Sommaire

Les différents effets secondaires des 3 vaccins

Les différents effets secondaires des 3 vaccins© Istock

Plusieurs études ont été menées sur les effets secondaires des vaccins. Les patients qui ont reçu des piqûres Pfizer, ont indiqué avoir eu une réaction autour du point d'injection (douleurs, gonflements, rougeurs - 84,1%), de la fatigue (62,9%), des maux de tête (55,1%), des douleurs musculaires (38,3%), des frissons (31,9%), des douleurs articulaires (23,6%) et de la fièvre (14,2%).

L’ANSM précise “la fréquence des réactions systémiques, et particulièrement de la fièvre, de la fatigue et des maux de tête, est plus importante lors de l’administration de la 2ᵉ dose par rapport à la 1ʳᵉ dose”.

Les effets secondaires après avoir reçu une dose Moderna sont assez similaires. Les personnes vaccinées ont souffert de douleurs au site d'injection (92,0%), fatigue (68%), de maux de tête (63 %) ou encore de douleurs musculaires (60%), de douleurs articulaires (44,8 %) et de frissons (43,4 %).

Par ailleurs, attention aux réactions allergiques. Une étude américaine, réalisée par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), a révélé qu’une personne sur 100 000 a fait un choc anaphylactique après avoir reçu une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech. “En moyenne, cela représente un taux de 11,1 chocs anaphylactiques par million de doses administrées” avait alors précisé Nancy Messonnier, responsable de cette agence des USA. Les autorités sanitaires estiment que ces données pouvaient être étendues au vaccin Moderna, car il utilise la même technologie d’ARNm.

En raison de ce risque relevé, les personnes recevant le vaccin doivent être surveillées pendant au moins 15 minutes après la vaccination.

Selon l'article paru dans la revue The Lancet, le vaccin AstraZeneca (Oxford), est sûr. Les effets secondaires sont très rares. Toutefois, l’étude qui suivait 23 754 volontaires, a été retardée après par la survenue d’un effet indésirable grave chez un des participants susceptible d’être lié à l'injection. Il a développé une myélite transverse (une atteinte neurologique rare). Deux autres personnes ont présenté des effets indésirables sérieux pendant l’essai clinique. Néanmoins, ils n’ont pu être attribués explicitement au vaccin. "Ces trois participants sont guéris ou en voie de l’être", assurent les responsables.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.