Vous adorez passer votre dimanche matin derrière les fourneaux pour recevoir la famille à l’heure du déjeuner ? Vous excellez dans l’art de la préparation de plats savoureux et équilibrés ? Un atout pour votre santé physique, mais pas uniquement !

Selon une récente étude menée par l'Université australienne Edith Cowan, avoir des compétences en cuisine serait bénéfique pour la santé mentale. Les chercheurs ont publié leurs travaux dans la revue spécialisée Frontiers in Nutrition. La rédaction vous en parle.

Cuisiner améliore la santé mentale et la vitalité

Pour mener à bien leur recherche, les scientifiques ont suivi 657 volontaires de différents campus universitaires entre 2016 et 2018. L’idée était de leur faire suivre des cours de cuisine pendant sept semaines, dirigés par le chef britannique Jamie Oliver qui cherche à enseigner la cuisine dans le monde entier.

Chaque leçon de cuisine suivait le même principe : apprendre à préparer des plats sains et équilibrés. Les chercheurs ont quant à eux mesuré l'effet de ces cours culinaires sur leur santé mentale, ainsi que sur leur satisfaction globale concernant la cuisine et les comportements liés à l’alimentation.

Résultat ? Les scientifiques ont découvert que les étudiants ayant participé au programme présentaient des améliorations significatives de leur santé en général, mais aussi de leur santé mentale et de leur vitalité. Ces effets bénéfiques ont été ressentis dès la fin des sept semaines de cours et jusqu’à six mois après. Ils ont été observés de façon égale entre les participants en surpoids ou obèses et ceux possédant un poids santé.

Apprendre à cuisiner : une stratégie pour combattre l’obésité ?

Cette nouvelle recherche montre également que la santé mentale des participants était meilleure même si leur régime alimentaire n’avait pas changé à la fin du programme. “Cela suggère un lien entre la confiance en sa capacité à cuisiner, la satisfaction autour de la cuisine, et la santé mentale”, a déclaré la Dr Joanna Rees, auteure principale de l’étude.

La médecin va plus loin, affirmant que l’amélioration de la qualité de l’alimentation des individus peut être une “stratégie préventive pour arrêter ou ralentir la dégradation de la santé mentale, l’obésité et d’autres troubles de la santé métabolique”. En effet, selon elle, cela peut aider “à surmonter certains des obstacles liés au fait de ne pas savoir cuisiner, (…) qui peuvent conduire à la consommation de plats préparés riches en calories, mais à faible valeur nutritive”.

En France, environ 17 % de la population adulte est obèse, ce qui représente plus de 8 millions de personnes selon le ministère de la Santé. En 2019, l’Organisation mondiale de la Santé estimait déjà que 38,2 millions d’enfants de moins de 5 ans étaient en surpoids ou obèses. “Autrefois considérés comme des problèmes spécifiques des pays à haut revenu, le surpoids et l’obésité sont désormais en augmentation dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, en particulier en milieu urbain”, affirme l’organisation.

Ce surpoids peut avoir de nombreuses conséquences néfastes sur la santé avec l’augmentation des risques de maladies cardiovasculaires, du diabète, des troubles musculo-squelettiques et de certains cancers (de l’endomètre, des ovaires, du sein, de la prostate, du foie, de la vésicule biliaire, du rein et du côlon).

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fnut.2022.802940/full 

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/obesity-and-overweight#:~:text=Globalement%2C%20environ%2013%25%20de%20la,des%20femmes)%20%C3%A9taient%20en%20surpoids. 

https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/strategie-nationale-de-sante/priorite-prevention-rester-en-bonne-sante-tout-au-long-de-sa-vie-11031/priorite-prevention-les-mesures-phares-detaillees/article/obesite-prevention-et-prise-en-charge#:~:text=En%20France%2C%2017%20%25%20de%20la,de%208%20millions%20de%20personnes. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.