Les personnes en surpoids sont davantage susceptibles de développer un cancer de l'endomètre. Alors que celui-ci est la quatrième cause de cancer chez la femme en France selon l’Institut national du cancer, une nouvelle étude menée par l’Université de Bristol et publiée dans BMC Medicine le 19 avril 2022, révèle qu’une surcharge pondérale double le risque de développer la maladie. “Les liens entre l'obésité et le cancer de l'endomètre sont bien connus, mais cet essai est l'un des plus importants à avoir examiné la raison exacte de ce phénomène au niveau moléculaire”, explique Emma Hazelwood, directrice de la recherche.

Cancer de l’endomètre : un tiers sont causés par le surpoids

Pour arriver à ces résultats, les chercheurs ont examiné les échantillons génétiques de 120 000 femmes originaires d'Australie, de Belgique, d'Allemagne, de Pologne, de Suède, du Royaume-Uni et des États-Unis. Parmi elles, 13 000 avaient un cancer de l'utérus. Les scientifiques ont ensuite étudié les marqueurs de 14 caractéristiques qui pourraient établir un lien entre l'obésité et le cancer de l’endomètre, qui est la muqueuse qui tapisse l'intérieur du corps de l'utérus. En dehors des données concernant le surpoids, ils ont aussi découvert que deux hormones augmentaient le risque de développer l’infection. Il s’agit de l'insuline à jeun et de la testostérone.

Le cancer de l’endomètre est l’un des types de cancer les plus étroitement liés à l’obésité. En effet, rien qu’au Royaume-Uni, “on estime qu'environ un tiers sont causés par le surpoids et l'obésité”, écrivent les chercheurs. “Cette étude est une première étape intéressante dans la manière dont les analyses génétiques pourraient être utilisées pour découvrir comment l'obésité provoque le cancer, et ce qui peut être fait pour y remédier”, indique Emma Hazelwood, auteur principal de l'article. “Nous attendons avec impatience de nouvelles recherches sur la façon dont nous pouvons désormais utiliser ces informations pour aider à réduire le risque de cancer chez les personnes souffrant d'obésité.

Obésité : vers de nouveaux remèdes pour réduire le risque de cancer

En déterminant exactement les causes du cancer de l’endomètre, notamment par le biais des hormones, les scientifiques ont pour projet d’élaborer des médicaments pour réduire, ou augmenter, les niveaux d’hormones chez les personnes présentant déjà un risque élevé de cancer. “Par exemple, des médicaments comme la metformine, utilisée dans le traitement du diabète, peuvent réduire les niveaux d'hormones”, peut-on lire dans l’article. “La recherche suggère que ce médicament affecte également le risque de cancer, bien que des études supplémentaires soient en cours”.

Cependant, d’autres examens sont nécessaires pour déterminer quels traitements et médicaments pourront être utilisés pour gérer le risque de cancer chez les personnes souffrant d'obésité. “Nous savons déjà que le fait d'être en surpoids ou obèse augmente le risque de développer 13 types de cancer différents”, indique le Dr Julie Sharp. Pour rappel, le surpoids et l'obésité favorisent l’apparition d’autres maladies telles que le diabète, les maladies cardiaques ou les accidents vasculaires cérébraux. C’est pour cette raison qu’il est important d’avoir un mode de vie sain en mangeant équilibré et en restant actif afin de réduire les risques.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://bmcmedicine.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12916-022-02322-3#Sec8

https://medicalxpress.com/news/2022-04-excess-weight-womb-cancer.html

https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-de-l-endometre/Quelques-chiffres

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.