Votre chiot peut vous transmettre une rare bactérie antibiorésistante

Aux États-Unis, trente personnes ont été infectées par la bactérie Campylobacter jejuni, résistante aux antibiotiques, après avoir été en contact avec des chiots en animalerie. L’essor des superbactéries inquiète les experts.

Vivre avec un animal de compagnie est généralement considéré comme un atout santé, puisqu’il réduit notre niveau de stress et nous oblige à bouger davantage. Mais nos compagnons à quatre pattes peuvent aussi nous transmettre des maladies, parfois très graves.

Campylobacter jejuni : 30 personnes contaminées par cette bactérie antibiorésistante

Le Centre de Prévention et de Contrôle des Maladies (CDC) vient d’ouvrir une enquête, après que trente personnes aient été infectées par une souche rare de la bactérie Campylobacter, dans 13 États américains. Le contact avec des chiots, en particulier ceux des animaleries, semble être en cause.

La souche en question, appelée Campylobacter jejuni, est résistante aux antibiotiques. “La plupart des personnes malades n’ont pas besoin d’antibiotiques, mais pour celles qui en ont besoin (les personnes âgées ou celles dont le système immunitaire est affaibli), l’infection sera plus difficile à traiter”, souligne Brian Katzowitz, spécialiste de la communication sanitaire au sein du CDC.

La contamination peut se faire par contact avec un animal infecté

Sur les 24 personnes interrogées par les autorités sanitaires, 21 ont déclaré avoir été en contact avec un chiot. Quinze d’entre elles l’ont été dans une animalerie. Selon les experts, la transmission de cette infection se produit probablement par contact avec les excréments d’un chien ou d’un chat.

"Si un chien est infecté par Campylobacter, les bactéries présentes dans ses selles peuvent se retrouver sur sa fourrure, dans sa bouche ou sur tout type de surface qu'il touche, et ainsi se transmettre à l'homme", explique Katzowitz.

Contamination à Campylobacter : quels sont les symptômes ?

Contamination à Campylobacter : quels sont les symptômes ?© Creative Commons

Campylobacter jejuni - © CC / CDC - Licence : cette image fait partie du domaine public.

Une épidémie similaire s’était déjà produite entre 2016 et 2018. La contamination se traduit par une diarrhée (souvent sanglante), une fièvre, des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements. Ces symptômes surviennent généralement après une période d’incubation de deux à cinq jours.

Il est toutefois possible de s’en protéger. “Faites attention à la façon dont vous manipulez [les animaux de compagnie], lavez-vous les mains avant et après les avoir caressé et évitez les comportements dangereux. Il est facile de les laisser frotter leur museau contre vous et, parfois, ils penchent la tête et vous lèchent le visage, mais il vaut mieux ne pas les laisser faire”, prévient Mike Bober, PDG du Pet Industry Joint Advisory Council.

Les infections antibiorésistantes tuent 700 000 personnes par an

Chaque année, 700 000 personnes meurent d’une infection pharmacorésistante, soit deux fois plus que les experts ne l’avaient prévu, comme le rappelait le CDC en novembre. Ce dernier se dit d’ailleurs très préoccupé par l’essor des superbactéries, en partie due à la sur-utilisation et à la mauvaise utilisation des antibiotiques.

Mais l’agence de santé ignore encore si les contaminations à Campylobacter jejuni en sont aussi la conséquence. “Il s’agit d’une souche très rare. Les infections à Campylobacter ne sont généralement pas résistantes aux médicaments”, précise Katzowitz.

Si rien n’est fait pour l’enrayer, l’antibiorésistance pourrait tuer 10 millions de personnes par an d’ici 2050, indique un rapport de l’ONU. Elle pourrait donc devenir plus mortelle que le cancer.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.