Sommaire

Pourquoi le potassium est vital ?

Le potassium est un minéral omniprésent dans l’organisme : c’est le principal ion présent à l’intérieur des cellules. C’est un électrolyte qui, avec d'autres substances, régule l'équilibre hydroélectrolytique de l'organisme. Il joue un rôle dans le maintien d'un rythme cardiaque normal.

Pour rester en bonne santé, le corps doit absorber entre 2 et 6 g de potassium par jour. Cet apport provient essentiellement du régime alimentaire et des fruits et légumes que l’on consomme. C’est à ce moment que vos reins interviennent : ils maintiennent la bonne quantité de potassium dans l’organisme. S’ils ne fonctionnent pas bien, le taux de potassium dans votre sang peut alors devenir trop élevé ou trop faible, ce qui peut entraîner de graves problèmes de santé.

Le potassium joue différents rôles dans l’organisme :

  • Il conditionne la quantité d’eau présente dans les cellules.
  • Il est essentiel à l’action de nombreuses enzymes, il participe notamment à la synthèse de protéines et du glycogène (forme de stockage du sucre).
  • Il intervient dans la sécrétion du suc gastrique et la production d’aldostérone (une hormone qui régule les quantités de sodium et de potassium présentes dans l’organisme).
  • Il est essentiel au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles.
  • Il régule le rythme cardiaque et module les variations de la tension artérielle liées aux apports de sodium.

Potassium dans le sang : quel est le taux normal ?

Un taux normal de potassium dans le sang chez les adultes se situe entre 3,5 et 5,0 mmol/L. La quantité de potassium que votre organisme peut tolérer dépend également de plusieurs facteurs : votre taille, les médicaments que vous prenez, le degré d’efficacité de vos reins et, si vous êtes en dialyse, l’efficacité de vos traitements de dialyse.

Construisons votre suite de carrière idéale ! Découvrez notre programme de 24h formation sur mesure - Cliquez ici !

Sources

"Hypokaliémie", Passeport santé.

"Anomalies du bilan du potassium", Cuen.fr. 

"L'hypokaliémie et l'hyperkaliémie pour y voir clair...", www.stacommunications.com, septembre 2002.