Attention à ces médicaments qui vous semblent anodins. Près d'une personne sur cinq qui souffre d'hypertension artérielle prend pourtant un médicament qui peut augmenter sa tension artérielle. C’est ce que révèle une étude présentée à la 70e session de l'American College of Cardiology (ACC).

D'après les résultats de ces travaux, les trois classes de médicaments à éviter, car provoquant une hausse de la tension artérielle sont les antidépresseurs, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), dont l'ibuprofène et le naproxène, et les stéroïdes oraux utilisés pour traiter des maladies telles que la goutte, le lupus, la polyarthrite rhumatoïde ou après une transplantation d'organe.

Ces résultats soulignent la nécessité pour les patients de passer systématiquement en revue tous les médicaments que les patients prennent avec leur équipe soignante, y compris ceux en vente libre, afin de s'assurer qu'aucun d'entre eux n'interfère avec les efforts de réduction de la pression artérielle.

Médicaments : quels sont ceux qui augmentent votre tension ?

En pratique, les chercheurs ont examiné, lors de cette étude, les données de 27 599 participants à la cohorte NHANES entre 2009 et 2018, dont 49% souffraient d'hypertension. Cette analyse a permis de constater que parmi les participants souffrant d’hypertension artérielle, 19% utilisaient un ou plusieurs médicaments connus pour augmenter la pression artérielle et 4 % ont déclaré en utiliser plusieurs.

Les scientifiques ont ensuite identifié les médicaments associés à l'élévation de la pression artérielle en se basant sur les produits énumérés dans les lignes directrices de l’American College of Cardiology (ACC) et de l’American Heart Association (AHA). Les résultats ont ainsi mis en lumière 3 classes de médicaments courants qui augmentent la tension artérielle :

  1. les antidépresseurs ;
  2. les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) dont l'ibuprofène et le naproxène ;
  3. les stéroïdes oraux utilisés pour traiter des maladies comme la goutte, le lupus, la polyarthrite rhumatoïde ou utilisés après une transplantation d'organe.

L’étude précise que ces médicaments sont respectivement utilisés par 9%, 7% et 2% des participants souffrant ici d’hypertension. Il est important de préciser que d'autres médicaments associés à l'élévation de la pression artérielle ont également été signalés dans cette étude, notamment les antipsychotiques, certains contraceptifs oraux et des décongestionnants populaires.

De possibles effets néfastes sur notre cœur

"Ce sont des médicaments que nous prenons couramment - qu'ils soient en vente libre ou prescrits - qui peuvent avoir l'effet secondaire involontaire d'augmenter la pression artérielle et pourraient avoir des effets néfastes sur notre santé cardiaque", a déclaré John Vitarello, MD, résident en médecine interne au Beth Israel Deaconess Medical Center à Boston et auteur principal de l'étude.

"Nous savons que l'hypertension artérielle entraîne des maladies cardiovasculaires, des accidents vasculaires cérébraux et la mort, et que même de petites augmentations de la pression artérielle peuvent avoir des répercussions significatives sur les maladies cardiovasculaires. Sur la base de nos résultats, nous devons être plus conscients de la polypharmacie (l'utilisation de plusieurs médicaments par un seul patient) chez les personnes âgées qui ont également le fardeau le plus élevé de l'hypertension artérielle", assure-t-il.

Hypertension : arrêter des médicaments pour la traiter

Selon le Dr Vitarello, les résultats suggèrent que, dans certains cas, plutôt que de traiter l'hypertension artérielle avec davantage de médicaments, il est possible d'abaisser la pression artérielle en arrêtant de prescrire certains médicaments ou en les substituant pour des médicaments plus sûrs. Il est par exemple envisageable d’avoir recours à d'autres classes de médicaments pour traiter la même affection qui auront moins d'impact sur la pression artérielle.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Have high blood pressure? You may want to check your meds, EurekAlert, 6 mai 2021.

https://www.eurekalert.org/news-releases/667194

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.