Cancer : ces symptomes qui peuvent etre confondus avec le rhume

La saison hivernale apporte chaque année son lot de virus respiratoires, dont les rhumes qui, en France, peuvent infecter un adulte jusqu’à 4 fois par an, selon les spécialistes. S’il n’est pas étonnant de voir apparaître quelques symptômes à l’arrivée de la saison froide, il est important de savoir les attribuer à la bonne pathologie.

Face aux virus et maladies, il existe deux écoles : ceux qui courent chez le médecin dès lorsqu’un mal de tête persiste plus d’une heure, et puis il y a ceux chez qui tous les symptômes d’une même maladie pourraient élire domicile sans que cela ne les inquiète. En réalité, aucun des deux exemples n’a tort ou raison : la plupart des symptômes ressentis par une grande majorité de personnes, résultent de virus saisonniers tout à fait bénins. Toutefois, certains symptômes pourraient contribuer à établir un mauvais diagnostic.

Des symptômes de maladie sous-estimés

En effet, si certains symptômes sont de véritables signaux annonciateurs de maladies graves , d’autres maux restent encore méconnus, ou bien sous-estimés par le plus grand nombre. Et c’est là toute la perversité de l’autodiagnostic : à quel moment faut-il s’inquiéter des symptômes qui sont, la plupart du temps, tout à fait bénins et sans aucune gravité ?

A l’ère de la démocratisation d’internet, la relation entre le médecin généraliste et le patient a quelque peu changée au fil du temps. Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui se précipitent sur la toile pour faire une recherche qui justifiera rapidement la raison des symptômes observés. Pourtant, le médecin, avant de soigner, est aussi là pour prévenir… Des petits maux du quotidien peuvent parfois être synonymes d’un grand mal à venir. Il est donc utile de consulter un spécialiste en cas de doute. Rassurer fait également partie du devoir de santé auquel s’est promis et destiné le médecin.

Des confusions dans le diagnostic

Dans un nouveau rapport, partagé par le média anglophone The Sun, des spécialistes de la Cancer Research UK – un centre de recherche associé à une association caritative qui lutte contre le cancer – se sont penchés sur les différents symptômes de cancer qui peuvent être confondus avec un rhume. Ce dernier, également connu sous le nom de rhinopharyngite, fait partie des virus hivernaux les plus courants.

Dans le diaporama ci-après, Medisite vous liste les différents symptômes de cancer qui peuvent, dans certains cas, être confondus avec ceux du rhume.

Une fatigue intense

1/6
Cancer : ces symptômes qui peuvent être confondus avec le rhume

Si la fatigue est un état tout à fait normal, qu’il est légitime de ressentir chaque jour au vu des dépenses d’énergie effectuées par chacun au quotidien, elle est tout de même à surveiller dans certains cas. Lorsqu’un virus vous attaque, le corps se dépense à essayer de se défendre et cela entraîne indéniablement de la fatigue,  "mais si vous vous sentez fatigué tout le temps, ou, sans raison claire, cela pourrait être un signe que quelque chose ne va pas, parlez-en à votre médecin", ont expliqué les experts.

Des sueurs nocturnes

2/6
Cancer : ces symptômes qui peuvent être confondus avec le rhume

Selon les spécialistes de l’association anglaise, les sueurs nocturnes et les températures corporelles élevées, donc les signes de fièvre, peuvent parfois être causées par des maladies bien plus graves que les infections virales courantes. Covid-19, grippe ou rhume… Ces montées en température peuvent également être le signe d’un lymphome de Hodgkin, de tumeurs carcinoïdes, de leucémie ou de cancers des os.

Des ganglions

3/6
Cancer : ces symptômes qui peuvent être confondus avec le rhume

Les ganglions, aussi appelés « ganglions lymphatiques », surviennent généralement dans le cas de maladies virales ou bactériennes comme la rhinopharyngite notamment. Cette petite boule située au niveau de la gorge, du cou ou des aisselles, à tendance à gonfler lorsqu’elle combat une infection. Selon les experts, si de nombreuses infections peuvent provoquer ces gonflements, ils peuvent aussi constituer le signe d’un cancer.

Une toux persistante

4/6
Cancer : ces symptômes qui peuvent être confondus avec le rhume

Symptomatique des infections saisonnières comme la rhinopharyngite ou l’angine notamment, la toux peut devenir inquiétante si elle persiste sur la durée. Si la toux est donc courante lorsqu’elle est liée à certains troubles, elle n’en reste pas moins préoccupante lorsqu’elle refuse de disparaître au fil des semaines. Selon les experts, une toux persistante pourrait être le signe d’un cancer du poumon.

Voir la suite du diaporama

Les courbatures et douleurs musculaires

5/6
Cancer : ces symptômes qui peuvent être confondus avec le rhume

Les douleurs musculaires, et plus généralement les courbatures, peuvent facilement être ressenties dans le cas d’infections virales ou bactériennes comme la rhinopharyngite ou la grippe par exemple. Toutefois, ce symptôme des plus courants peut aussi se révéler annonciateurs de maladies comme le cancer

Des ulcères

6/6
Cancer : ces symptômes qui peuvent être confondus avec le rhume

Selon les spécialistes de la Cancer Research UK, les petites plaies dans la bouche, aussi appelées « ulcères », peuvent être le signe d’un véritable état d’épuisement. Toutefois, ces plaies sont censées se soigner au bout d’une à deux semaines en moyenne. Au-delà de cette période, l’ulcère peut devenir un signe inquiétant, annonciateur notamment d’un cancer de la bouche.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.thesun.co.uk/health/20598869/cancer-symptoms-mistake-cold-signs-never-ignore/

mots-clés : cancer, rhume, symptômes
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.