Sommaire

C'est une double peine pour la cheffe légendaire. En plus de voir son métier mis à mal par la pandémie de Covid-19, elle a fini par contracter le virus. On vous explique comment la maladie l'a frappée de plein fouet.

Hélène Darroze a été malade durant tout le confinement :"j'étais hors-service"

Dans le magazine Paris Match, où elle prend la pause aux côtés de Jean-François Piège, Hélène Darroze raconte comment elle a vécu la maladie : "j'ai attrapé le Covid, j’étais hors-service, incapable de bouger. Ça m’a calmée. J’ai eu des symptômes pendant 48 h, puis je me suis retrouvée dans le stress. Grosse angoisse. Je pressentais la catastrophe."

Désormais remise de ses émotions, l'une des figures de l'émission Top Chef a pu reprendre du service en proposant à ses clients des plats à emporter, notamment au sein de son établissement La Jòia, un restaurant de type bistronomique, basé à Paris.

À cette occasion, la cheffe 2 étoiles était l'invitée du 19.45 sur M6 dimanche 17 mai 2020. Elle se dévoile sur les moments difficiles rencontrés lors de la maladie.

"Dans les symptômes les plus difficiles que j'ai eus, il y avait de très gros maux de tête, je n'ai vraiment pas pu me lever et pour moi, ça a duré très longtemps. Je réalise maintenant que les premiers symptômes, je les ai eus le 2 mars et je ne suis vraiment bien guérie que depuis une semaine. Donc, toute la durée du confinement en fait, j'ai été bien malade. Et je suis encore très fatiguée en tout cas."

La cheffe française a hâte d'accueillir à nouveau des clients

Hélène Darroze est désormais prête pour relancer ses restaurants. Mais la fermeture qui se prolonge et la crise qui s’annonce l’inquiètent.

"Ce qu'on peut nous souhaiter, et là je parle au nom de la profession, c'est que nos clients reviennent. Il faut qu'ils soient au rendez-vous, qu'il y ait beaucoup de solidarité maintenant envers nous, parce que ça va être difficile, et ça va être difficile pour tout le monde, que ce soit pour les restaurants gastronomiques ou ici à Joia pour les restaurants bistronomiques, ou les cafés, les petits PMU, les brasseries, les restaurants de campagne... Donc il va falloir se serrer les coudes en collectif", lance-t-elle, pleine d'espoir pour l'avenir.

Hélène Darroze s'était entretenue, à ce sujet, avec Emmanuel Macron lors d'une réunion pour discuter des "mesures du déconfinement pour la restauration".

Elle rappelle que les restaurants se tiennent prêts pour accueillir à nouveau les clients en toute sécurité, en faisant respecter les gestes barrières à tous.

Covid-19 et restaurant : ce qui va changer

Covid-19 et restaurant : ce qui va changer

Tandis que certains pays commencent à rouvrir les portes de leurs restaurants, comme c'est notamment le cas en Italie, les experts en propagation de maladies conseillent de rester prudent et de bien respecter les mesures de distanciation sociale au restaurant.

Ils recommandent ainsi aux clients de s’asseoir côte-à-côte, plutôt que face-à-face, pour éviter de postillonner dans la nourriture de l’autre. C'est du moins ce que conseillent Qinyan Chang et Jade Flinn, respectivement professeur effectuant des recherches sur la propagation des maladies par ventilation à l’Université de Purdue, et infirmière éducatrice à l’unité de bioconfinement de l’hôpital Johns Hopkins.

"Comme il est impossible de porter un masque en mangeant, des intercalaires ou autres séparateurs en plastique représentent une mesure préventive", selon Jade Flinn.

En outre, d'après le nouveau guide COVID-19 de la FDA sur les pratiques à adopter dans les restaurants, il convient de suspendre toutes les opérations qui obligent les clients à utiliser des ustensiles ou des distributeurs communs, comme les bars à salades, les buffets et les distributeurs de boissons.

Ventilation qui marche et désinfection du restaurant

Selon la FDA, les restaurants devront également désinfecter leurs tables, chaises, buffets et autres surfaces fréquemment touchées entre chaque client.

L'infirmière Jade Flinn ajoute que, pour laisser à ces surfaces un "laps de temps" de désinfection, il ne faudra pas asseoir les prochains clients à la même table. En effet, la charge virale du virus baisse de manière importante avec le temps. C'est pourquoi les médecins recommandent parfois aux particuliers de laisser leurs courses minimum 1h30 à l'extérieur.

Enfin, bien que cela soit déjà recommandé en temps normal, une ventilation non obstruée est obligatoire, pour recycler l'air et diminuer les risques que prennent les invités en respirant de l'air contaminé.

Sans surprise, les serveurs travaillant dans un restaurant ou un bar sont invités à porter un masque et ils devront, dans l'idéal, prendre les commandes à minimum un mètre des clients afin d'éviter toute projection de gouttelettes respiratoires.

Au restaurant, le gouvernement préconise "4m2 d'espace pour chaque client"

Au restaurant, le gouvernement préconise "4m2 d'espace pour chaque client"

L’une des mesures phares envisagées par le gouvernement pour la reprise des restaurants est le fait d’obliger chaque client à avoir 4 m2 d’espace.

Une proposition difficile à tenir au quotidien puisque les gérants devront réduire le nombre de couverts dans leurs établissements. Autrement dit, perdre encore du chiffre d'affaires, alors que la majorité des restaurateurs ont déjà souffert du confinement.

Philippe Etchebest, autre figure emblématique de Top Chef n'a pas tardé à réagir. "Ce n’est pas une blague, qui a été annoncée ? Si, effectivement, ce sont les mesures qui doivent être appliquées, ce n’est pas possible dans les restaurants", déclare le chef français à RTL, très agacé.

Il s'interroge notamment sur l'impact de cette mesure vis-à-vis de ses salariés : j'ai une capacité de 80 couverts aujourd’hui dans mon restaurant. Si je dois passer à 30, mes 60 employés, je vais en faire quoi ?

Philippe Etchebest estime ensuite que 50 à 60 % des salariés du secteur vont se retrouver sur le carreau si l’activité est réduite à 30 %".

Il va falloir qu’on s’adapte et on le fera bien sûr, mais il y en a plein qui ne pourront pas rouvrir.

En attendant que les restaurants et bars ré-ouvrent partout en France, vous pouvez toujours vous faire livrer des plats à domicile pour soutenir les restaurateurs. À condition, bien sûr, de respecter les gestes barrières et "d'éviter tout contact" avec le livreur, comme le rappelle le gouvernement dans un guide.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Hélène Darroze touchée par le Covid-19 : ses longues semaines de maladie, Pure People, 18 mai 2020.

Contaminée par le coronavirus, Hélène Darroze décrit ses symptômes, Paris Match, 14 mai 2020.

Covid-19 : Ce Qui Va Changer Dans Les Restaurants ?, Forbes, 1 mai 2020.

«Une blague» : Philippe Etchebest s’indigne des possibles mesures de réouverture des restaurants, Ouest France, 15 mai 2020.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.