Bruits de l-oreille (bourdonnements, sifflements…) : ce qu-ils peuvent signifier

Vous percevez des bruits que vous êtes le seul à entendre ? Non, vous n’êtes probablement pas l’héritier de Jeanne d’Arc… Vous souffrez probablement d’acouphènes. Ces derniers sont générés par votre propre voie auditive et ne proviennent pas du monde extérieur. Environ un adulte sur dix a déjà été concerné par ce problème, mais celui-ci prend une forme chronique et réellement invalidante dans moins de 1 % des cas, selon l’Inserm.

Dans ce diaporama, nous faisons le point sur les bruits de l’oreille les plus fréquents. S’agit-il toujours d’acouphènes bénins ? Peuvent-ils être le symptôme d’une pathologie plus grave ? Découvrez-le en cliquant sur l’image en haut de l’article.

Les acouphènes, souvent liés à une perte auditive

Sifflements, grésillements, bourdonnements… les acouphènes peuvent survenir “dans une seule ou deux oreilles”, et “peuvent être continus ou intermittents, transitoires ou persistants”, détaille l’Inserm. Le risque d’en souffrir augmente avec l’âge, et ils sont généralement associés à des troubles de l’audition (dans 80 % des cas) - en particulier, la perte auditive.

En effet, lorsque l’ouïe baisse, “le cerveau va se réorganiser pour s’adapter et tenter de pallier cette déficience”. Mais cela peut perturber le cortex auditif, et son activité anormale est alors interprétée comme des sons par le cerveau. Outre la perte d’audition, d’autres facteurs peuvent être à l’origine des acouphènes :

  • des traumatismes acoustiques répétés ;
  • une opération chirurgicale ;
  • une inflammation consécutive à une otite ;
  • la prise de certains médicaments ;
  • un bouchon de cérumen ;
  • un rhume, une rhinite ou une sinusite ;
  • la maladie de Ménière ;
  • un problème vasculaire.

Par ailleurs, les acouphènes peuvent être “objectifs”, c’est-à-dire qu’ils correspondent au bruit d’un organe à l’intérieur du corps, comme les battements du cœur. Mais le plus souvent - dans environ 95 % des cas - ils sont “subjectifs”, et ne peuvent donc être entendus que par le patient. Lorsqu'ils persistent, ils peuvent avoir un impact très négatif sur la qualité de vie du patient, et induire des troubles psychologiques : anxiété, dépression, insomnies, pensées suicidaires... 

Sources

Acouphènes, un fonctionnement aberrant du cortex auditif, Inserm, 2 avril 2016.

Les acouphènes : définition, causes, conséquences, Ameli.fr, 13 février 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.