en bonne santé

“Cette bactérie est opportuniste car elle s’attaque aux patients immunodéprimés et donc très fragilisés, souffrant de multi-pathologies et dont le pronostic de vie est déjà très limité”, ont indiqué les instances de l’hôpital, qui ont, par ailleurs, précisé que la bactérie ne présente aucun risque pour les autres patients, les visiteurs ou le personnel hospitalier.

Bien que l’on ne sache pas encore combien de temps va durer l’épidémie, la bactérie est naturellement résistante aux antibiotiques.

Pour l’OMS, il est donc urgent de développer de nouveaux traitements contre ces bactéries, de plus en plus résistantes aux antibiotiques.

La Belgique pourrait déjà se tourner vers les États-Unis pour se procurer de nouveaux traitements car la bactérie est bien connue là-bas.

Qu’est-ce que la résistance aux antimicrobiens ?

La résistance aux antimicrobiens survient lorsqu’un micro-organisme (bactérie, virus, champignon ou parasite) subit des modifications de telle sorte que les médicaments utilisés pour soigner l’infection qu’il provoque deviennent inefficaces.

Lorsqu’un micro-organisme devient résistant à la plupart des antimicrobiens, il est souvent qualifié d’”ultra-résistant”. C’est une situation très préoccupante car une infection résistante peut être mortelle, se propager et coûter très cher aux individus.

Cette résistance aux antimicrobiens est favorisée par une mauvaise utilisation des médicaments, par exemple pour le traitement d'infections virales comme le rhume ou la grippe ou lorsque les patients partagent leur traitement.

Le développement et la propagation de la pharmacorésistance sont également favorisés par l’utilisation de médicaments de mauvaise qualité, les prescriptions erronées et la lutte insuffisante contre les infections.

OMS : la liste des bactéries contre lesquelles il est urgent d’avoir de nouveaux antibiotiques

Priorité 1 : Critique

  • Acinetobacter baumannii, résistance aux carbapénèmes ;
  • Pseudomonas aeruginosa, résistance aux carbapénèmes ;
  • Enterobacteriaceae, résistance aux carbapénèmes, production de BLSE.

Priorité 2 : élevée

  • Enterococcus faecium, résistance à la vancomycine ;
  • Staphylococcus aureus, résistance à la méthicylline, résistance intermédiaire ou complète à la vancomycine ;
  • Helicobacter pylori, résistance à la clarithromycine ;
  • Campylobacter spp., résistance aux fluoroquinolones ;
  • Salmonellae, résistance aux fluoroquinolones ;
  • Neisseria gonorrhoeae, résistance aux céphalosporines, résistance aux fluoroquinolones.

Priorité 3 : moyenne

  • Streptococcus pneumoniae, insensible à la pénicilline ;
  • Haemophilus influenzae, résistance à l’ampicilline ;
  • Shigella spp., résistance aux fluoroquinolones.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.