Téléchargez la nouvelle attestation de déplacement individuelle, professionnelle et mobile

Une nouvelle version de l'attestation de déplacement dérogatoire pour toute sortie hors de chez soi a été redéfinie le 23 mars 2020, et mise en ligne par le ministère de l'Intérieur. Désormais les sorties pour "raison de santé" ou pour "s'aérer" font l'objet de conditions nettement plus restrictives. Une version pour smartphone sera disponible le 6 avril 2020.
Sommaire

© Istock

La nouvelle attestation de sortie (individuelle et professionnelle) dont une version pour smartphone sera disponible le 6 avril selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, est pour l'heure en ligne sur le site du ministère de l'Intérieur. Vous pouvez la télécharger ici... Elle vise à restreindre encore un peu plus les allers-venus des Français hors de leur domicile pour leur sécurité sanitaire, suite aux consignes communiquées par le premier ministre Edouard Philippe lundi 23 mars 2020.

Vous pouvez également imprimer le nouveau document et ses nouvelles restrictions ci-dessous. Placez votre souris dessus, faites un clic droit pour l'enregistrer. Vous n'aurez ensuite plus qu'à l'imprimer.

À noter : si vous n'avez pas d'imprimante, vous devez le recopier et le remplir à la main sur une feuille pour pouvoir sortir.

Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur l'a communiqué sur Twitter, les règles de confinement ont été revues par rapport à la première attestation, augmentées et précisées concernant :

  • Les sorties pour « s'aérer ».
  • Les sorties pour faire de l'activité physique.
  • Les sorties pour rendez-vous médicaux et raison de santé.

Quelles différences entre la première attestation de sortie obligatoires et la seconde ?

  • La première version de l'autorisation de sortie n'évoquait que le "déplacement pour raison de santé", cette seconde version limite désormais cette justification aux "consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés" ou "aux "consultations et soins des patients atteints d'une affection de longue durée".
  • Les sorties pour "s'aérer" ou "faire du sport", ne peuvent désormais plus se faire que "dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile".
  • Les personnes "regroupées dans un même domicile" peuvent rester ensemble lors de leurs sorties. Cependant "toute proximité avec d'autres personnes" est désormais proscrites.
  • Contrairement à la première mouture de l'attestation, vous devez impérativement y indiquer l'heure du début de votre sortie.
  • Vous êtes maintenant autorisé à sortir pour "convocation judiciaire ou administrative" ce qui n'était pas précisé auparavant.
  • Vous pouvez aussi désormais participer à des "missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative".
  • Enfin, alors qu'on ne pouvait au départ sortir que pour des "achats de premières nécessité", on peut désormais le faire également pour des "achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle".

Confinement durcit : quelles sont les raisons sanitaires ?

Certes faire de la marche ou un jogging hors de son domicile, sortir brièvement pour aller à la pharmacie ou chez le médecin, n'est a priori pas dangereux pour votre santé... mais à la condition de ne croiser personne et d'être seul dans la rue, ou à distance de plus d'un mètre des autres...

Or si chacun garde l'habitude de sortir pour d'autres choses que des besoins vitaux : "Il peut y avoir des groupements de personnes, ce qui rompt la distance qui est essentielle pour se sortir de cette épidémie", nous expliquait récemment le Dr Xavier Ballongue, médecin généraliste pour SOS médecin.

Vous l'aurez sans doute constaté dans les queues de commerces de proximité : pharmacies, boulangeries... Les distances et gestes barrières sont rarement appliqués.

Il faut donc éviter tout regroupement où qu'il soit, qui pourrait accélérer la propagation du coronavirus qui se transmet d'un individu à l'autre principalement par les postillons et le dépôt de germes sur les surfaces (on parle d'infection manuportée).

Le risque de contagion est suffisant pour qu'en plus de se laver les mains au savon ou au gel hydroalcoolique, il soit recommandé de nettoyer les objets que vous avez touchés.

Certains médecins conseillent même de désinfecter ses vêtements. C'est le cas du Dr Chaix également interviewé par Medisite :

"C'est une bonne idée, surtout lorsque les vêtements d'une personne ont été potentiellement en contact avec le virus. Autrement dit, lorsque l'on va faire ses courses ou lorsque l'on s'assoit sur un banc !"

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.