Le café a décidément toutes les vertus. Alors que le cancer de l'endomètre est la quatrième cause de cancer chez la femme en France selon l’Institut national du cancer, une récente étude publiée le 19 janvier dernier dans la revue The Journal of Obstetrics and Gynecology Research, des chercheurs chinois ont révélé que boire du café pourrait permettre de réduire le risque de souffrir du cancer de l’endomètre. Selon les travaux des chercheurs chinois, les femmes qui boivent du café pourraient réduire leur risque de cancer de l'endomètre de près d'un tiers.

En effet, d’après les résultats, les patientes qui ont bu du café auraient vu leur risque de développer un cancer de l’endomètre réduit de 29% par rapport aux participantes qui ont consommé du café décaféiné. L’étude révèle donc également que le café caféiné apporterait une meilleure protection aux femmes contre ce cancer que celui décaféiné. Ce cancer touche généralement les femmes après la ménopause puisque l'âge moyen au moment du diagnostic est de 68 ans. Il est associé à plusieurs facteurs de risque dont l'obésité, le diabète, un traitement par tamoxifène ou, plus rarement, une prédisposition génétique.

Cancer de l'endomètre : un risque réduit de 29%

Pour parvenir à ces conclusions sur le lien entre café et cancer de l’endomètre, une équipe de scientifiques en Chine a analysé les résultats de plus de 20 études différentes. Ils ont en effet recueilli les données de 24 études sur la consommation de café de 699 234 femmes, dont 9 833 nouveaux ont développé un cancer de l'endomètre. L’analyse des données a démontré que les personnes qui buvaient le plus de café avaient un risque relatif de développer un cancer de l'endomètre inférieur de 29% à celles qui n'en buvaient pas autant. "Nous avons évalué les associations potentielles entre la consommation de café et le risque de cancer de l'endomètre et avons constaté qu'une consommation plus élevée de café était associée à un risque plus faible de cancer de l'endomètre", ont en effet déclaré les auteurs de l'étude dans un communiqué.

Les travaux des chercheurs ont également démontré que les femmes qui ont un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé courent un plus grand risque de développer un cancer de l'endomètre et peuvent bénéficier davantage d'une “consommation accrue de café que celles dont l'IMC est inférieur”. Les femmes ayant un IMC élevé avaient 35% de risque en moins de souffrir de cette tumeur grâce à la consommation de café. "La consommation de café est significativement associée à une meilleure sensibilité à l'insuline et à un meilleur contrôle de la glycémie postprandiale chez les patients ayant du diabète, qui a été lié à un risque plus élevé de cancer de l'endomètre”, explique l'équipe de chercheurs.

Autre raison avancée par les scientifiques, la caféine pourrait avoir un impact favorable sur nos hormones. "Il a été démontré que la consommation de caféine affecte directement les niveaux de globuline liant les hormones sexuelles. Elle module la testostérone et les œstrogènes. Ces changements hormonaux pourraient inhiber favorablement le risque de cancer de l'endomètre", concluent-ils. Des études supplémentaires plus larges seront toutefois nécessaires pour obtenir plus d'informations sur les avantages de la consommation de café pour prévenir le risque de développer un cancer de l’endomètre.

Sources

Association between coffee drinking and endometrial cancer risk: A meta-analysis, The Journal of Obstetrics and Gynecology Research, 19 janvier 2022. 

https://obgyn.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jog.15139

Le cancer de l'endomètre : points clés, Institut national du cancer.

https://www.medisite.fr/cancer-cancer-de-lendometre-corps-de-luterus-symptomes-pronostic-et-traitements.5548111.46.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.