Journee mondiale contre l’obesite : 7 chiffres a connaitre

Depuis plusieurs années, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) tire la sonnette d’alarme : l’obésité a presque triplé au niveau mondial en comparaison avec 1975. Un chiffre inquiétant lorsqu’on sait que l’excès de poids excessif peut entraîner de nombreuses complications et maladies : diabète, maladie cardiaques, cancers, décès précoce ou la maladie d'Alzheimer

“La plupart de la population mondiale vit dans des pays où le surpoids et l'obésité tuent plus de personnes que l'insuffisance pondérale”, déplore l’OMS. Selon les estimations, on compte 2,8 millions de morts liées à l’obésité chaque année dans le monde.

Comment différencier surpoids et obésité ? 

Aussi bien le surpoids que l’obésité se caractérisent par une accumulation par un excès de graisses dans le corps. Si ces troubles sont multifactoriels, les principales causes identifiées sont une alimentation trop riche et la sédentarité. Toutefois, ils peuvent aussi être liés à des problèmes hormonaux, des facteurs psychologiques ou des maladies chroniques. 

L’Indice de Masse Corporelle (IMC) permet d’estimer et d'évaluer la corpulence d’un individu. Cet indicateur reconnu par l’OMS correspond au poids divisé par le carré de la taille (exprimé en kg/m2). Il n’évalue pas uniquement le surpoids et l’obésité mais aussi la maigreur. On parle de : 

  • dénutrition : si l’indice de masse corporelle est inférieur à 16,5 ;
  • maigreur : entre 16,5 et 18,4 ;
  • poids normal : entre 18,5 et 24,9 ;
  • surpoids : entre 25 et 29,9 ;
  • obésité modérée : entre 30 et 34,5 ;
  • obésité sévère : entre 35 et 29,9 ;
  • obésité massive : au-delà de 40.


La ligue contre l’obésité met en garde "l’IMC n’est pas suffisant pour déceler d’éventuels problèmes de santé liés à une obésité. Il est également conseillé de prendre en considération le tour de taille. Au-delà du poids, il est important de tenir compte de la forme du corps. Il convient aussi d’évaluer une éventuelle surcharge graisseuse abdominale".

À l’occasion de la journée mondiale contre l’obésité, Medisite présente 7 chiffres permettant de sensibiliser sur les conséquences de cette maladie et d'améliorer la compréhension de la situation.

800 millions de personnes dans le monde vivent avec l'obésité

1/7
Journée mondiale contre l’obésité : 7 chiffres à connaître

Selon la ligue contre l'Obésité qui organise la journée de sensibilisation du 4 mars, plus 800 millions de personnes sont en obésité dans le monde. Elle touche par ailleurs près d'un adulte sur six.

8,6 millions de personnes obèses en France

2/7
Journée mondiale contre l’obésité : 7 chiffres à connaître

Dans son enquête parue en juin 2021, la ligue contre l'obésité, 17 % des Français majeurs étaient en situation d'obésité. Cela représente près de 8,6 millions de personnes. Le taux était de 5 % en 2012 et 10,1 % en 2002.

Dans le détail, 11,9 % avaient un IMC entre 30 et 35, 3,1 % entre 35 et 40 et 2 % supérieur à 40.

L'obésité infantile devrait grimper de 60% en 10 ans

3/7
Journée mondiale contre l’obésité : 7 chiffres à connaître

"L'obésité infantile devrait augmenter de 60 % au cours de la prochaine décennie, pour atteindre 250 millions d'ici 2030", met en garde l'organisation.

180 000 décès liés à l'obésité en France par an

4/7
Journée mondiale contre l’obésité : 7 chiffres à connaître

Selon un sondage réalisé pour Qilibri et publié le 3 mars 2022 les Français estiment que l'obésité est moins dangereuse que l’alcool ou cigarette. Or le nombre de décès en France lié à ce trouble approche les 180 000 personnes, contre 66 000 pour le tabac et 40 000 environ pour l’alcool.

80% des Français estiment que la personne obèse est responsable de son poids

5/7
Journée mondiale contre l’obésité : 7 chiffres à connaître

Dans la même étude,  63% des Français considèrent l’obésité comme une maladie. Pour autant, pour près de 8 sondés sur 10, une personne obèse ou en surpoids est partiellement ou totalement responsable de sa condition.

L'obésité est une maladie chronique et multifactorielle de la nutrition. "Elle n'a pas tendance à guérir spontanément et affecte le bien-être physique, psychologique et social des individus", rappelle l'Assurance Maladie sur son site.

36% des obèses souffrent d'hypertension

6/7
Journée mondiale contre l’obésité : 7 chiffres à connaître

Selon les données de la ligue contre l'obésité, 36 % des personnes obèses sont traitées pour hypertension, 20 % pour diabète et 18 % pour apnée du sommeil,

Les taux sont plus faibles pour les personnes qui ne sont pas en excès de poids : 20 %, 9 % et 7 % respectivement.

Un coût de plus de 1 000 milliards de dollars d'ici 2025

7/7
Journée mondiale contre l’obésité : 7 chiffres à connaître

L'obésité entraine de nombreuses complications. Il est estimé par les experts que ses conséquences médicales coûteront plus de 1 000 milliards de dollars d'ici 2025.

Sources

https://www.frm.org/recherches-autres-maladies/obesite/focus-obesite

https://journeemondialecontrelobesite.com/

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/obesity-and-overweight

Sondage réalisé pour Qilibri et publié le 3 mars 2022

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.