Vaccin contre le coronavirus : il aura bel et bien des effets secondaires

Dans le monde, les scientifiques travaillent d'arrache-pied pour créer un vaccin contre le Covid-19.

Le Conseil Scientifique a même annoncé que l'arrivée imminente d'un vaccin "doit être préparée dès maintenant". Autrement dit, que les professionnels de la santé soient formés et qu'une stratégie vaccinale nationale soit enclenchée "afin d'intégrer efficacement cet outil de lutte".

Mais avant que le vaccin ne devienne accessible à tous, les chercheurs souhaitent que la population soit prévenue des potentiels effets secondaires... Le point.

Covid-19 : un vaccin non "obligatoire"

Avant toute chose, il est important de souligner que le vaccin contre le coronavirus sera "recommandé" et non obligatoire, comme le précise l'avis du Conseil publié le 9 juillet dernier.

Pour autant, il ne faut pas "renouveler l’échec de la vaccination anti-grippale de 2009", soulignent les scientifiques.

Les Français sont en effet connus pour être très méfiants envers les vaccins (c'est le 1er pays au monde anti-vaccins selon plusieurs études, ndlr).

Or, "la vaccination COVID-19 est plus spécifiquement l’objet d’incertitudes (efficacité du traitement, nombre d'injections, effets secondaires, quantité de vaccins disponibles, durée de l'immunité...), qui peuvent nourrir des doutes sur l’efficacité", souligne le Conseil scientifique dans son avis. Et donc entraîner un refus de se faire vacciner.

Aussi, pour combattre ces éventuelles réticences,  le groupe de scientifiques   préconise la mise en place d'une "campagne de vaccination contre la COVID-19". Celle-ci repose sur plusieurs axes, dont une communication qui se doit d'être "transparente".

Vaccin anti-coronavirus : qui sont les personnes prioritaires ?

La stratégie vaccinale du Conseil comprend également un "ciblage des populations prioritaires".

Celle-ci comprendra 6,8 millions de personnes en France (Outremer inclus) à risque d'exposition professionnelle avec une "priorité très élevée" pour environ 1,8 million d'entre elles. Cette catégorie concernera essentiellement des professionnels de santé (médecins (libéraux et hospitaliers), chirurgiens-dentistes, pharmaciens, sages-femmes, étudiants, infirmiers, aides-soignants...)

Dans le 2eme groupe, sont recensées environ 5 millions de personnes à "priorité élevée" exposées à la population en raison de leur emploi (commerçants, aides à domicile, enseignants, banquiers, personnel hôtelier, chauffeurs de bus...). Cette population pourrait concerner jusqu’à 4 000 000 personnes.

Celles travaillant en milieux confinés à risque (abattoirs, taxis/VTC, croisières...) ou encore ayant un hébergement confiné (travailleurs migrants, sites de construction...) auront aussi accès au vaccin en priorité.

Toujours selon le document, les personnes fragiles à cause de leur âge ou de leur état de santé (23 millions de personnes en France) et celles en grande précarité (environ 250 000 personnes) seront vaccinées rapidement. 

À partir de 75 ans, "se posera toutefois la question de l’immunisation des sujets âgés chez lesquels il est vraisemblable qu’une faible réponse vaccinale sera obtenue et qu’il faudra couvrir par des mesures de protection barrières", met en garde le Conseil.

Une fois que ces populations "cibles" de la vaccination seront mobilisées, l’organisation de la vaccination sera réalisée "sur le terrain", au plus près des personnes concernées.

Maintenant, voyons ensemble dans notre diaporama les effets secondaires du vaccin contre le Covid-19.

De la fatigue

1/8
Vaccin contre le coronavirus : il aura bel et bien des effets secondaires

D'après les résultats d'une expérience vaccinale du ministère de la Santé américainplus de la moitié des participants ont signalé ressentir de la "fatigue", suite à l'injection. 

Des maux de tête

2/8
Vaccin contre le coronavirus : il aura bel et bien des effets secondaires

Les maux de tête font partie des effets secondaires courants décrits par les participants lors de l'expérience. 

Des frissons

3/8
Vaccin contre le coronavirus : il aura bel et bien des effets secondaires

Toujours selon les mêmes travaux, plus de la moitié des volontaires ressentent des "frissons", suite au vaccin anti-coronavirus.

Des douleurs au lieu de l'injection

4/8
Vaccin contre le coronavirus : il aura bel et bien des effets secondaires

Bien que les effets varient en fonction des candidats et de la dose de vaccin injectée, une douleur à l'endroit de l'injection semble être un effet courant du traitement. 

Voir la suite du diaporama

Un léger gonflement

5/8
Vaccin contre le coronavirus : il aura bel et bien des effets secondaires

Sans surprise, il est possible, comme après toute vaccination, d'avoir un léger gonflement à l'endroit de la piqûre.

Des rougeurs

6/8
Vaccin contre le coronavirus : il aura bel et bien des effets secondaires

D'après le site vaccination-info-service, il est possible qu’une rougeur apparaisse à l’endroit où le produit a été injecté.

De la fièvre

7/8
Vaccin contre le coronavirus : il aura bel et bien des effets secondaires

Avoir de la fièvre suite à une vaccination est une réaction fréquente.

Des courbatures

8/8
Vaccin contre le coronavirus : il aura bel et bien des effets secondaires

Toujours selon le site vaccination-info-service, les courbatures font partie des effets secondaires habituels du vaccin.

Sources

Vaccin contre le SARS-Cov-2, Avis du Comité Scientifique Covid-19, Solidarités-santé.gouv.fr, 9 juillet 2020.

Le vaccin contre le coronavirus aura des effets secondaires, et il est important de le savoir, BFMTV, 28 juillet 2020.

Coronavirus : le Conseil Scientifique appelle à préparer dès maintenant l'arrivée d'un vaccin, BFMTV, 25 juillet 2020.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Effets secondaires