Le surpoids et l’obésité constituent les causes principales de décès dans le monde. Les répercussions sur la santé physique sont réelles. Les personnes obèses ont plus de risques de développer du diabète, des maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et même certains types de cancer.

"L'obésité a de graves conséquences sur la santé qui ne doivent pas être ignorées", a déclaré une chercheuse, le Dr Sadiya Khan, professeure adjointe à la Northwestern University Feinberg School of Medicine, à Chicago. Cette dernère est à l'origine d'une étude publiée le 15 mars au sein du JAMA Network Open. Basée sur près de 30 000 adultes de la région de Chicago qui ont été suivis pendant plus de 40 ans, la recherche a montré que le surpoids à la quarantaine était propice aux maladies chroniques.

L'obésité après 40 ans fait perdre 5 ans d'espérance de vie

L'étude a révélé que plus les personnes étaient en surpoids à 40 ans, plus elles étaient susceptibles de souffrir de problèmes de santé chroniques après 65 ans. En outre, il se trouve que l'obésité, à des niveaux particulièrement graves, raccourcirait l'espérance de vie de cinq ans, en moyenne.

Le Dr Vance Albaugh, chercheur au Pennington Biomedical Research Center, à Baton Rouge, en Louisiane (USA) fait référence aux personnes qui ont près de 50 kilos en trop et précisent que ces dernières sont souvent touchées par l'hypertension et le diabète de type 2.

Les personnes de poids "normal" sont décédées à 82 ans dans le cadre de l'étude. Tandis que ceux qui étaient en surpoids sont décédés à 77 ans en moyenne.

Les maladies favorisées par l'obésité

Les personnes en surpoids, sur qui l'étude a été menée, ont rencontré des problèmes de santé chroniques avant leurs homologues au poids normal. Les chercheurs citent les maladies cardiaques, le diabète et les AVC.

Le diabète type 2 est fortement lié à l'obésité, puisque le risque de développer un diabète évolue en fonction de la corpulence. Dans une précédente étude présentée au Congrès de l'European Cardiology Society en 2020, des chercheurs ont montré que les personnes ayant un IMC le plus élevé (en moyenne 34,5kg/m²) avaient un risque de diabète 11 fois plus élevé que les participants du groupe ayant un IMC le plus bas.

L'obésité a également un impact non négligeable sur le système cardiovasculaire, y compris une prévalence accrue de l'insuffisance cardiaque, de l'hypertension et des maladies coronariennes.

On ne peut pas ignorer non plus que les cancers sont plus fréquents chez les obèses : cancers du côlon, du sein (après la ménopause), de l'endomètre (la muqueuse de l'utérus), du rein et de l'œsophage. Certaines études ont également rapporté des liens entre l'obésité et les cancers de la vésicule biliaire, des ovaires et du pancréas.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2790100?utm_source=For_The_Media&utm_medium=referral&utm_campaign=ftm_links&utm_term=031522

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.