Sommaire

Beurre, noix, jaune d’oeuf, lait entier… Vous fuyez comme la peste les aliments riches en cholestérol, au profit de substituts faibles en matières grasses ? Sachez que ce n’est pas toujours une bonne idée. Et pour cause, de nombreuses idées reçues persistent au sujet des aliments gras, tant et si bien qu’un certain nombre d’entre eux sont souvent diabolisés à tort.

Dans un récent article publié sur le site Healthline, la diététicienne Jillian Kubala démonte neuf mythes courants sur les graisses alimentaires et le cholestérol. Nous vous en présentons trois d’entre eux.

Bien évidemment, tout est une question de juste mesure. Il ne s’agit pas de remiser tous vos bons principes alimentaires au placard et de vous baffrer de produits gras. Mais peut-être de réintégrer dans votre diète certains aliments dont vous vous priviez depuis des années. Rappelons que pour vivre vieux et en bonne santé, les bienfaits d’une alimentation variée et équilibrée ne sont plus à prouver.

Manger gras fait grossir

L’un des mythes les plus répandus est que la consommation d’aliments riches en matières grasses fait nécessairement prendre du poids. En réalité, c’est seulement si on les consomme en excès qu’ils nous font grossir - et ce, comme n’importe quel autre macronutriment consommé en trop grande quantité.

En revanche, consommer des aliments gras dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée n’entraîne pas de prise de poids. Au contraire, cela peut même vous aider à mincir et à rester rassasié entre les repas.

“En fait, de nombreuses études ont montré que la consommation d'aliments riches en matières grasses, parmi lesquels on peut citer les œufs entiers, les avocats, les noix et les produits laitiers entiers, peut aider à stimuler la perte de poids et la sensation de satiété”, précise la diététicienne. “De plus, il a été démontré que les régimes alimentaires très riches en graisses et pauvres en glucides, comme le régime cétogène, favorisent l’amaigrissement”.

Jillian Kubala précise toutefois que la qualité des aliments consommés est importante. Manger gras, oui, mais de bons gras ! A l’inverse, la consommation d’aliments ultra-transformés et riches en matières grasses, comme les produits de boulangerie, les aliments frits ou le fast-food tendent, au contraire, à vous faire grossir. Sans compter qu’ils favorisent les problèmes de santé comme le diabète, l’hypercholestérolémie et les maladies cardiovasculaires.

Les aliments riches en cholestérol sont mauvais pour la santé

Une autre idée reçue courante est que les aliments riches en cholestérol sont forcément mauvais pour la santé. Pourtant, nombre d’entre eux sont, au contraire, très sains, car ils regorgent de bons nutriments ! Prenez les œufs, par exemple. Bien que le jaune contienne une grande quantité de cholestérol, il renferme également de la vitamine B12, de la choline et du sélénium, excellents pour l’organisme.

Souvent boudé pour sa teneur en matières grasses, le fromage n’est, lui non plus, pas à bannir. Une étude de 12 semaines portant sur 162 personnes a révélé que la consommation de 80 grammes de fromage entier par jour (ce qui est considéré comme un apport élevé), n'augmentait pas davantage le cholestérol LDL par rapport à la même quantité de fromage faible en gras. De plus, cet aliment est source de calcium, de protéine et de vitamines A et B. Il est toutefois recommandé de se limiter à une portion de 30 à 40 g par jour, en raison de sa richesse en calories. Le yaourt nature au lait entier, quant à lui, est riche en protéines et en calcium.

Aliments “sains” : une question de nutriments

Autres aliments qui jouissent d’une mauvaise réputation : les abats. Pourtant, un simple morceau de 28 grammes de foie cru apporte plus de 50 % de l’apport journalier recommandé en cuivre, ainsi qu’en vitamines A et B12. Les crustacés, eux aussi riches en cholestérol, constituent néanmoins une excellente source de protéines, de vitamine B, de fer et de sélénium.

“Des études ont montré que la consommation d'aliments sains et riches en cholestérol comme les œufs, les fruits de mer gras et les produits laitiers entiers peut améliorer de nombreux aspects de la santé”, souligne la diététicienne. En revanche, tous les aliments riches en cholestérol ne sont pas forcément sains. Ainsi, la crème glacée, la friture et la viande transformée doivent être limités, quel que soit son régime alimentaire.

La margarine et toutes les huiles végétales sont saines

On pense souvent que la margarine et les huiles végétales sont bien meilleures pour la santé que les graisses animales, comme le beurre. Or, ce n’est pas toujours le cas… En effet, la margarine et certaines huiles végétales, comme les huiles de colza, de tournesol ou de soja, sont riches en acides gras oméga-6.

Si ces derniers sont nécessaires à la santé, à faible dose, nos régimes alimentaires modernes ont tendance à être beaucoup trop riches en oméga-6 et trop pauvres en oméga-3. Un déséquilibre qui favorise l’inflammation et le développement de problèmes de santé, tels que les troubles de l’humeur, l’obésité, la résistance à l’insuline, le déclin cognitif et les facteurs de risque de maladie cardiaque.

Problème : on trouve des huiles de colza et de tournesol dans de nombreux produits du quotidien, comme les vinaigrettes prêtes à l’emploi et les plats préparés. Bien qu’elle ait la réputation d’être saine, une étude a montré que la consommation d’huile de colza peut être associée à une réponse inflammatoire accrue et au syndrome métabolique chez l’homme. D’autres travaux ont montré que remplacer les graisses saturées par des graisses riches en oméga-6 était peu susceptible de réduire le risque de maladies cardiaques… pire, cela pourrait même augmenter le risque de mortalité.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.healthline.com/nutrition/fat-and-cholesterol

https://www.healthline.com/nutrition/high-cholesterol-foods

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.