Vaccin Pfizer : les effets indesirables observes en France par l-ANSM

Alors que le vaccin contre la Covid-19 a déjà été administré à plusieurs millions de personnes en France, l'Ansm (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) continue son suivi dédié à la surveillance des effets indésirables rapportés avec le réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance (CRPV).

Un douzième rapport de pharmacovigilance sur les effets indésirables rapportés avec le vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech, a été publié. Il couvre les données validées 26 mars au 1er avril 2021. Au total, 25 983 cas d'effets indésirables ont été analysés depuis le début de la vaccination, sur plus de 32 912 000 injections réalisées au 10 juin 2021. 

Dans ce diaporama, nous vous listons les effets indésirables observés avec le vaccin Pfizer-BioNTech, depuis le début de la campagne de vaccination en France. 

Effets secondaires : la plupart ont été "transitoires et rapidement réversibles"

"La majorité des effets indésirables sont attendus et non graves", précise l'ANSM. Seuls les cas d'hypertension artérielle et de troubles du rythme cardiaque constituent un "signal", néanmoins, la plupart d'entre eux ont été "transitoires et rapidement réversibles", et ils ne remettent pas en cause "le rapport bénéfice/risque du vaccin", notait l'agence dans un précédent rapport. 

"Dans le cadre de la surveillance renforcée des évènements thromboemboliques, un cas de thrombose veineuse cérébrale, sans thrombopénie, survenue plus d’un mois après la deuxième injection chez un sujet octogénaire présentant des facteurs de risque sous-jacents a été rapporté. Ce cas de thrombose présente un tableau clinique différent de ceux observés avec le vaccin Vaxzevria d’AstraZeneca et ne montre pas, comme l’ensemble des événements thromboemboliques rapportés avec Comirnaty, de spécificité particulière en faveur d’un rôle du vaccin", explique l'ANSM dans son douzième rapport.

Pfizer : des cas de myocardites liés au vaccin

Une étude publiée dernièrement dans la revue scientifique Pediatrics fait état de sept adolescents américains qui auraient souffert de douleurs thoraciques et d’une inflammation cardiaque quelques jours après avoir reçu le vaccin Covid-19 de Pfizer-BioNTech. 

Les médecins soulignent qu’aucun des adolescents n’était atteint d’une maladie inflammatoire rare associée à la Covid-19 et un seul d’entre eux présentait des signes d’une éventuelle infection antérieure à la Covid-19, qui a également été liée à la myocardite.

"Le comité de suivi retient l’hypothèse d’un rôle possible du vaccin"

Dans son dernier rapport publié le 18 juin 2021, l'ANSM souligne plusieurs cas de myocardites liés au vaccin Pfizer. Il est observé depuis le début du suivi un total de 29 cas. 14 cas ont été retenus au vu du niveau de complétude des données cliniques recueillies sur les cas et l’échelle d’évaluation de Brighton", annonce l'Agence. 

Il s’agirait majoritairement d’hommes. La majorité de ces 14 cas (93%) sont rétablis ou en cours de rétablissement. "Le comité de suivi retient l’hypothèse d’un rôle possible du vaccin Comirnaty dans la survenue des
myocardites. Le suivi du signal potentiel de myocardite en particulier dans la population jeune se poursuit", rapporte l'ANSM.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la COVID-19 - Période du 04/06/2021 au 10/06/2021

Myocardite aiguë symptomatique chez sept adolescents après la vaccination Pfizer-BioNTech COVID-19, Pediatrics, juin 2021

Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la COVID-19 - Période du 26/03/2021 au 01/04/2021, 9 avril 2021. 

Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la COVID-19, 19 mars 2021

Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la COVID-19, 19 février 2021. 

Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la COVID-19, ANSM, 11 février 2021. 

Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la COVID-19, ANSM, 5 février 2021. 

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.