Si vous avez plus de 60 ans, manger du poisson gras pourrait vous aider à réduire vos douleurs à long terme. En effet, une équipe de chercheurs de l'Université autonome de Madrid (UAM), du CIBERESP et de l’institut spécialisé en alimentation IMDEA-Alimentación a démontré dans une étude publiée dans la revue Nutrients y Clinical nutrition que la consommation de poisson gras était associée à une moindre incidence et à une meilleure évolution de la douleur chez les personnes âgées de plus de 60 ans.

Poisson gras : des oméga-3 anti-inflammatoires et analgésiques

"La vitamine D a des actions sur le métabolisme osseux, l'inflammation et la régulation du sommei l, tandis que les acides gras oméga-3 ont des bienfaits grâce à leurs actions anti-inflammatoires et analgésiques", assurent en effet les auteurs.Une découverte majeure quand on sait que près de 1,5 milliard de personnes dans le monde souffrent régulièrement de douleurs. Pour savoir comment traiter la douleur sans avoir recours à des médicaments tels que les anti-inflammatoires ou les opioïdes qui ont de nombreux effets secondaires, les chercheurs espagnols ont donc étudié la façon dont les aliments et les nutriments peuvent influer sur la douleur.

Douleur : 950 personnes de plus de 60 ans étudiées 5 ans

"Étant donné que ces deux nutriments peuvent être ingérés dans le cadre de l'alimentation, notamment par le biais du poisson, nous avons cherché à déterminer si une consommation plus élevée de poisson et des apports en vitamine D et en acides gras oméga-3 étaient associés à l'apparition et à la progression de la douleur", détaillent les chercheurs de l’université autonome de Madrid dans un communiqué publié le 15 novembre 2022.

Pour vérifier leur hypothèse, les chercheurs ont utilisé les données de la cohorte ENRICA-Seniors-1, composée d e 950 personnes de plus de 60 ans provenant de toute l'Espagne, qui ont été suivies pendant cinq ans. "Cette façon d'analyser les données n'était pas fortuite, car elle nous a permis de minimiser la causalité inverse, c'est-à-dire d'être plus certains que c'est la consommation de poisson et de ses nutriments qui a modifié la douleur, et non l'inverse", expliquent les auteurs.

Poisson gras : baisse de 32% du risque d'apparition de la douleur après 5 ans

En analysant les données, les chercheurs ont constaté qu'une consommation plus élevée de poisson gras (entre une et deux portions par semaine) était associée à une diminution de 32% du risque d'apparition de la douleur après cinq ans, ainsi qu'à une diminution de 30 % de la probabilité d'aggravation de la douleur. Les chercheurs insistent sur le fait que seul le poisson gras influe sur la douleur. "Nous avons été frappés par le fait que seule la consommation de poisson gras, et non de poisson blanc, était associée à un risque moindre de douleur", indiquent-ils en effet dans le communiqué.

Poissons : préférez les sardines et maquereaux au merlu

Mais alors quel poisson est meilleur pour votre santé et pour réduire vos douleurs ?"Ces différences étaient probablement dues à la teneur plus élevée en vitamine D et en graisses oméga-3 du poisson gras, car ces deux nutriments étaient également associés à une incidence plus faible et à un meilleur résultat de la douleur. Par exemple, une portion de sardines ou de maquereaux pourrait apporter jusqu'à cinq fois plus de vitamine D et trois fois plus d'oméga-3 qu'une portion de merlu ou de calmar, selon les données des tables de composition des aliments espagnoles".

Si les chercheurs espagnols restent prudents, puisqu'il s'agissait d'une étude menée uniquement chez des personnes âgées, ils considèrent que ces nouvelles données soutiendraient la consommation de poissons gras (ainsi que l'apport de vitamine D et de graisses oméga-3) comme outils de prévention et de traitement non pharmacologique efficace de la douleur, domaines dans lesquels, rappellent-ils, "il existe peu de preuves, malgré le coût élevé que la douleur représente pour la société, en raison du recours au système de santé, de l'invalidité associée et de la perte de productivité au travail".

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

El pescado azul puede prevenir y mejorar el dolor en personas mayores, communiqué de l’université autonome de Madrid, 15 novembre 2022.

https://www.uam.es/uam/investigacion/cultura-cientifica/noticias/pescado-azul-mayores

Dietary Vitamin D Intake, Pain Incidence, and Pain Changes in Older Adults: The Seniors-ENRICA-1 Cohort, Nutrients y Clinical nutrition, septembre 2022. 

https://www.mdpi.com/2072-6643/14/18/3776 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.