Vous craignez de mourir jeune ? 7 signes physiques a prendre au serieux

Vous aspirez à vivre centenaire ? Cette nouvelle étude menée par des chercheurs du Centre de Recherche en Épidémiologie et Statistiques (CRESS) risque de vous intéresser. En étant attentif à certains signaux, il serait possible de savoir si l'on risque de mourir jeune ou pas. 

Vous mettez un certain temps à vous habiller le matin ? Vous peinez à monter les escaliers ? Vous avez tendance à marcher lentement ? Ces indices devraient vous mettre la puce à l'oreille, et surtout si vous avez plus de 65 ans, estiment les scientifiques à l'origine de la recherche financée par l'Institut national du vieillissement.

Ces indices ne seraient autres que des signes de déclin. Ils pourraient apparaître jusqu'à 10 ans avant la mort, selon les résultats. On vous donne plus de détails à travers notre diaporama.

Les fonctions motrices diminuent avec l'âge

Les scientifiques ont analysé les dossiers de plus de 6 000 personnes âgées de 35 à 55 ans en 1985-1988 ayant participé à une étude baptisée Whitehall II. Entre 2007 et 2016, les participants ont subi des évaluations de leurs fonctions motrices jusqu'à trois fois. Il s'agissait d'évaluer la vitesse de marche, du temps qu'ils prenaient pour se lever d'une chaise ou encore de l'aisance dans certaines tâches quotidiennes comme cuisiner. Les décès ont été enregistrés jusqu'en octobre 2019.

On sait que les fonctions motrices ont tendance à diminuer avec l'âge. Or, si l'on en croit cette étude, plus elles déclinent tôt, plus votre risque de mort précoce serait accru. Pour établir ce lien, les chercheurs ont étudié l’évolution des fonctions motrices des participants et les ont comparé à l'âge de leur décès. 

Les chercheurs suggèrent ainsi que détecter ces changements dans les fonctions motrices "pourrait offrir des opportunités de prévention et d'interventions ciblées".

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Increasingly poor physical function from age 65 linked to increased risk of death, BMJ, 4 août 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.